Selon des études, entre 25 et 27% des musulmans en France « placent la charia au-dessus des lois »

D’après la dernière enquête IFOP, un quart de la population #musulmane en France adhère à la charia et pense que cela doit passer avant les lois de la République.

 

 

 


Des responsables politiques ont relayé ces derniers jours plusieurs affirmations sur les musulmans de France, et notamment que « plus de 50% » d’entre eux placeraient la charia « au-dessus des lois », en citant un sondage de la Fondation Jean Jaurès. Mais ce ne sont pas les chiffres avancés par cette étude.

(…) À l’affirmation : « En France, la loi islamique, la charia, devrait s’imposer par rapport aux lois de la République« , ce sont 27% des sondés qui répondent être « tout à fait d’accord » ou « plutôt d’accord« . Un proportion très éloignée des « plus de 50%«  mentionnés par Valérie Boyer.

 

 

Via Fdesouche

2 commentaires

  1. Posté par Léo C le

    Quand bien même ne seraient-ils que 27% à prôner leur charia de m…, ça nous donne environ 4 millions de barbus salafistes qui nous tomberont sur le dos que l’occasion leur sera favorable.

    Nos traîtres de gouvernants auront, eux, ménagé leurs arrières afin de foutre le camp vers des contrées plus hospitalières.

  2. Posté par Bussy le

    27 % qui ne sont pas des menteurs, les 73 % restant pratiquent la taqiya, qui consiste à mentir sans gêne aux kouffars, afin de les endormir et conquérir leur territoire.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.