Suisse-Union europénne: Cassis veut libérer 1,3 milliard pour l’UE

Ndlr. Un lecteur : « immonde Conseil fédéral; surtout lisez les Commentaires ». Bientôt 200…

Faute d'avoir un projet d'accord institutionnel à soumettre au Parlement, le Conseil fédéral lui demande de libérer un nouveau «milliard de cohésion» pour l'UE.

Le Conseil fédéral va continuer à négocier avec Bruxelles un accord institutionnel pour consolider la voie bilatérale. Faute d'avoir un projet de texte à soumettre au Parlement, le gouvernement lui propose de libérer un nouveau «milliard de cohésion» pour l'UE.

Ignazio Cassis pense enfin que la Suisse arrivera à échapper à la reprise de la directive sur la citoyenneté européenne qui pourrait obliger à verser une aide sociale aux Européens en Suisse.

 

Source

 

Commentaires populaires que l'on peut lire. Question : comment se fait-il que selon un sondage les "Suisses" soient favorables à un accord cadre après cela?

14 commentaires

  1. Posté par aldo le

    Regardez vite, https://www.20min.ch/ro/news/suisse/story/Les-Suisses-favorables-a-un-accord-avec-l-UE-22725971 LES BOLCHEVIQUES DE TAMEDIA-PRAVDA ONT TRONQUE LES RESULTATS BIEN REELS DE CI-DESSUS. Ils ont créé de nouveaux commentaires pour affaiblir les résultats précédents et ils ne peuvent même pas compter sur leurs camarades imposteurs crypto-communistes installés dans le confort des emplois de fonctionnaires bidons, trop occupés à tondre le gazon dans leurs villas de privilégiés (datcha) au lieu d’occuper leurs bureaux au service des citoyens, qui doivent faire éternellement la queue comme dans l’ex-Urss.

  2. Posté par Milo Derol le

    La raison du plus fort
    Cette soudaine agitation à propos du milliard du CF, par Ignazio interposé, est une grosse rigolade pour endormir le bon peuple. En effet, cette petite ponction n’est qu’un acompte au vaste racket organisé par l’UE, un somnifère en attendant le pire. Et ce qui nous attend, c’est le dépeçage économique de la Suisse par Bruxelles, commencé il y a 10 ans par le pillage de la place bancaire, qui va se poursuivre par une adhésion «volontaire » forcée, hypocritement baptisée par le CF « accord institutionnel ».Voici la vérité et il n’y a rien à négocier.
    L’UE, bien qu’actuellement en mauvaise posture institutionnelle et populaire ne va pas se gêner, d’autant plus que, pour largement s’infiltrer, elle à pu compter sur un allié, traître dans la place : le PS et ses complices. Ceux là même qui ont sciemment aidés certains pays UE à tranquillement reprendre à leur profit les « activités immorales » reprochées aux banques helvétiques. Mais soudain, ce même PS, et c’est du plus haut comique, se rendant compte de la situation scabreuse et qu’il pourrait aussi en faire les frais, tourne sa veste et envoie les syndicats faire capoter son calamiteux dessein de livrer la Suisse à l’UE. Évidemment, cette piètre astuce ne fera pas illusion longtemps, juste le temps à Levrat et sa clique de passer le cap des élections en 2020, ce qui aussi arrange bien d’autres partis.
    Cependant, pour le Furer alcolo de Bruxelles, le moment est des plus opportun. Non seulement la maison se lézarde de toute part mais l’un des poids lourd du club se tire,
    les autres sont bien malades ; le petit Macaron empêtré dans des nettoyages cosmétiques cherche réconfort auprès de l’angélique Angela qui ne dirige plus rien. Quoi de mieux dans ces conditions qu’un bon dérivatif tel que la mis au pas d’un village hélvétique. Qui ne posera pas de problème de majorité et simultanément occupera les média et la populace. Faudrait tout de même pas rater cette occasion, qui de surcroît promet un butin de guerre consistant à se partager.
    Et quel bel Euro-avenir nous attend, c’est tout soudain, réjouissons nous !

  3. Posté par Mauron le

    En fait nous ne sommes plus en Suisse mais à Palerme.
    Si vous avez un commerce un maffieu vient vous voir et vous dit :
    « Il faut payer le « pizzo » ! Si tu ne paies pas on brûle ton magasin
    Avec l’UE nous n’en sommes plus au niveau de la diplomatie mais à celui du chantage.
    Comme le dit si justement @Antoine c’est (une partie) de la cotisation pour l’utilisation des appareils du club.
    PS : Je viens de consulter un bulletin de l’INSE (bureau officiel de la stastique française) qui dit que : Fin 2015 50%(cinquante p.cent) des travailleurs Français touchaient MOINS je répète MOINS que € 1650.– (mille six cent cinquante euros) net par mois.
    Sympa l’UE

  4. Posté par Mauron le

    C’est pour quand les sacrifices humains sur la place fédérale pour honorer la Déesse UE ?
    PS: Ça me pose un problème…je n’ai plus de belle-mère à offrir en holocauste !

  5. Posté par Arbeit le

    Verser quoi? À qui? Se soulager oui mais chez lui. J’observe depuis des décennies où il arrive l’argent. Un sort du voyage en boucle. Ils appellent Europe une bande des délinquantes. Leurs co pains

  6. Posté par Dominique Schwander le

    C’est ce que l’on appelle un pot de vin. Cela ne rappelle-t-il pas le pot de vin de cinq cent mille dollars prélevé sur le budget de notre aide publique au développement (!) que l’employée de la fondation du diabolique Soros, Calmy Rey a donné à la corrompue Hillary Clinton. De Maudet à maintenant Cassis, quelle tristesse, de nos élus deviennent corrompus comme ils respirent. Ils n’ont même plus honte. Je me crois au Panama riche mais corrompu des nostalgiques de leurs dictateurs Torrijo et Noriega. Les élus qui manipulent un peuple puis se corrompent ne mènent pas une vie exemplaire sur le plan moral, bien au contraire. Le peuple oublie vite et suit le mauvais exemple; dès que la classe dominante cesse d’être un symbole des valeurs éthiques, sa chute devient inévitable, même si cela prend beaucoup de temps. Finalement, comme on peut l’observer en Afrique et en Amérique latine, les entrepreneurs et les élus font l’apologie de la corruption en affirmant que grâce à ce moteur de l’économie, l’économie est florissante et le produit national brut augmente chaque année. Déjà en 1714, dans « La fable des abeilles », le Hollandais Bernard Mandeville affirmait que ce sont justement les vices, tels que le mensonge, le goût du luxe ou la vanité qui permettent la prospérité publique: « Quittez donc vos plaintes, mortels insensés! En vain vous cherchez à associer la grandeur d’une Nation avec la probité. Il n’y a que des fous qui puissent se flatter de jouir des agréments et des convenances de la terre, d’être renommés dans la guerre, de vivre bien à son aise et d’être en même temps vertueux. » … « Le vice est aussi nécessaire dans un Etat florissant que la faim est nécessaire pour nous obliger à manger. Il est impossible que la vertu seule rende jamais une Nation célèbre et glorieuse. » On croirait entendre Maudet et son copain libanais à Genève! Promus dans la caste aux côtés d’oligarques enrichis comme Soros ou rêvant de le devenir, ces élus comme Calmy-Rey et Maudet et les entrepreneurs corrompus ne voient plus que, sauf quelques exceptions semblables à eux, la classe moyenne s’appauvrit, le pouvoir d’achat baisse plus que le PIB augmente, les pauvres augmentent, sont prêts à écouter un groupe d’aristocrates de l’esprit communistes et arrivistes et à les soutenir.

  7. Posté par Diablotin le

    Un référendum populaire immédiatement sur la question!!! Non mais on rêve, on paie nos politiciens une fortune et au lieu de défendre nos intérêts, ils distribuent notre pognon à tous les traines-savattes de la planète. Vous en avez pas marre de vous lever le matin pour payer des impôts qui servent à payer les malfrats de Bruxelles??? Moi ça me rend fou!!! Il s’en fout l’autre tache, il ne paie pas d’impôts lui!!!

  8. Posté par pepiou le

    Pas un radis pour ceux qui veulent le beurre helvétique, l’argent du beurre et le cul de la crémière Helvétia.

  9. Posté par Jeferson le

    Je me permets de rappeler à ceux qui, comme moi, trouvent les prétentions de l’UE exorbitantes et surtout l’aplaventrisme de nos conseillers fédéraux totalement indigne, qu’il n’y aura qu’une seule possibilité de refuser de se soumettre à l’UE. Dès le mois prochain, les amateurs d’armes, tireurs, collectionneurs etc. commenceront à récolter des signatures pour le référendum contre la reprise de la directive européenne sur les armes. Normalement, la récolte de ces 50.000 signatures devrait être une formalité.
    Le 19 mai 2019 très probablement, nous voterons sur ce référendum. Ce sera la seule et unique occasion pour les Suisses de signifier à leur « élites » s’ils veulent rester libres, indépendants et armés, dans une démocratie.

    Si le référendum sur les armes devait être refusé par une majorité du peuple, alors TOUTES les directives européennes seront reprises automatiquement dans la foulée.
    Les salopards du conseil fédéral et leurs nombreux laquais parmi les parlementaires savent très bien ce qu’il font, en choisissant les armes pour tenter de forcer une adhésion rampante de la Suisse à l’UE. Le thème n’est pas porteur, les armes font peur, certains citoyens ont l’impression qu’il serait mieux de pouvoir s’en passer.

    Réfléchissez bien à ce que cela signifie. Et surtout, ne vous laissez pas abuser. Les Suisses ne sont pas des terroristes. La Suisse n’a pas fondamentalement un problème avec les armes, et surtout pas avec les armes détenues légalement. La Suisse est un pays où les gens sont armés et libres, l’un ne va pas sans l’autre. Signez le référendum, et surtout votez le 19 mai 2019. Même si vous n’aimez pas les armes (personne ne vous demande de les aimer!), il s’agit de sauver notre indépendance, notre démocratie et notre liberté. Ce sera la seule occasion de ces 20 prochaines années.
    Jeferson, septembre 2018.

  10. Posté par Dede le

    Avec un gouvernement pareil, autant se faire directement diriger par Bruxelles, non?
    Ca coutera moins cher..
    Pauvre Suisse!

  11. Posté par SM le

    Les Suisses n’ont rien à battre des divergences économiques entre membres de l’UE !
    Elle n’a pas a donner un centième à cette entité de technocrates voulant abolir par tous les moyens la souveraineté des nations. Décidément, nous sommes gouvernés par des petits nains couillons et abrutis ! La Suisse n’aurait pas pu naître avec des imbéciles couards de la sorte. Non et non !! Désormais, il faut que le peuple puissent élire les conseillers fédéraux. Tant pis pour la formule magique et l’équité entre minorités… Dommage – toutefois le CF montre sa limite de compétence et de cohésion nationale. Les décisions du peuple ne cessent d’être bafouées !! Il n’y a jamais les moyens pour l’AVS ou les autres assurances sociales dont pourraient bénéficier la population helvétique. Cherchez l’erreur !

  12. Posté par Bussy le

    C’est la cotisation pour utiliser les appareils du club….
    Mais où ça dérape, c’est quand on lit que c’est principalement pour la migration…. c’est pour participer à l’entretien des boulets de Merkel et Macron ? Donc, si c’est ça, en fait c’est pour financer notre islamisation ? Alors là, merde ! Plutôt crever !

  13. Posté par anjufre le

    C’est une honte. Et pour nous les retraités 10 balles par mois. Mais tant que l’on ne manifestera pas notre désaccord en descendant dans la rue ces polichinelles se moqueront de nous.

  14. Posté par Antoine le

    K6 est en train de manigancer et de nous enfumer !
    Libérer ce milliard de cohésion est une ERREUR !
    On ne va pas amadouer M. Junker avec ce petit su-sucre …

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.