Djihadistes renvoyés en France par Erdogan : La ministre de la justice ne sait pas quand ils arriveront ni qui ils sont.

Une trentaine de djihadistes sortis de prison

La ministre a évoqué la question des djihadistes étrangers renvoyés par la Turquie vers leurs pays d’origine. Nicole Belloubet n'a pas communiqué la "confirmation officielle" que onze Français doivent rentrer, parmi lesquels quatre femmes et sept enfants. "Actuellement, nous n’avons pas d’information précise sur l’identité de ces personnes et sur le moment où elles arriveraient en France. […] Nous sommes alertés dès lors que ces personnes vont être renvoyées en France et nous serons dans la capacité de les accueillir".

 

La ministre a détaillé les modalités de la prise en charge des enfants. "Les mères sont judiciarisées,  présentées à un juge et placées en détention. Les enfants sont pris ne charge par un juge des enfants qui les place dans une famille d’accueil ou foyer. Ça ne peut pas être la famille ou les grands-parents, nous avons besoin d’un sas pour vérifier leur état de santé notamment. Ils font ensuite l’objet d’un suivi médical et d’un suivi par le juge. S’il y a des fratries on fait attention à ce qu’il n’y ait pas de séparation".Une question qui a amené à s'interroger sur le nombre de djihadiste sortis de prison depuis le début de l'année, en France. "Ils sont une trentaine", a indiqué Nicole Belloubet. "Ce sont des personnes qui ont subi une condamnation il y a plusieurs années. Quand ces personnes sont libérées, elles font l’objet d’un suivi. Soit elles sont sous contrôle judiciaire, soit sous bracelet, soit les services les suivent".

Lci.fr

5 commentaires

  1. Posté par combattant le

    Pour les familles d’accueil,cela risque d’être le CINEMA TOUS LES JOURS avec le fameux film ( horreur ? ) LE MASSACRE à la tronçonneuse revu et corrigé avec les nouveaux outils de ces demeurés.Je conseillerais fortement à cette dame belleoubête d’aller VITE SE CACHER,non ce n’est pas pour ces barbares que je m’inquiète,contrairement à ce que nous pourrions imaginer de pire !

  2. Posté par combattant le

    Est-ce qu’elle c’est si elle existe cette demeurée au moins.Bel EXEMPLE DE POLITIQUES incapables sortis tout droit de l’école,ou ils passèrent en majorité leurs temps muni d’un bonnet D’ÂNE à côté du radiateur au coin de la classe,ce qu’il à provoqué un échauffement de leur cervelle !Ces mêmes CLOCHES dont devenus politiques.Ou va le Monde !Mettez -moi ça au fers,au pain sec et à l’eau ! Ah cette belle époque,ou ça bougeait avec efficacité,plus UTILISE DE NOS JOURS. Ah ces cancres !

  3. Posté par Antoine le

     »La ministre de la justice, Mme Belloubet, ne sait pas quand ils arriveront ni qui ils sont. »
    Cette ministre ne sait RIEN !
    Des hommes ? je ne sais pas. Combien ? je ne sais pas
    Des femmes ? je ne sais pas. Combien ? je ne sais pas
    Des femmes ? je ne sais pas. Combien ? je ne sais pas
     »nous serons dans la capacité de les accueillir »
    Avec des fleurs ?
    Ce sont des personnes RADICALISÉES, hommes, femmes et enfants
    Dans le camp pour islamistes d’Al Hol :
     »Il a rencontré un petit garçon qui menace stoïquement de « massacrer » des gens devant la caméra.
    Il nous demandait de nous repentir de nos péchés.
    Et puis, calmement, il a déclaré : « Nous allons vous tuer en vous égorgeant. Nous vous égorgerons. »
    https://lesobservateurs.ch/2019/11/14/syrie-dans-le-camp-pour-islamistes-dal-hol-des-enfants-menacent-les-occidentaux-nous-vous-egorgerons/
    Tout ce beau monde est à mettre sous clé et sous très haute surveillance pendant des dizaines d’années !!

  4. Posté par Vautrin le

    Bel exemple d’incompétence dangereuse !

  5. Posté par Bussy le

    A 100’000 euros par an et par personne au minimum, et à vie, même pour les enfants, il y en a pour 3 mios d’euros par année pour cette trentaine de boulets.
    Et ils sont des milliers, et pour récompenser les kouffars de les entretenir à vie, ils en égorgeront un de temps à autre…. que du bonheur !

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.