Melbourne : un élève juif forcé d’embrasser les chaussures d’un camarade musulman

Un élève juif de 12 ans a été forcé de s’agenouiller et d’embrasser les chaussures d’un camarade de classe musulman, tandis qu’un garçon de cinq ans aurait été traité de « cafard juif » et harcelé à maintes reprises dans les toilettes de l’école par ses jeunes camarades.

Les deux garçons, dont les parents ont demandé à garder l’anonymat, ont depuis quitté les écoles où les incidents se sont produits. Le garçon de cinq ans est actuellement scolarisé à la maison.

L’élève de 12 ans a été filmé et photographié en train d’embrasser les chaussures d’un autre étudiant sous la menace. Les images ont été partagées sur les réseaux sociaux.

Aucune mesure disciplinaire n’a été prise à l’encontre du groupe de garçons impliqués dans l’incident.

La mère se déclare profondément déçue par la réponse du Cheltenham Secondary College et du Département de l’Education.

[…]

La mère du garçon de cinq ans a déclaré que son fils avait été la cible de railleries et de moqueries répétées au sujet de son pénis circoncis, à un point tel qu’il a commencé à se faire pipi dessus en classe plutôt que d’aller aux toilettes.

Les railleries – qui, selon le département de l’éducation, n’ont pas pu être corroborées parce qu’elles n’ont pas été entendues par les enseignants – ont conduit l’école à fournir temporairement des toilettes séparées pour le garçon comme « plan de sécurité », bien que cette stratégie ait échoué dès le deuxième jour.

La mère a affirmé que l’un des aspects les plus troublants des insultes proférées par les autres enfants était la façon dont elles reflétaient le langage antisémite de l’Holocauste. « Des termes comme ‘sale Juif’ et ‘cafard juif » sont des clichés » a-t-elle déclaré.

« J’ai grandi avec des survivants de l’Holocauste. J’allais à la synagogue avec mon oncle qui était un survivant de l’Holocauste. C’était les mots avec lesquels on se moquait de lui quand il avait cinq ans. »

[…]

Theage.com.au

6 commentaires

  1. Posté par varoquier le

    Je pensais que l’Australie était hostile à des merdes d’arabes et qu’ils reboutaient les migrants ou envahisseurs qui sévissent surtout en Europe . pourtant on a déjà trop de bougnoules racistes anti blanc mais qui vivent à nos frais . logement éducation qui ne sert à rien C A F etc …. et nos gouvernements ne font rien . surtout pas de R N . il faur les refoutre tous au bled et bruler leurs mosquées comme eus le font à nos églises .

  2. Posté par Ok le

    Les musulmans élèvent leurs enfants dans la haine…mais la vie est un miroir …elle leur renverra leur haine qu’ils déversent dans le monde

  3. Posté par maury le

    L’heure n’est plus aux fleurs ,nounours et bougies mais à la self défense pour hommes femmes et enfants si nous voulons survivre à ce qui se prépare!!!
    AUX ARMES CITOYENS!!
    SI VIS PACEM PARA BELLUM

  4. Posté par Léo C le

    Un monde sans muzz. Ne serait-ce pas idéal ?

  5. Posté par Blaise le

    Mais non, le seul crime au monde c’est l’islamophobie ! Et d’ailleurs faites attention, car dénoncer l’antisémitisme des musulmans c’est être islamophobe. L’islam est parfait, et ses adeptes sont parfaits, d’ailleurs ils sont un grand enrichissement pour les pays qui les hébergent. Quand ils semblent mal se comporter, ce sont surtout leurs victimes qui exagèrent par islamophobie. D’ailleurs, on l’a entendu, Zemmour est islamophobe, il passe la ligne rouge, mais heureusement la loi Avia, Google, le CSA et Facebook veillent pour faire taire l’islamophobie et nous préparer un magnifique avenir. Le Pape François a déjà montré la voie. Nous devrions tous faire bonne figure, par exemple en faisant comme lui : en embrassant et en lavant les pieds des migrants musulmans, la meilleur des religions, sinon nous pourrions être accusés d’appeler à la haine. Sachez braves gens que critiquer l’islam c’est de la haine, mais que maltraiter les non musulmans, ça ne compte pas. D’ailleurs lisez l’article, il n’y a pas eu de sanctions disciplinaires pour les auteurs. On peut donc y aller, la voie est ouverte. Et les parents des garçons harceleurs qui se seraient dits « horrifiés » ? Mais qui éduque donc ces enfants ? Ce n’est pas l’école australienne qui les éduque à humilier les « dhimmis » juifs, alors il n’y a qu’une hypothèse plausible : la famille ou la mosquée. Donc c’est malheureux, mais on est obligés de se poser la question : quelqu’un ment effrontément….

  6. Posté par JeanPaul le

    On peut aussi stigmatiser les garçons musulmans, car ils sont tout aussi circoncis que les Juifs. Deux ou trois bonnes baffes, au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit…..

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.