#ExMuslims, ces anciens musulmans qui fustigent l’islam accusés de « flirter avec l’extrême droite »

 

Venu d’Allemagne et du Royaume-Uni, le mouvement #ExMuslim » se développe en France. Ces anciens musulmans défendent leur droit à l’apostasie et à la critique de l’islam. Jusqu’à flirter avec l’extrême droite ? Ici, c’est une femme qui a quitté l’islam pour « Jésus » et subit depuis d’incessantes « agressions physiques et verbales ». […]

 

Extrait de: Source et auteur

Suisse shared items on The Old Reader (RSS)

2 commentaires

  1. Posté par Vautrin le

    De toute façon, lorsqu’une idée, un personnage, ne conviennent pas aux « bien-pensants » et notamment aux islamo-collabos, le point Godwin est dépassé. Les bougres ont inventé « l’essstrêêêême drwâââte », objet parfaitement mythique, pour noter d’infamie ce contre quoi il n’ont aucun argument politique solide. Mais à force de tirer sur la corde, à la fin elle rompt.

  2. Posté par Anna le

    Bravo à ces gens courageux qui doivent affronter à la fois les anciens correligionnaires et leurs familles qui les traitent d’apostats, et la gauche qui les accuse de « faire le jeu de l’extrême droite », alors qu’au contraire l’extrême droite nazie était alliés de l’islam que Hitler admirait. Il faut énormément de courage, d’intelligence, et de droiture d’esprit pour cela. Que la gauche anticléricale ne les soutienne pas est dramatique.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.