Brugg (Argovie) : un Irakien blesse grièvement sa fille de 4 ans en la jetant plusieurs fois à terre « La fillette a vomi du sang »

Un Irakien âgé de 50 ans a grièvement blessé sa fille de quatre ans samedi après-midi. L’enfant a été héliportée à l’hôpital. Une enquête a été ouverte.

Samedi après-midi, une grande opération a eu lieu à la gare de Brugg AG. Selon la police cantonale d'Argovie, un Irakien de 50 ans a rencontré la mère suisse de l'enfant peu avant 15 heures dans le centre commercial Neumarkt. Il a gravement blessé sa fille de quatre ans.

Le crime a eu lieu dans le passage inférieur de la gare de Neumarkt. Un adolescent de 14 ans, qui était sur les lieux, déclare : "La femme et l'homme se disputaient déjà quand ils ont traversé le passage souterrain. Puis l'homme a jeté l'enfant par terre."

"La fillette a vomi du sang et était apparemment inconsciente."

Une employée de la succursale Denner de l'autre côté de la rue a été l'une des premières à intervenir sur les lieux de l'accident. Elle déclare à 20 Minutes : "Nous continuons à travailler. Mais je n'arrive pas à me sortir ces images horribles de ma tête." L'homme a jeté sa fille par terre au moins deux fois. C'était particulièrement brutal : Elle pense que la fillette de 4 ans a heurté sa tête contre le bord d’un petit socle devant un banc. "Le personnel de la droguerie de l'autre côté de la rue a pris l'enfant et l'a cachée." La petite fille a été grièvement blessée. "Elle a vomi du sang et était apparemment inconsciente."

Quand l'homme a perdu la tête, un autre père a frappé l'agresseur. L'employée qui connaissait les deux hommes, s'est interposée entre eux. Les deux hommes se seraient disputés en turc. [...]

Selon le témoin oculaire, la mère était en état de choc. Elle était paralysée et ne pouvait pas réagir, d'autant plus qu'elle était elle-même gravement malade. La grand-mère, qui était également présente, s'est effondrée en larmes.

[...]

(Traduction libre Christian Hofer pour Les Observateurs.ch)

Lenouvelliste.ch20min.ch (en allemand)

4 commentaires

  1. Posté par JeanDa le

    Merci les socialistes !!!! Ceux-là même qui nous empêchent d’expulser ce salopard après trois de mitard au pain sec et à l’eau sale.

  2. Posté par maury le

    La barbarie mahométane est un cauchemar qu’on nous impose pour on ne sait quel raison!!Dommage que les coupables ne subissent pas ce que les citoyens subissent de la part de ces suppôts de Satan

  3. Posté par Antoine le

    Les conséquences du vivre ensemble préconisé par la gôche !!
    Qui assume ? Plus personne ….

  4. Posté par Christian Hofer le

    Le commentaire d’un intervenant (Mariek) sur Fdesouche, qui a trouvé un article qui complète le nôtre :

    Apparemment ils étaient séparés.
    la mère dit: « nous l’avons rencontrés dans le bus, j’etais avec ma mère et la petite. aucune idée de comment il a su que nous prenions le bus ce jour là. Il a insisté pour que la petite vienne vivre avec lui, elle ne voulait pas. il m’a reproché d’avoir manipulé notre fille ».

    La mère déclare aussi: « Ce qu’il a fait à notre fille, je ne lui pardonnerai jamais. j’espère qu’il ira en prison et que nous ne le reverrons plus jamais ».

    ->>>> L’Irakien habite depuis 2000 en suisse et vit de l’aide sociale.

    La fillette souffrirait d’un triple traumatisme crânien.

    https://www.20min.ch/schweiz/zuerich/story/-Meine-Tochter-hat-einen-dreifachen-Schaedelbruch–11300989

    Aide sociale et hyperviolence. Merci les socialistes!!!

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.