Télévision française : un « humoriste » blasphème le Christ

« Sugar Sammy », de son vrai nom Samir Khullar, est un “humoriste” canadien d’origine indienne. Il se trouve être un des quatre jurés ayant à opiner sur le “talent” des candidats en lice lors de l’émission La France a un incroyable talent.

Le magazine “people” Voici relate la façon dont cet énergumène s’est illustré en France, fille aînée de l’Eglise, dans l’émission diffusée sur M6 le 12 novembre dernier :

Après la jeune Rivkah […] c’était au tour de Lioz Shem Tov, 43 ans, de tenter de séduire Héléne Ségara, Sugar Sammy, Eric Antoine et Marianne James. À l’aide d’un numéro de télékinésie hilarant, le candidat qui vient tout droit d’Israël a obtenu son laisser passer pour l’étape suivante. Pourtant, ce n’était pas gagné […] Mais celui qui aura marqué les esprits par son commentaire, c’est bien Sugar Sammy, qui a lancé :

 

« Il y a un autre escroc en Israël, qui faisait croire qu’il avait des pouvoirs, on l’a cloué sur une croix il y a 2000 ans. Moi aussi je vous donne une croix, je dis non. » Des propos qui vont trop loin. Les huées du public ne se sont pas fait attendre, tout comme les réactions des twittos. « C’est moi ou Sugar Sammy vient de traiter Jésus d’escroc crucifié OKLM ? », ou encore « Mais virez Sami de Chez la France a incroyable talent, pire connard tu meurs », pouvait-on lire parmi les tweets d’internautes très choqués par les propos de l’humoriste qui n’en est pas à sa première remarque cinglante…

Voici.fr via Contre-info

 

6 commentaires

  1. Posté par G. Guichard le

    Si ça se trouve, ce genre de gars a été moitié (ou totalement) converti par mère Thérésa en Inde et est devenu un divers déconverti…

  2. Posté par KW le

    Eh bien oui, Samir sait qu’il ne risque rien sauf des tweets de gens mécontents. Il n’aurait pas dit ça d’un certain Muhammad, qui a pourtant prétendu avoir « acheté les croyants, leurs âmes et leurs bien en échange du paradis » (sourate 9 al -Tawba, verset 111), car là il aurait risqué sa vie.
    « Adonis » n’a absolument rien compris ! Rigoler de Jésus c’est un gag permis par la liberté d’expression qui occasionne au pire des cas des tweets de mécontents, et rigoler de Mohamed ça aurait été un blasphème qui aurait occasionné des menaces de mort ou pire. D’ailleurs plus personne n’ose rire de Mohammed en public. Ce sont des faits.
    « Adonis »vous vivez sur quelle planète ?????

  3. Posté par Adonis le

    Pour Jesus = blasphème…
    pour Mohammed = liberté d’expression… ???

  4. Posté par Pascal le

    La liberté d’expression inclut le blasphème.

  5. Posté par Bussy le

    Khullar…. Rivkah…. Lioz Shem….. est-ce bien « La France a un incroyable talent » le nom de l’émission ?
    Et forcément, avec un plateau pareil, les Chrétiens sont des intrus qu’on peut traiter d’escrocs !
    Ferait-il le même genre de gag avec une autre religion….. ?

  6. Posté par Léo C le

    Des propos condamnables mais la seule différence est que nous n’irons ni égorger ce type ni débarquer avec un AK47 pour massacrer le plateau de l’émission.

    Les relais Twitter ne font pas mention de menaces de mort, seulement d’invectives et de demandes d’éviction.

    Voilà ce qui nous distingue de l’arriération muzz.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.