Sans accord avec l’UE, l’électricité pourrait coûter plus cher en Suisse

Ndlr. Comme prévu, Les élections fédérales passées, la propagande pro-Accord-accord institutionnel avec l’UE et pro- UE en général va s’intensifier. Ne soyez pas dupes!

En l'absence d'accord-cadre institutionnel avec l'UE, le secteur de l'électricité pourrait envisager un accord bilatéral ou adapter le droit suisse au cadre juridique européen. Cela a un coût.

Dans le cadre du «Programme national de recherche Energie», des scientifiques de l'EPFL et de l'Université de St-Gall ont examiné la question d'un accord sur l'électricité avec l'Union européenne (UE). Sans accord, les prix pourraient augmenter en Suisse d'ici 2030.

[...]

20min.ch

Via le Facebook du PNS

2 commentaires

  1. Posté par Antoine le

    Encore et toujours de l’enfumage et de la désinformation !
     »Sans accord avec l’UE, l’électricité pourrait coûter plus cher en Suisse »
    FAUX !
    Depuis des décennies, les électriciens européens échangent continuellement de l’énergie !
    https://www.swissgrid.ch/fr/home/about-us/newsroom/dossiers/how-the-market-works.html
    Si nous avons une énergie électrique bon marché, ce sont grâce à notre production LOCALE !
    Par comparaison, voir les coûts de l’électricité en Europe :
    0.30 € le kWh au Danemark, en Allemagne, etc !! cela fait 0.33 Frs !! cela fait juste 32% de PLUS !!
    https://ec.europa.eu/eurostat/statistics-explained/index.php?title=Electricity_price_statistics/fr
    N’oublions pas que depuis des décennies l’Allemagne investi 20-25 milliards par année pour les EnR (Énergie renouvelable) et cela se voit sur les coûts !!
    Favorisons la VRAIE concurrence ! PAS ce genre de menace et d’information frelatée !

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.