Italie : Salvini menacé de mort sur une affiche d’universitaires de gauche à Bologne

Encore un autre manifeste contre le ministre de l'Intérieur et sa politique contre l'immigration sauvage et incontrôlée, affiché lors d'une manifestation universitaire à Bologne. Son effigie apparaît au centre d'un réticule avec l'inscription "Assassin. Visez-le "

Dans la Via Zamboni, en effet, une petite procession organisée par le Collettivo Universitario Autonomo (Cua) s'est réunie et, pour attirer l'attention des médias, elle a tenté de frapper un grand coup, quelque chose qui pourrait faire assez de bruit pour dépasser les frontières de Bologne. Le plat principal a été servi par l'élite du mouvement, qui a d'abord déroulé une longue banderole avec les mots "Salvini, Bologne te déteste ! non au racisme ! non au racisme !". Puis ils ont dévoilé leur véritable atout : une affiche avec l'image de Salvini bien encadrée dans un viseur et sur laquelle se trouve l'inscription "Assassin. Ciblez-le.".

Le Cua revendique son action sur la page Facebook dans une longue déclaration. "Aujourd’hui, depuis la rue Zamboni, au cœur du quartier universitaire, le cri d’hostilité et de mépris du racisme et de la politique suprémaciste mise en place par le nouveau ministre de l’Intérieur au cours des derniers mois s'est élevé. (...)

La réponse du ministre toujours via les réseaux sociaux a rapidement fusé : "A Bologne, les fils à papa habituels issus des centres sociaux (extrême gauche) m'ont mis un réticule avec l'inscription ASSASSIN. Je pense que quelques mois de service civil ou militaire leur feraient du bien, qu'en pensez-vous? ".

Même le maire de Bologne, Virgilio Merola, condamne le geste dans une déclaration. "Bologne ne menace pas et ne déteste personne. Celui qui le fait s'oppose à Bologne. Je ne suis certainement pas d'accord avec la politique de Salvini, mais je n'ai pas besoin de prononcer des mots de haine ".

D'autre part, les paroles du conseiller de Umberto Bosco (Ligue), rapportées par "BolognaToday" sont dures :

"(...) le moment est venu pour le magnifique recteur de prendre de magnifiques mesures à l'encontre des responsables. Pendant trop longtemps, l'Alma Mater a toléré et protégé ces fauteurs de troubles, les résultats se font attendre dans la rue Zamboni. "

Ilgiornale.it

Traduction libre Schwarze Rose pour Les Observateurs.ch

7 commentaires

  1. Posté par MEIERS le

    Il faut voir que dans les années 1970 à 1980 l’Italie a connue le terrorisme des « Brigades rouges » avec des assassinats comme celui d’Aldo Moro en 1978. Des enquêtes ultérieures partaient du principe d’une implication de services secrets occidentaux la politique d’alliance de Moro avec les eurocommunistes ayant alarmé les responsables occidentaux. De ce point de vue cette cible des universitaires de gauche, le même milieu que celui des « Brigades rouges », représentant Salvini, prend valeur d’avertissement des milieux mondialistes désirant imposer au forceps à l’Italie une politique d’immigration rejetée par la majorité de la population et combattue par le ministre de l’Intérieur!

  2. Posté par solfin le

    les gauchistes sont des ordures et des collabos et des traitres , ils ne font que des conneries partout ou ils règnent c est le chaos , il plus que temps de s en occuper…. muzz et socialauds même racaille de cocos gauchos bobos (un triste exemple a Lille) .

  3. Posté par Gérard Guichard le

    Et de toute façon, ce sont plutôt les Kennedy et les Luther King qui se sont retrouvés dans le collimateur. Les temps changent

  4. Posté par Bussy le

    Ce Salvini est vraiment au top et clairvoyant quand il dit : « A Bologne, les fils à papa habituels issus des centres sociaux (extrême gauche) »….
    Et oui, toujours les mêmes ploucs qui vivent dans leur petit monde de papas hyper protégé et monoculturel et qui attaquent ceux qui font le sale boulot à leur place !
    Et ces merdeux faux-culs font l’Uni, étonnant… !

  5. Posté par Vautrin le

    La gauche est meurtrière, ce n’est pas une nouvelle. Maintenant, imaginez qu’en France un groupe de patriotes cible Macron dans un collimateur, aussi sec c’est la descente des KFC, mise en garde à vue, procès expéditif et case prison. Salvini est vraiment gentil ne ne pas faire casser la margoulette à « ses » gauchos universitaires. Il est vrai que si tout immigrationniste mérite une rossée, il faut être prudent pour donner le change aux tyrans de l’UE.

  6. Posté par Diablotin le

    Et c’est l’extrême droite qui incite à la haine… Encore un mensonge de gauche!

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.