Genève : La circulation différenciée sera instaurée le 15 janvier. L’amende sera de 500 francs.

Le centre sera interdit aux véhicules très polluants en cas de pic de pollution. Des macarons feront foi.

Certains véhicules très polluants ne seront plus autorisés à circuler au centre de Genève en cas d'alerte au smog. La mesure a été présentée mercredi par le Conseil d'Etat genevois. Elle entrera en vigueur le 15 janvier. Les contrevenants risquent 500 francs d'amende.

[...]

20Min.ch

 

A lire à ce sujet sur le site du Canton de Genève : Stick'AIR et la circulation différenciée

La zone concernée

5 commentaires

  1. Posté par Mescolles le

    Bizarre leur calcul: une essence euro 5 aura le macaron 1 et une diesel euro 6 le macaron 2! Alors qu »une diesel euro 5 pollue moins qu’une essence euro 6.
    Selon TdG du 27.04.17:
    « Le Laboratoire fédéral d’essai des matériaux et de recherche (Empa) a sélectionné sept voitures de différentes marques, une de 2001 et les six autres entre 2010 et 2016, plus une voiture diesel de 2013 à titre de comparaison. Tous ces véhicules ont été soumis au test WLTP (Worldwide Light-Duty Vehicles Test Procedure) qui sera obligatoire pour tous les modèles dès septembre prochain ».
    « Or selon ces résultats qui ont fait l’objet d’un colloque à l’Empa à la fin mars, ces véhicules à essence rejetaient entre 10 et 100 fois plus de particules fines que la voiture diesel de comparaison. Les particules des moteurs à essence sont de la même taille nanométrique que celles qui ont valu au diesel sa mauvaise réputation ».
    « Là aussi, la voiture diesel de comparaison s’en sort mieux: elle n’a émis lors du test que 45 nanogrammes de substances cancérigènes, six fois moins que la meilleure des voitures à essence ».
    Et on continue à croire que le diesel pollue plus que l’essence, ce qui est quand même le cas de ceux truqués du groupe VW! Mais pourquoi alors punir les autres constructeurs qui arrivent à construire des diesels respectueux des normes beaucoup plus strictes que pour l’essence?
    Sans compter qu’un diesel émet nettement moins de Co2 qu’un essence, ça devrait faire plaisir à la planète et à Greta!

    Conclusion: les filtres à particules obligatoires depuis des années sur des voitures diesel constituent désormais une technologie éprouvée et il faut en installer également sur les voitures à essence.
    Où quand la politique verte et les croyances priment bêtement sur la science!

  2. Posté par mady le

    Ah quand on a la haine contre les automobilistes !!!! il faut bien inventer quelque chose.

  3. Posté par Mauron le

    Bientôt il faudra équiper les voitures de périscopes tant les par brise seront obturés par les « vignettes »

  4. Posté par JeanDa le

    Apparemment il n’y a toujours pas de test de QI pour les candidats au conseil d’Etat …

  5. Posté par Antoine le

    Imaginez-vous si les 26 cantons imposent le même système ?
    26 vignettes sur le pare-brise plus la vignette autoroutière … un vrai sapin de Noël !
    Suite aux élections du 20 octobre et la marée des Verts, nous récoltons la monnaie de notre pièce !
    Des taxes, encore des TAXES !
    Pour un résultat nul !!
    Ceux qui peuvent se payer une nouvelle voiture tous les 2 ans sont forcément avantagés.
    Les voitures électriques, dont on cache volontairement la pollution réelle par km, auront besoin de plus en plus d’électricité; en décembre prochain on arrêtera la centrale nucléaire de Mühleberg et les autres suivront.
    https://www.lematin.ch/suisse/arret-muehleberg-bonne/story/25440857
    Préparez-vous au Blackout !
    Il ne faudra pas que les commerçants du centre de Genève se plaignent que leurs chiffres d’affaires est en baisse.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.