Moscovici s’inquiète de l’existence de «petits Mussolini» en Italie, Salvini l’invite à «se laver la bouche»

14Se sentant visés par le commissaire européen qui, inquiet de la progression du populisme en Europe, a évoqué la possible existence de nos jours de «petits Mussolini», les ministres italiens Matteo Salvini et Luigi Di Maio ont répliqué avec vigueur.

Le Point Godwin était proche. Lors d'une conférence de presse le 13 septembre, Pierre Moscovici a estimé qu'«aujourd'hui, il exist[ait] un climat qui ressembl[ait] beaucoup aux années 1930» :

«Quand je dis que j'ai peur», explicite le vice-président de la Commission, c'est en réaction au discours de Jean-Claude Juncker qui a fait un parallèle entre la période actuelle et l'insouciance de 1913, à la veille du premier conflit mondial. Pierre Moscovici, «fils d'un juif de Roumanie, venu trouver l'asile en France» dont la «mère a été cachée par des justes en Lozère» comme il l'a rappelé, pense davantage aux années 30.

Evoquant la montée de partis populistes et critiques vis-à-vis de l'Union européenne, le commissaire européen aux Affaires économiques et monétaires a tenu un discours anxiogène : «Bien sûr, il ne faut pas exagérer, il n'y a heureusement pas de bruits de bottes, il n'y a pas d'Hitler, [mais] des petits Mussolini, ça reste à vérifier.»

Dans son monologue, l'ancien ministre français de l'Economie et des Finances a également semblé s'en prendre à Matteo Salvini, à travers les propos suivants : «[L'Italie est] le pays qui a le ministre le plus nationaliste alors que son pays a plus que tout autre besoin de la solidarité européenne.» L'ancien cadre du Parti socialiste français a en outre qualifié la situation économique de l'Italie de «problème» au sein de la zone euro et a demandé au gouvernement italien un «budget crédible» pour l'année.

Salvini et Di Maio montent au créneau

Qu'il se lave la bouche avant d'insulter l'Italie, les Italiens et leur gouvernement légitime

Il n'en fallait pas moins pour faire réagir le vice-président du Conseil des ministres italien, ministre de l'Intérieur et leader de La Ligue, parti populiste de droite anti-immigration. Matteo Salvini a ainsi rétorqué à Pierre Moscovici dans un communiqué, cité par l'agence Reuters : «Le commissaire européen [Pierre] Moscovici, au lieu de censurer sa France qui rejette les immigrés à Vintimille, qui a bombardé la Libye et qui enfreint les critères européens, attaque l'Italie et parle sans réfléchir de nombreux petits Mussolini en Europe. Qu'il se lave la bouche avant d'insulter l'Italie, les Italiens et leur gouvernement légitime.»

L'autre vice-président du Conseil des ministres, Luigi Di Maio, chef de file du du Mouvement 5 étoiles (M5S) et ministre du Développement économique, du Travail et des Politiques sociales, a lui aussi exprimé son indignation face aux propos de Pierre Moscovici. «L'attitude de la part de certains commissaires européens est inacceptable, vraiment insupportable. Du haut de leur Commission européenne, ils ne devraient pas être autorisés à dire qu'en Italie il y a de nombreux petits Mussolini», a-t-il martelé. «Cela montre que ce sont des gens totalement déconnectés de la réalité», a poursuivi Luigi Di Maio, lors d'un point presse.

Le ministre a également averti la Commission européenne que celle-ci n'aurait probablement plus que quelques mois d'existence. En effet, Luigi Di Maio fait le pari que les citoyens renverront chez eux, lors des prochaines élections européennes du 26 mai 2019, «une bonne partie des eurocrates». Les européennes sont bel et bien lancées.

RT

Le Figaro

11 commentaires

  1. Posté par combattant le

    Quel REPUGNANT PERSONNAGE CE MOSCOVICI,ainsi insulter l’ITALIE et son GOUVERNEMENT. Prétentieux DIRIGEANTS,faudrait de temps à autre vous REGARDER DANS LE MIROIR.Vous ne ressembler pas au DIEU CREATEUR ! VIVE LE POPULISME VIVE SIGNORE SALVINI !VIVA ITALIA !

  2. Posté par JMD le

    Ce nul recasé par ses copains socialistes à Bruxelles fera moins le malin en mai 2019.

  3. Posté par Diablotin le

    Moscovici, en voici un autre de bolchevique de souche! Il avait déjà contribué à détruire la France en qualité de ministre, totalement grillé en France, ses patrons de la mafia des banksters mondialistes l’ont recasé à Bruxelles pour contribuer cette fois-ci à la destruction de toutes les nations européennes.

  4. Posté par Fleeps le

    Moscovici……le petit français même pas capable de s’occuper de son pays et qui veut être plus grand que le bœuf…..tête à claque.

  5. Posté par Régis le

    Le point godwin :
    « Au départ relative aux discussions sur des forums virtuels, la loi de Godwin peut s’appliquer à tout type de conversation ou débat ; l’un des interlocuteurs atteint le point Godwin lorsqu’il fait référence à un fait en lien avec la Shoah ou le nazisme alors que le sujet de départ ne s’y prêtait pas.  »
    ( Top 16 des photos de nazis avec des chats, quand le lolcat prend son point Godwin )
    http://www.topito.com/top-photos-nazis-chats-lol

  6. Posté par thomas le

    L’arrogance d’un membre de la Cour qui méprise le petit peuple. C’est tellement français …..(quand on se prend pour l’élite). Que ce « commissaire européen » non élu aille d’abord prendre des cours de respect de démocratie !

  7. Posté par aldo le

    L’EUROPE EST DEVENU LE CACHE-SEXE POUR TOUS LES TARES DE LA PLANÈTE.
    Il semble que chez ces pervers soit-disant européens, tout soit relié à la sexualité, aux loges maçonniques et aux crypto-communisme et au sataniste Soros . Macron veut à tout prix planquer Cohn-Bendit alors que sa réputation n’est plus à faire. COHN-BENDIT QUI CHERCHE A SE JUSTIFIER . https://www.youtube.com/watch?v=C5NX7gUJODM C’est comme si la mère maquerelle pourrait un jour avouer avoir violé le petit Manu à l’âge de 12 ans.

  8. Posté par Antoine le

    «Cela montre que ce sont des gens totalement déconnectés de la réalité»
    La manipulation des foules oblige les marionnettes d’utiliser ce genre de langage …
    Les prochaines élections européennes devront marquer le pas de tous ces technocrates bobo-socialos !

  9. Posté par Bussy le

    Moscovici a raison quand il dit qu’«aujourd’hui, il existe un climat qui ressemble beaucoup aux années 1930″….. dans les années 1930, il aurait fallu remettre Hitler à sa place violemment mais les traîtres se sont couchés devant lui pour différentes raison…. et on voit ce que ça a donné…. exactement comme maintenant on voit les traîtres se coucher devant l’envahisseur musulman et les valises de Soros….

  10. Posté par Michel Debaud le

    En finir le plus vite possible avec cette Europe dont les peuples ne veulent plus. C’est la plus grande imposture qui existe et les citoyens n’en peuvent plus.

  11. Posté par Giovanni le

    Macron et Moscovicieux , personnifient à eux deux tout ce qu’il y a de plus arrogant en Europe, et ils se prennent pour le nombril du monde. De quoi se mêle ce technocrate de Mosco, il se prend pour un commissaire du politburo?

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.