Winterthour : des élèves musulmans poussent leurs camarades chrétiens à jeûner pendant le ramadan

Une nouvelle alarmante nous vient de Suisse. Les écoliers musulmans exerceraient de telles pressions psychologiques sur leurs camarades de classe mécréants que ceux-ci observeraient eux aussi le ramadan. Les enfants suisses, trop gâtés, sans valeurs solides, se révèlent donc des proies faciles pour les « missionnaires » fondamentalistes de l’islam politique qui ont été formés à cela dès l’enfance.

« La pression du groupe fait aussi jeûner les élèves chrétiens : les élèves musulmans inciteraient les non-musulmans à jeûner également, déplorent des enseignants suisses. Cependant, l’association des enseignants ne voit toujours pas de nécessité d’agir. » Telle est l’information qu’on peut lire sur la plate-forme d’information autrichienne heute.at.

L’attention du journal a été attirée par une école primaire de la ville suisse de Winterthour, où la proportion d’enfants musulmans est « fort élevée », comme l’écrit Arlinda Dauti, enseignante, dans le bulletin du ZLV, l’association des enseignants du canton de Zurich.

« Dans ma dernière classe de 6e, j’ai remarqué que les élèves se motivaient mutuellement à jeûner. » Aux dire de l’enseignante, cela a conduit même des enfants non musulmans à arrêter de manger et de boire. En conséquence, beaucoup d’enfants étaient souvent très fatigués l’après-midi. « Dans les heures de sport également, j’ai dû tenir compte du fait que certains enfants n’avaient plus leurs capacités physiques habituelles », ajoute-t-elle.

Franziska Peterhans, secrétaire centrale de l’Association suisse des enseignantes et enseignants (LCH), a connaissance de faits semblables. « Peterhans a aussi entendu dire que même des élèves non musulmans ont été convaincus de jeûner », rapporte l’article de heute.at. Son conseil : « Les parents devraient s’adresser aux enseignants si leur enfant est victime de la pression du groupe. »

Beat W. Zemp, président de l’Association des enseignants, ne nie pas le problème de la pression des pairs musulmans, mais tempère. Pour lui, la pression du groupe lors du ramadan ne devient un problème que « si les élèves qui ne jeûnent pas sont mobbés. Si des élèves veulent jeûner pour des raisons religieuses, cela doit être respecté conformément à la Constitution fédérale. »

C’est sûr que la notion de mobbing est très élastique. Conclusion : l’islamisation et la soumission aux règles de la charia font leur chemin selon le plan.

Source en allemand : JournalistenWatch

Traduction Cenator

La nouvelle a aussi paru en Suisse (alémanique) : 20min.ch

21 commentaires

  1. Posté par Sentinelle le

    @ G. Vuilliomenet le 30 mai 2019 à 19h52
    Merci pour vos informations et votre engagement !

    Est-ce que les pasteurs et délégués protestants ont eu l’honnêteté d’inviter à leur assemblée générale le pasteur protestant Shafique Keshavjee ? Est-ce tous ces braves gens ont lu le Coran ? Ou au moins le livre de leur collègue – tout le livre (!) – qui fait polémique ? Ou font-ils simplement « confiance » à quelques « experts »… ?

    La lecture du blog de Pascal Gemperli est édifiante …!

  2. Posté par G. Vuilliomenet le

    Pour info:

    https://www.laliberte.ch/news/regions/canton/elles-veulent-parler-d-une-voix-sur-l-islam-519732

    ELLES VEULENT PARLER D’UNE SEULE VOIX SUR L’ISLAM

    Conférence » L’Eglise réformée du canton de Fribourg en appelle à une charte commune des Eglises réformées romandes sur la question de l’islam, afin de mieux encadrer les prises de position de ses membres.

    «Il y a une actualité récurrente: l’islam et les communautés musulmanes en Suisse. Nous avons besoin de fixer un cadre dans lequel évolueraient nos employés», a insisté Martin Burkhard, de l’Eglise évangélique réformée de Fribourg (EERF), lors de la 43e assemblée générale de la Conférence des Eglises réformées romandes (CER) qui s’est tenue samedi dernier à Morges (VD). Le conseiller synodal se faisait alors le porte-voix de l’interpellation parlementaire déposée par l’organe exécutif de l’EERF, réclamant une charte commune aux Eglises réformées «qui exprime les grandes lignes de la relation que nous souhaitons avec le monde musulman».
    La proposition fribourgeoise n’a pas manqué de susciter un vif débat, chaque représentant cantonal y allant de son propre avis sur la….

    Article payant

    On se rend compte que les églises du canton de Fribourg veulent faire taire TOUTES les voix dissidentes qui oseraient critiquer l’islam.
    Nous en sommes là avec tous ces pleutres et adeptes de la ripaille qui suivent les dialogues inter-religieux faisandés.

  3. Posté par Régis Gérard le

    « Dieu se rit des prières qu’on lui fait pour détourner les malheurs publics, quand on ne s’oppose pas à ce qui se fait pour les attirer. Que dis-je? quand on l’approuve et qu’on y souscrit, quoique ce soit avec répugnance. »

    « Histoire des variations des églises protestantes », dans Œuvres complètes de Bossuet vol XIV, Jacques Bénigne Bossuet, éd. L. Vivès (Paris), 1862-1875, p. 145

  4. Posté par Régis Gérard le

    Les jeunes de suisse sont très majoritairement complètement déchristianisés. Pour les catholiques, leurs grand-parents ont été massacrés par les changements du concile de Vatican 2, ils se sont éloignés de l’Église. Partant de là leurs enfants, parents de la génération actuelle ont perdu toute pratique religieuse sauf sociologique, et eux, non seulement ils n’ont plus la foi, mais la faible curiosité qu’ils pourraient avoir est noyée par les cours décadents sur la religion qu’ils reçoivent à l’école, dispensés pas des athées ou au mieux par des gens sans aucune conviction. Pour ce qui est des protestants, ils n’ont aucune foi structurée commune, c’est l’auberge espagnole en matière de doctrine. Ni les uns ni les autres ne savent donc ce qu’est jeûner, parce que l’Église catholique ne le sait plus, ne l’enseigne plus, ni ce qu’est la foi, et l’église protestante ne l’a jamais connu. Alors ils sont évidement des proies extrêmement faciles, même pour un système aussi grossier et coercitif qu’est l’Islam.

  5. Posté par farjon thierry le

    Je l’ai déjà dit:
    LES MUSULMANS N’ONT RIEN A FAIRE CHEZ NOUS! VIRONS LES MANU MILITARI!!! Et tant pis pour les droits de l’homme… vu qu’ils ne les respectent pas!
    Et si la CEDH s’emmêle, 2 claques et au lit sans souper!

  6. Posté par Dominique Schwander le

    Des petits musulmans militants endoctrinés par leurs parents qui eux ne se sont pas assimilés et à qui nos autorités ne devaient ni donner ni prolonger leur permis de séjours dans notre démocratie.

  7. Posté par SD-Vintage le

    Les jeunes Suisses ne connaissent rien au Christianisme et n’ont aucunes convictions définies, et pensent que le prosélytisme est un péché, comme le dit le pape : ils croient que tout ça c’est pareil.
    Les musulmans ont des convictions, veulent convertir et ont le soutien des enseignants gauchistes. Devinez qui va gagner ?

  8. Posté par Yolande C.H. le

    Le « Gemperli »,(né en Suisse alémanique), si prompt au dialogue pour implanter l’islam dans nos institutions, pourrait venir dans ces écoles et remettre à l’ordre ces élèves et leurs familles qui démontrent, par leur attitude, leur rejet de la culture du territoire, ne se préoccupant que de la leur.
    Mais, dans ce cas précis, les instances musulmanes sises en Suisse restent évidemment muettes.

  9. Posté par Révélateur le

    Il est étonnant de voir la progression de l’islam dans des pays développés, alors que ses écrits fondateurs ne peuvent ou ne devraient pouvoir passer outre les foudres pénales de ces dits pays.
    Or, s’il y a un recul de la justice, il y a un recul des libertés. Chacun peut en estimer les causes, diverses mais associées de fait. Causes qui sont et conduisent à un recul de la démocratie et de la liberté d’expression, parce qu’il est généralement impossible d’aborder la question de l’islam de front et que les dirigeants ont ont calendrier politique différent des choix de leurs propres électeurs. Ce qui pose question.

  10. Posté par Pascal Guex le

    La Croix suisse est une Croix chrétienne. Fin de la discussion.

  11. Posté par Michel Vasionchi le

    Le plus incroyable ,s’est qu’au Moyen Orient , dans des pays pourtant à majorité musulmane ,les musulmans de ces pays , n’imposent pas aux autres communautés de faire le ramadan ! comme en Égypte, Liban , Jordanie , UAE….etc.

  12. Posté par G.Vuilliomenet le

    Ce qui me met en rage, c’est la connerie, et le mot est faible, d’une association d’enseignants qui ne voit pas de raison d’intervenir alors que le conseil fédéral et les cantons investissent des millions pour lutter contre le radicalisme; c’est vraiment donner de la confiture aux cochons.

    Pourtant Winterthur est un des centres de l’islamisme en Suisse avec Bienne, Lausanne, Genève. En réalité, partout où des musulmans sont assez nombreux pour attirer nos catins de politiciens qui voient là un magnifique vivier électoral.

  13. Posté par LautaroCortez le

    Cela demontre le manque de racines et valeurs culturelles de l’occident face aux coutumes de l’islam. À quand les cantines 100% hallal sans porc. À quand des minarets dans les cours d’école pour rappeler les heures de prière. Le futur s’annonce sombre pour les peuples européens en général et très sombre pour les pays qui n’arrivent pas à freiner l’islamisation des jeunes. Pauvre Europe, tu as vendu ton âme au diable…

  14. Posté par bonardo le

    Super encore un signe d`intégration de ces personnes ,lamentable ,scandaleux ,l`intégration est une clause du vivre ensemble ,si ces personnes ne font pas d`efforts ,aucune raison de rester chez nous ,car la tolérance ral bol…….

  15. Posté par Antoine le

    @Meiers
     »Au final ce sont les enfants suisses qui doivent souffrir! »
    Nos enfants SOUFFRENT ! Ils ne doivent PAS être contraint par les muzz de suivre le jeun du ramadan !
    C’est indécent et abjecte de la part des muzz d’obliger les autres à faire ce qu’ils n’ont pas envie de faire !
    Cela s’appelle de la dictature !
    Exigeons des classes séparées (muzz – non muzz) !
    Soit les muzz s’intègrent soit ils désintègrent notre société !

  16. Posté par Yolande C.H. le

    C’est du mobbing: on sait que pendant le ramadan, les musulmans ne jeûnent que la journée et s’empiffrent la nuit (par rapport aux autres mois, la consommation est quasi le double), ce qui n’est pas le cas dans les familles non musulmanes, donc un manque d’apport énergétique sérieux pour ces élèves.

    Il me semble avoir lu que les musulmans ont le droit de se conformer aux coutumes du pays où ils s’installent sans s’attirer les sanctions d’allah. Ces revendications sont donc essentiellement politiques et peuvent être considérées comme trouble de l’ordre publique.

  17. Posté par pépé le moko le

    Ce qui arrive est dramatique: A Lausanne, les seules femmes qui se baladent avec poussettes et bambins sont des africaines, musulmanes ou de type latino, genre de cube de graisse, aussi large que hautes !

  18. Posté par Dominique Schwander le

    Une preuve de plus que leurs parents sont des colonisateurs-envahisseurs qui ne s’assimilent pas donc à qui nos autorités ne doivent pas renouveler leur permis de séjour.

  19. Posté par MEIERS le

    En fait le problème est dans la scolarisation commune des élèves suisses et musulmans dans les mêmes classes. Il est évident que si des élèves suisses élevés dans l’esprit de tolérance et la non-violence sont confrontés aux fortes têtes musulmanes prenant la direction des classes qu’on scolarise ensemble pour les « intégrer » l’intégration se fera à rebours les Chrétiens devant adopter les moeurs musulmanes. La seule solution sur laquelle devraient insister les parents souhaitant protéger leurs enfants-il ne faut pas oublier que le jeûne musulman, ne rien boire ni manger du matin au soir constitue un risque pour la santé des enfants-serait d’exiger des classes séparées laissant les jeunes Musulmans jeûner tous seuls. Mais la gauche suisse y verrait une forme d’apartheid et de racisme! Au final ce sont les enfants suisses qui doivent souffrir!

  20. Posté par Antoine le

     »Cependant, l’association des enseignants ne voit toujours pas de nécessité d’agir. »
    C’est normal cette association est AVEUGLE et SOURDE !
    Elle ne verrais pas un éléphant dans une corridor !
    Notre système est mis à mal, nivellement pas le bas, dictature des minorités, grève pour le climat, etc …
    Il ne faudra surtout pas s’étonner si ces futurs employés, ouvriers, etc … soient INCOMPÉTENTS !
    Ce sera bien sûr la faute à la société, à l’école, les autres !

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.