G-B : Une fille de 12 ans violée et humiliée par un gang de migrants : Ali Sultan, Amjad Hussain, Shafiq Younas, Nazam Akhtar…

L’enfant aurait été forcé d’effectuer des actes sexuels dans un cimetière. Elle aurait été violée sur un matelas crasseux au-dessus d'un magasin. De plus, elle aurait été maltraitée quand elle tentait de refuser leurs avances.

Les crimes auraient eu lieu à Telford et dans les environs, et se sont poursuivies pendant quelques années. A présent, la victime présumée est adulte.

Ahmed n'est pas présent aux côtés des cinq autres accusés. Il a été expulsé vers le Pakistan pour d’autres "infractions sans rapport".

Après s'être "lié d'amitié" avec la jeune fille, Ahmed aurait commencé à la forcer à avoir des relations sexuelles avec d'autres hommes.

"Un soir, il l'a conduite dans un appartement au-dessus d'un magasin. Il l'a emmenée dans une pièce où il y avait trois hommes plus âgés et lui a dit qu'elle devait avoir des relations sexuelles avec ces hommes.

"Elle ne voulait pas faire l'amour, mais on l'y a forcée, on l'a poussée sur un vieux matelas sale et on l'a violée ", a déclaré Mme Heeley en charge du procès.

Elle a vu qu'ils s'échangeaient de l'argent. "Malheureusement pour elle, cela ne s’est pas produit une seule fois, mais en d’autres occasions [...]"

"Lui-même l'obligeait à le satisfaire oralement. Et si elle refusait, il la traitait de salope, la giflait et l'abandonnait dans des endroits perdus de Telford."

Ahmed a continué de la "vendre" pour du sexe. C’est ainsi que la jeune fille est entrée en contact avec le premier accusé, Mohammed Ali Sultan, 33 ans.

Ali Sultan fait face à quatre accusations d'attentat à la pudeur et à une accusation de viol. "Ali Sultan l’emmenait rencontrer d’autres hommes, de la même façon que Tanveer Ahmed l’avait fait [...].

"Les abus ont eu lieu à plusieurs endroits, notamment au-dessus de Perfect Pizza et dans un cimetière à Wellington."

"Ali Sultan la maltraitait verbalement. Il la traitait de salope**, la giflait parfois ou lui tirait les cheveux."

Par la suite, il l'aurait violée et l'aurait menacée. [...]

Ali Sultan est également accusé dans le cadre d'un troisième incident, au cimetière de l'église, où il serait devenu violent après qu'elle eut refusé ses avances.

Le jury, composé de six hommes et de six femmes, a appris qu'Ali avait déjà été condamné en 2012 et 2015 pour des "infractions similaires contre des jeunes filles".

Amjad Hussain, 38 ans, de Telford, est accusé d'avoir forcé la victime présumée à avoir des rapports sexuels oraux à deux reprises.

Un troisième homme, Shafiq Younas, 35 ans, de Wellington, est accusé d'avoir abusé oralement de la jeune fille dans le cimetière à Wellington.

Après le viol, Akhtar, 35 ans, aurait uriné sur la fille pour l'humilier.

Mohammad Rizwan, de Telford, qui aurait forcé la jeune fille à avoir des rapports sexuels, est également jugé. Il fait face à deux accusations d'attentat à la pudeur.

[...]

Les hommes nient tout acte répréhensible et le procès se poursuit.

(Traduction libre Christian Hofer pour Les Observateurs.ch)

Mirror.co.uk

 

4 commentaires

  1. Posté par Palador le

    A Telford. Cette foi ci les médias ne peuvent plus cacher la vérité sur le gang des pakistanais !

  2. Posté par Valentin le

    le pire dans tout ça c’est que si on ose dire quoi que ce soit sur l’ethnie de ses violeurs pédophiles… on se fait traiter de raciste et si un jour tu en zigouille quelques-uns ce sera la monstruosité absolu….

  3. Posté par Gowrié Jean le

    Rien à dire. Le même commentaire : « après s’être liée d’amitié avec, Ahmed… » Et bien, tant pris pour elle et sa famille et je pèse mes mots. Elle s’est liée d’amitié avec…Ahmed. Pour elle, je ne sais pas, pour Ahmed, c’est une pute occidentale.

  4. Posté par Nicolas le

    Ils ont bonne conscience. Violer une mineure kâfir n’est pas répréhensible dans la religion de paix et d’amour. Les vrais coupables sont ceux qui les ont laissé s’installer et ferment les yeux sur leurs exactions au nom du politiquement correct. Ceux-ci ne seront pas jugés avant que n’éclate une guerre civile.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.