Un imam kosovar doit quitter la Suisse : Il ne respectait pas l’égalité entre hommes et femmes

Un imam kosovar a perdu son permis de séjour en raison des violences physiques et sexuelles qu'il exerçait contre son épouse.

[...]

Devant le Tribunal fédéral, l'homme a invoqué la protection de la vie privée, garantie par la Convention européenne des droits de l'homme (CEDH). [...]

Arrivé à l'âge de 26 ans, le recourant a passé nettement moins de dix ans en Suisse. Sa vision des droits fondamentaux et des devoirs de la femme est clairement contraire au droit et aux conceptions en vigueur dans notre pays.

[...]

20Min.ch

 

4 commentaires

  1. Posté par Antoine le

    Sera-t-il RÉELLEMENT EXPULSÉ ?
    L’expulsion des migrants violents se fait au compte goutte, mais l’imam n’est PAS un migrant !!

  2. Posté par Sergio le

    Il va recourir, devant les juges internationaux cette fois. La Suisse sera une nouvelle fois ridiculisée, montrée du doigt et sévèrement condamnée devant tous les gauchistes émerveillés.

  3. Posté par Anna le

    Enfin un juge qui prend ses responsabilités, ça existe tout de même.
    Merci à ce ou cette juge intelligent et courageux

  4. Posté par Marc le

    Ben finalement l’égalité aura du bon ! Pourvu que tous les Imams et autres islamistes/Muzz prêchent la même chose que ce kosovar ! Vu que cette religion moyenâgeuse ne respecte pas la femme ça va vite repartir dans leurs pays respectif.
    Vive l’égalité (la première fois que je le dis)

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.