Syrie : une djihadiste « genevoise » regrette d’exposer ses enfants

Article victimaire qui tente de nous faire passer une islamiste pour une pauvre femme incapable de savoir ce qu'elle faisait. Pas un seul mot de remord concernant toutes les victimes égorgées, les fillettes violées, les chrétiens massacrés, la vie de centaines de milliers de personnes détruite... le sort de ces ethnies n'intéresse pas cette extrémiste.

L'article se garde bien de mentionner le nom et le prénom de cette femme. Sa nationalité d'origine n'est pas stipulée. Le 20 Minutes se limite à claironner qu'il s'agit d'une "Suissesse" alors que la Confédération parle d'un retrait de passeport : comme décalage, on ne peut pas faire mieux! Sa photo même reste cachée, comme si cette islamiste avait encore droit au respect de sa vie privée. Circulez, y'a rien à voir! On n'échappera pas non plus au mensonge archi-usé prétendant que l'Etat islamique ne représente pas l'islam. C'est sans doute pour cette raison que cette femme a conçu un enfant avec un islamiste, n'est-ce pas?

Le Wochenblick a parfaitement expliqué cette asymétrie médiatique qui consiste à prendre les Européens pour des imbéciles en escamotant le pedigree des criminels étrangers tout en dévoilant les moindres détails lorsqu'il s'agit de délinquants de souche. Tout doit être fait à sens unique.

**********

Sahila dit ne pas être au courant de la menace d'arrestation et de retrait de passeport suisse à laquelle elle fait face pour enlèvement et association avec le groupe Etat islamique (EI).[...] Shamina est âgée d'un an et demi. Son père était un djihadiste tunisien, mort dans une attaque de drone. [...]

Après l'enfer de Baghouz [NDLR : La faute à qui?], la mère et ses trois enfants ont été transférés au camp d’Al-Hol, dans le nord-est de la Syrie pendant six mois. Jusqu'à 72'000 personnes, dont de nombreux adeptes de l'EI, ont été hébergées dans ce camp sous contrôle des Kurdes, qui pratiqueraient la tyrannie. «Ces gens ne vivent pas selon l'Islam, ils ne respectent pas la religion. Mais Al-Hol est préférable à Baghouz», précise la Genevoise.

20Min.ch

Nos remerciements à Daniel Brand

5 commentaires

  1. Posté par pipo le

    Tu parles, « l’Etat islamique ne représente pas l’islam ». Peut-être, mais l’état islamique est constitué de musulmans.

  2. Posté par JeanDa le

    Elle a voulu y aller, qu’elle y reste !
    Je ne comprends pas pourquoi on va lui tendre un micro.
    Si ceux qui sont tentés par la « grande aventure » savaient qu’en cas de problème on ne fera rien pour les ramener (et même qu’on leur interdira de revenir), ils réfléchiraient à deux fois avant de sauter dans le vide.

  3. Posté par Antoine le

    Encore une Genevoise de papier, vite naturalisée par M. Maudet !
    Qu’elle reste o?u elle a décider de vivre, en Syrie !
    Notre administration DOIT la déchoir de sa nationalité suisse, elle me fait HONTE !
    Pas de retour sur le territoire national d’homme, de femme ou d’enfants ayant participé au djihad !
    Ce sont des BOMBES ambulantes !

  4. Posté par miranda le

    Sur France 5, un reportage d’une qualité exceptionnelle nous a été proposé hier soir 29 octobre 2019, sur le djihadisme et notamment le djihadisme au FEMININ. (le Monde en face, animée par Mme Carrère d’Encausse)

    Et une sage femme syrienne qui a eu l’occasion de les accoucher presque toutes, nous a fourni quelques informations capitales sur ces femmes, notamment qu’elles n’étaient pas si innocentes que cela, en ce sens qu’elles étaient toujours équipées de leur kalachnikov et d’une autre arme de main. Et qu’elles étaient impitoyables avec les civils. Il valait mieux se faire tout petits devant leur personne.

    Mais aujourd’hui, comme elles veulent rentrer dans leur pays d’origine, elles tiennent à nous faire croire qu’elles ont plutôt été des victimes. Certaines oui, mais pour la grande majorité, non. Certaines étaient en Syrie allées dans un but humanitaire, mais pour d’autres, qu’on nomme les « lionnes » le rêve était de rencontrer leur « lion ».

    Nous avons écouté aussi le discours d’ un avocat plaidant pour leur cause et celle des enfants et affirmant que le retour des djihadistes femmes (ou hommes) était la meilleure des solutions et que cela empêcherait « en quelque sorte » au djihadisme  » de se reformer et pénétrer clandestinement en France et ailleurs. BREF, il valait mieux les avoir « sous la main », qu’en liberté.. Ca peut se discuter.

    Le problème reste les enfants engagés dans les combats et qui sont devenus de jeunes bourreaux. Comment les « décontaminer » de l’habitude de maltraiter et tuer mais aussi de l’image qu’ils ont intériorisé de leur père, « ce héros ».
    Pour les plus petits, ayant vécu les bombardements, les combats, les scènes de violence et de cruauté, une prise en charge thérapeutique sera nécessaire sur de longues années.

    Mais pour ces enfants, quelle que soit « la réparation » qu’on puisse leur offrir, ils risquent au contact de leurs parents de penser que ceux-ci étaient dans un juste combat. Les parents ne se tairont jamais sur ce combat, ils ne tourneront jamais la page. Ils y seront toujours encouragés par la belle religion.
    Le mieux serait que ces enfants soient placés dans des familles d’accueil et que les parents ne bénéficient de leur visite que pendant les week-ends en présence d’un personnel du service social  » une sorte de marraine » ( se déplaçant à demeure – prison ou maison).
    Ainsi les enfants pourront voir comment fonctionne « réellement » le monde que leurs parents dénigrent. Ils comprendront aussi que les gens du peuple (comme leur famille d’accueil) ne désirent jamais les guerres et ont plutôt le goût de la paix.Et que ce sont les puissants qui orchestrent les guerres.
    Bref, ce monde cessera-t-il de produire toujours autant de folie?
    Si vous avez (selon votre position géographique) la possibilité d’écouter ce reportage en replay, voici le lien :https://www.google.com/search?q=sur+france+5+-+%C3%A9mission+sur+le+dijhadisme+par+Mme+Carr%C3%A8re+d%27encausse&rlz=1C1SVEC_frNL507NL507&oq=sur+france+5+-+%C3%A9mission+sur+le+dijhadisme+par+Mme+Carr%C3%A8re+d%27encausse&aqs=chrome..69i57.31903j0j7&sourceid=chrome&ie=UTF-8
    Pour nos amis Suisses, c’est simple, il suffit d’aller en France dans un lieu où la wifi est proposée et vous pourrez voir cette émission.

  5. Posté par Bussy le

    Quelqu’un voit une Suissesse sur la photo ? Non, alors svp pas d’amalgame !
    Quel est le but de ces journalistes qui ne savent plus quoi faire pour nous faire accepter le retour de ces monstres égorgeurs et de leur famille ? Des journalistes musulmans ou des islamos-gauchistes qui veulent détruire l’Occident ?
    Ces monstres seront en plus toute leur vie à notre charge, quand ils n’égorgeront pas au passage un de ceux qui les entretiennent !
    Et quel est l’imbécile qui avait naturalisé cette personne ? Des remords peut-être, non ?

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.