Émirats arabes unis : Emprisonnée avec sa fille de quatre ans à Dubaï après avoir bu un verre de vin dans l’avion

Bien entendu, il n'y a guère d'extrémistes de gauche pour se risquer à protéger cette femme et cette fillette, la gauche réservant son empathie pour les migrants criminels.

**********

 

Ellie Holman et sa petite fille de 4 ans, Bibi, ont passé trois jours dans une prison de Dubaï. À son arrivée, cette mère de famille a été informée par un agent de l'immigration que son visa n'était pas en règle. Mais c'est lorsqu'elle a avoué qu'elle avait bu un verre de vin à bord de l'avion que le cauchemar a commencé pour elle et sa fille.

Le cauchemar a commencé le 13 juillet dernier pour Ellie Holman, une dentiste originaire de Sevenoaks, dans le Kent (Angleterre) et Bibi, sa fille de quatre ans. À bord de l'avion d'Emirates Airlines à destination de Dubaï, la jeune mère de famille s'est vu offrir un verre de vin rouge par le personnel de bord.

À son arrivée à l'aéroport, Ellie a été informée par un agent de l'immigration que son visa n'était pas valide. Pourtant, ce n'était pas la première fois qu'elle se rendait à Dubaï et son visa n'avait pas encore expiré. Mais selon l'agent, la seule option pour elle et sa fille était tout simplement de faire demi-tour afin d'entrer une nouvelle demande depuis Londres avant de pouvoir revenir à Dubaï. Épuisée, Ellie a tenté de trouver une autre solution. "L'idée même d'acheter un autre billet et de reprendre directement un long vol était impensable", a-t-elle déclaré au Daily Mail.

Consommation d'alcool interdite
D'après Ellie, l'agent de l'immigration, qui refusait catégoriquement de l'aider, est alors soudainement devenu agressif. Il lui a ensuite demandé si elle avait bu de l'alcool. "Je lui ai dit que j'avais bu un verre de vin durant le vol. Il m'avait été offert gratuitement par le personnel d'Emirates Airlines". Or, la possession et la consommation d'alcool sont strictement interdits aux Émirats arabes unis.

Face à la colère de l'agent, Ellie a alors décidé de le filmer, afin d'avoir la preuve de son comportement grossier. Quelques secondes plus tard, une douzaine de policiers armés les ont encerclées, elle et sa fille, avant de les emmener dans une cellule de l'aéroport. 

Des conditions déplorables
Ellie a ensuite été conduite dans un commissariat, où elle a dû subir une prise de sang afin de contrôler son taux d'alcool. Finalement, la mère et sa fille ont été enfermées dans une pièce occupée par d'autres détenues. "Les lumières n'étaient jamais éteintes. Il n'y avait pas d'air conditionné. Il faisait terriblement chaud et ça sentait mauvais (...) La nourriture sentait le moisi et ni Bibi ni moi n'avons osé manger. Je n'ai pas dormi pendant trois jours".

(...)

7sur7.be

11 commentaires

  1. Posté par BAQUIER le

    OUI, tout est vraiment superficiel dans ces pays, aucune âme , oui, vraiment des parcs d’attractions, comme il est dit plus haut,aucun intérêt !!!!!!!!

  2. Posté par Brissard le

    Boycott pur et simple de ces pays musulmans et compagnie aériennes arabes.

  3. Posté par Alex le

    La prochaine fois cette dame passera ses vacances au bord de la mer en Europe, mais il y a aussi des risques : lisez la presse; en même temps il faudra bientôt vivre barricadé.

  4. Posté par Marcassin le

    Mais pourquoi donc aller dans ces pays ?

  5. Posté par Noel Cramer le

    Elle a commis l’erreur d’être – en plus – une femme…

  6. Posté par Dominique Schwander le

    Donner son argent à ses ennemis que ce soit une entreprise musulmane ou un hôtel est une erreur à ne pas faire pendant la troisième guerre mondiale.
    Il fallait demander un permis cochon-alcool à l’ambassade avant d’embarquer!

  7. Posté par Christian Hofer le
  8. Posté par Bernard le

    Bandes de fous. Il faut boycotter ces pays….

  9. Posté par fred le

    Et dire que nos bobos de gauche jugeaient inhumain Monsieur Trump qui séparait les enfants des parents emprisonnés pour justement qu’ils ne subissent pas ces méthodes nazies.

  10. Posté par Léo C le

    Au moins la petite fille aura été vaccinée tôt. Ça m’étonnerait qu’elle envisage du tourisme aux EAU une fois adulte.
    La mère devrait être refroidie aussi.

    Il faut avoir vraiment de bonnes raisons pour aller perdre son temps chez ces arriérés, par des températures caniculaires. Leurs limousines à 8 roues et leur ch…. à cuvette en or ont un charme limité.

    Également, quelle hypocrisie sur l’alcool. Tous ces « pétro-chameliers » en cour avec leurs parties fines, agrémentées de quelques p…. occidentales viennent ensuite jouer les prudes observants de leur islam rigoriste.

    Quelqu’un me disait, pas plus tard qu’il y a 10 jours, qu’il n’y a pas plus hypocrite qu’un muzz.

  11. Posté par Grincheux le

    Pourquoi partir dans ces pays qui ressemblent à un parc d’attraction,faut vraiment chercher les problèmes. Il y a des milliers de destinations magnifiques.
    Encore une bobo dhimmi qui se fait envahir sont pays et qui part chez les muzparc
    Il y a des baffes qui se perdent.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.