France. Immigration illégale : Cédric Herrou demande la levée de son contrôle judiciaire au nom du « principe de fraternité »

Le militant Cédric Herrou a demandé jeudi la levée de son contrôle judiciaire devant la chambre de l'instruction de la cour d'appel d'Aix-en-Provence.

La décision de la chambre de l'instruction de la cour d'appel, qui a siégé à huis clos, sera rendue publique vendredi.

Le contrôle judiciaire auquel est soumis Cédric Herrou, implique de venir signer des documents tous les quinze jours à la gendarmerie mais également de ne pas quitter le territoire français, ce qui complique la vie de l'agriculteur vivant à la frontière avec l'Italie.

(...)

La seconde demande de Cédric Herrou de levée de son contrôle judiciaire s'appuie notamment sur la décision du Conseil constitutionnel le 6 juillet dernier qui a affirmé qu'une aide désintéressée au "séjour irrégulier" des étrangers ne saurait être passible de poursuites au nom du principe de fraternité, affirme son avocat Bruno Rebstock.

(...)

Nice-Matin.com

 

8 commentaires

  1. Posté par Vautrin le

    Moi, je demande le peloton d’exécution pour ce traître.

  2. Posté par Maurice le

    @Jeferson : vous m’avez bien fait marrer ! C’est vrai qu’il a une tête de gland, et que son col-roulé l’achève… Je ne pourrai plus voir cette photo, qui va revenir sans doute car cet individu aime faire parler de lui, sans penser à vous…

  3. Posté par Jeferson le

    Quand on a une pareille tête de gland, on ne met pas un col-roulé! Ce mec est un attentat à la pudeur autant qu’une insulte à l’intelligence.

  4. Posté par Antoine le

    Mis woui, la justice et le juges vont faire une exception pour ce passeur  »désintéressé » …
    Soit on applique les lois en vigueur, soit c’est l’anarchie et le chaos !
    Vu le profil de ce monsieur, je pencherais plutôt pour un égaré de 1968, avec beaucoup de retard !

  5. Posté par UnOurs le

    Le « principe de fraternité », cela vient du Conseil d’état présidé par Laurent Fabius qui estimait, on ne le répétera jamais assez, que les égorgeurs d’Al-Nosra « faisait du bon boulot » (sic).

  6. Posté par fanny flibustier le

    Pourquoi ça complique sa vie d’agriculteur ? Il vit en France et ses terres sont en Italie ou le contraire ? Si ce n’est aucun des deux, je ne vois pas où est le problème.

  7. Posté par combattant le

    Qu’il aille s’installer en Italie et faire travailler ses AMIS MIGRANTS! Il se RENDRA EVENTUELLEMENT COMPTE DE LA MOTIVATION DE CES ZOULOUS DE TRAVAILLER,ou alors au TARIF plein ! Cet bonhomme me donne l’impression qu’il lui manque quelque chose,ou c’est l’effet des PETARDS!

  8. Posté par Diablotin le

    Celui-ci, ça n’est pas un contrôle judiciaire dont il a besoin, mais un internement en asile psychiatrique. Quelle décadence…
    Au moins il nous fait marrer, à chaque fois que je vois ça tête d’intellectuel, je me tords de rire. Étonnant qu’il ne soit pas un député en marche, il en a le profil 😉

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.