Attaque à la préfecture : l’inquiétante clé USB retrouvée chez l’auteur de la tuerie

Sur ce support informatique, les enquêteurs ont notamment identifié des vidéos de propagandes de l’Etat islamique, mais aussi les coordonnées de nombre de collègues de Mickaël Harpon.

L'enquête sur les agissements de Mickaël Harpon, le tueur de la préfecture de police, est à la mesure de l'onde de choc provoquée par ce drame dans les rangs policiers. Et depuis jeudi, les investigations confiées à la brigade criminelle et à la DGSI lèvent chaque jour un peu plus le voile sur la radicalisation de cet agent administratif, en poste au service informatique de la direction du renseignement de la préfecture.

Selon nos informations, parmi les éléments trouvés à son domicile de Gonesse (Val-d'Oise), figure notamment une clé USB, contenant des fichiers informatiques avec de nombreuses vidéos de décapitation de Daech, emblématiques de la propagande du groupe état islamique.

Plus inquiétant, Mickaël Harpon avait stocké sur le même périphérique USB des coordonnées et des données personnelles correspondant à plusieurs dizaines de ses collègues de la préfecture de police. Sans que l'on sache, pour l'instant, s'il les a extraites lui-même, ou s'il en disposait dans le cadre de ses fonctions habituelles. Les enquêteurs cherchent surtout à savoir s'il avait l'intention de les communiquer à des tiers, ou de s'en servir à d'autres fins.

[...]

Leparisien.fr

Nos remerciements à Wilhou

 

Rappel :

Attentat de la préfecture de Paris : Tariq Ramadan apporte sa sympathie à la famille du terroriste

2 commentaires

  1. Posté par JSG le

    « …cherchent surtout à savoir s’il avait l’intention de les communiquer à des tiers,… » et surtout si il les a déjà communiquées…

  2. Posté par Roland le

    Qu’est-ce que la France attend pour interdire cette religion basée sur la haine?

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.