« Humanitaire » : un ancien haut responsable de l’ONU condamné pour pédophilie

La justice du Népal a condamné mardi un Canadien pour pédophilie. Peter John Dalglish, arrêté l'année dernière, écope de deux peines distinctes de 9 et 7 ans de prison. Deux peines pour deux victimes, de jeunes garçons de 12 et 14 ans au moment des faits.

En apparence, John Dalglish était un parfait altruiste. Le Canadien fonde un réseau d'aide international pour les enfants des rues dans les années 1980, puis devient responsable d'un programme d'aide aux enfants du Népal, avant de prendre la tête du bureau Habitat des Nations unies en Afghanistan en 2015.

Un travail récompensé en 2016, quand il est décoré de l'Ordre du Canada, l'une des plus importantes distinctions civiles du pays.

Pendant son procès, John Dalglish s'est d'ailleurs appuyé sur ce passé d'humanitaire reconnu pour se défendre. En plus de nier les faits, le soixantenaire a assuré n'avoir qu'un but : œuvrer pour le bien-être des gens à travers le monde.

Cet argument n'a pas convaincu les juges dans un pays qui tente de renforcer sa lutte contre les pédophiles étrangers. Ces dernières années, plusieurs condamnations emblématiques ont été prononcées, dont une contre un Français reconnu coupable de viol sur une dizaine d'orphelins népalais, il y a 10 ans.

En plus des deux peines de prison, John Dalglish va devoir verser l'équivalent de 4 500 dollars à chacune de ses victimes, dont l'une était le fils d'un de ses domestiques. Il a promis de faire appel.

Rfi.fr

Nos remerciements à Victoria Valentini

 

Rappel :
Sexe avec des requérants: le tabou qui gêne les ONG

2 commentaires

  1. Posté par Christian Hofer le

    « dont l’une était le fils d’un de ses domestiques »

    Le gauchiste esclavagiste et pédophile fait usage de son droit de cuissage, à travers un racisme de classe.

    C’est typiquement l’attitude d’un individu de gauche, entre hypocrisie, salaire mirobolant sur le dos des contribuables (voyages en première classe à la clé, avec maisons somptueuses, repas dans des restaurants de luxe…), moraline à l’égard du bas peuple et qui pense encore représenter le « Bien ».

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.