France. Besançon: Rosette, 88 ans, torturée et tuée, ses bourreaux ont réalisé des selfies avec son cadavre tout en écoutant du rap

Assassinat d’une octogénaire : le mineur jugé en appel

Jeudi, s’ouvre à Besançon, le procès en appel d’un habitant de Vieux-Charmont, 16 ans, condamné en février pour l’assassinat d’une octogénaire à 20 ans de réclusion criminelle. Son complice, majeur, sera jugé en décembre. La vieille dame, découverte dans son lit le 5 janvier 2018, avait subi un calvaire.

[…]

Elle s’appelait Rosette Giuliani, était âgée de 88 ans. Cette paisible veuve habitait au centre de Vieux-Charmont où elle a été retrouvée, au matin du 5 janvier 2018, étouffée dans son lit.

[…]

Au cours de cette nuit d’hiver, le mineur, un voisin de la vieille dame et un Bethoncourtois de 18 ans s’étaient introduits dans sa maison pour y commettre un cambriolage.

[…]

Mais comment expliquer les tortures infligées à l’habitante surprise dans son sommeil ? Un sac à pain enfilé sur sa tête pour l’étouffer, son corps coincé sous le matelas et découvert par ses proches (ils s’étonnaient que la mamie n’ait pas ouvert ses volets), les selfies réalisés par les deux copains à côté de la défunte, le rap diffusé à plein tube… Aucun des deux n’était sous l’emprise de drogue ou d’alcool.

[…]

L’article dans son intégralité sur L’Est Républicain

via Fdesouche

3 commentaires

  1. Posté par Palador le

    Toujours des victimes vulnérables, victimes de ces merdes…

  2. Posté par poulbot le

    Dire que l’on a interdit la peine capital , dommage certains y aurait eu droit .

  3. Posté par Léo C le

    Pas une once de remords ni d’humanité.

    Venez essayer cela en Corse, tas de rats.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.