Pour la protection des habitants de notre pays. Editorial UDC, 4.8.2018

 

Editorial

UDC Suisse, le 4 août 2018

 

Pour la protection des habitants de notre pays

 

 

 

par David Zuberbühler, conseiller national
Herisau (AR)

 

Un bilan de la situation commence par la question suivante: de quoi s'agit-il? Il faut que l'enjeu pour les habitants de la Suisse soit clairement connu pour que l'on puisse trouver les bonnes réponses. L'armée ne peut plus assumer sa mission, si bien que l'indépendance de notre pays ainsi que la liberté et la sécurité des Suissesses et des Suisses ne peuvent plus être garanties à moyen terme. Cette situation s'explique notamment par le vieillissement de nos avions de combat. Les F/A-18 sont en service depuis 1997 et les Tiger depuis 1978. Il en est de même pour les différents systèmes de défense contre avion qui datent des années 70 et 80 et qui doivent donc absolument être remplacés d'ici à 2030. Il n'existe pas d'autre Etat souverain, neutre et économiquement aussi performant que la Suisse qui soit incapable de contrôler son espace aérien et de défendre ses bases vitales, donc ses habitants.

L'unique alternative serait le rattachement militaire à un autre Etat ou à l'OTAN, ce qui est hors de question pour un pays libre et neutre comme le nôtre. D'autant plus que ce rattachement aurait un prix élevé. Un tel partenaire lierait en effet son soutien à de lourdes exigences financières. Une adhésion à l'OTAN nous coûterait au moins 2% du PIB ou plus de 13 milliards de francs par an. Les chefs d'Etat et de gouvernement des pays membres de l'OTAN ont en effet décidé en 2014 de consacrer d'ici à 2024 au moins 2% de leur produit intérieur brut à l'armement et aux tâches militaires. La voie choisie jusqu'ici avec succès par la Suisse ne garantit donc pas seulement notre indépendance, mais elle nous coûte de surcroît moins cher. Il est donc grand temps que nous mettions à disposition de notre armée les moyens dont elle a besoin.

Il s'agit d'une question de principe
Nous ne voulons pas qu'à l'avenir des avions de combat étrangers sillonnent le ciel de la Suisse. Il semble cependant que certains représentants du PDC et du PLR n'accordent guère d'importance à cette exigence fondamentale pour la sécurité de notre pays. Une grave erreur. Le peuple ayant rejeté il y a quelques années le renouvellement de nos forces aériennes avec l'avion de combat suédois Gripen, nous en sommes maintenant arrivés à l'extrémité du tout ou rien. Le moment est venu de poser la question de principe suivante au souverain: les habitants de ce pays doivent-ils être protégés contre les menaces provenant de l'air? On ne peut répondre que par OUI ou par NON à cette question. Dans notre système de démocratie directe, les citoyennes et les citoyens portent la responsabilité de leur pays. La voie choisie par le Conseil fédéral est donc la bonne: adopter un arrêté de planification qui met à disposition de l'armée un crédit-cadre pour le renouvellement de la protection des habitants du pays contre des menaces provenant de l'air. Ce procédé respecte la démocratie directe et prend au sérieux les citoyennes et les citoyens. Il s'agira uniquement de faire revenir le Parlement sur la réduction de 9 à 8 milliards de francs que la majorité du Conseil fédéral a réussi à faire passer.

Non au pouvoir des lobbyistes
Il appartient au DDPS, aux spécialistes et à nos pilotes militaires d'évaluer en toute indépendance les avions de combat et systèmes de défense contre avion disponibles sur le marché et de faire des propositions au gouvernement en ne tenant compte que des besoins de la défense de la population suisse. Le gouvernement devra à son tour apprécier les propositions et soumettre son choix au Parlement. Il faut définitivement couper court aux tentatives d'une armée de lobbyistes, de bureaux de conseil et d'entreprises d'armement internationales d'influencer la décision du peuple. Cet objectif pourra être atteint en soumettant aux citoyennes et aux citoyens un arrêté de planification définissant les principes et les objectifs avant le choix définitif des systèmes d'armement. On ne sera guère surpris par les oppositions que divers représentants de la branche manifestent à l'égard de ce procédé. En outre, il ne faut pas oublier que 100% des dépenses consacrées à ces acquisitions devront être compensées dans notre pays. L'industrie suisse et, en particulier, la branche suisse des machines en seront les principaux bénéficiaires.

Un arrêté de planification pour sauvegarder notre indépendance
Face à cette situation particulière il s'agit de quitter les sentiers battus et de redonner aux citoyennes et citoyens la compétence de garantir leur propre sécurité. Le conseiller fédéral Parmelin s'en est rendu compte en s'engageant avec courage et détermination sur une voie nouvelle et judicieuse. Les augmentations graduelles et modérées du budget de la défense durant les années à venir – rappelons que ces hausses sont notablement inférieures à la croissance massive et incontrôlée des budgets de la plupart des autres départements – garantissent un financement raisonnable. Il est évident pour l'UDC qu'un pays neutre et indépendant comme la Suisse doit rester à même de défendre de manière autonome ses frontières et son espace aérien. Cet investissement de 8 milliards de francs étalé jusque dans les années 2030 donne enfin à notre armée la sécurité de planification dont elle a besoin. L'UDC appelle tout particulièrement le PLR et le PDC à annoncer enfin la couleur et à s'engager aux côtés de l'UDC pour notre liberté, notre armée et la sécurité des habitants de ce pays en apportant leur soutien à ce projet.

 

Adresse:
Union démocratique du centre UDC, Secrétariat général, case postale, 3001 Berne
Tel. 031 300 58 58, E-Mail: info@svp.

 

14 commentaires

  1. Posté par G. Vuilliomenet le

    Voici la réponse à mon courriel!

    ——————————————————————————————————————
    Monsieur

    Nous avons bien reçu votre courriel du 4 août adressé à Monsieur le Conseil fédéral Parmelin. Le Conseil fédéral a décidé de soutenir l’adaptation du droit des armes. Il s’agit d’une solution qui ménage les intérêts des tireurs et de l’armée.

    A titre personnel je regretterais sincèrement que, lors d’une éventuelle votation, vous vous prononciez contre le renouvellement des moyens de protection de l’espace aérien, tant il est vrai qu’il y va de la sécurité de notre pays et de sa population.

    Veuillez recevoir, Monsieur, l’expression de mes sentiments les meilleurs.

    Christian Catrina, Délégue du chef DDPS pour Air2030

    —————————————————————————————————————-

    J’aimerais bien savoir ce que veut dire « soutenir l’adaptation du droit des armes ». Est-ce soutenir l’adaptation du droit des armes au droit de l’UE?
    Cela ressemble à de la langue de bois.

  2. Posté par Jeferson le

    Le commentaire de P.Tell et surtout le slogan (« No GUNS, NO PLANES ») méritent d’être repris. Il va falloir ces prochains mois faire très fortement pression sur « Economie Suisse », ces traîtres sont prêts à tout pour leurs fameuses « commandes compensatoires ».
    Le moyen de pression, c’est nos bulletins de vote. Si tous les amateurs d’armes, tireurs, chasseurs ou collectionneurs renoncent à soutenir les nouveaux avions, dans ce genre de votation qui se joue généralement à 52 contre 48%, ils sont foutus.
    P.Tell nous autorise-t-il à produire une série d’autocollants « No guns, no planes »? Il ne s’agit en aucun cas de faire de l’argent avec la vente d’autocollants, mais simplement de soutenir « la cause », en faisant ce que d’autres comme proTELL ne peuvent politiquement pas faire. Merci de me l’indiquer soit dans ce sujet, soit par mail (jeferson (at) bluewin.ch).

  3. Posté par Peter K le

    L’UDC est completement a coté de la plaque! Comme ecrit ici, nous sommes DEJA envahis avec la benediction de nos gouvernants depuis des decennies, et nous allons nous trouver en Europe occidentale ces prochaines années dans une situation a la libanaise, seuls les citoyens en arme pourront faire face, et eux devront etre (re)armés, eux devront se battre, pas nos officiers d’operette, et pas avec des avions made in usa, au niveau stupidité vous touchez le fond, ou alors autre hypothese, les udc, vous etes passés a l’ennemi? ce qui expliquerait les ronflements de vos deux nains de jardins bernois…

  4. Posté par UnOurs le

    En fait, le seul élément aérien efficace de dissuasion, c’est le missile sol-sol, même non nucléaire.
    « Tu veux m’attaquer, alors prépare-toi à ce qu’il y ait beaucoup de morts et de destruction dans ton pays. » C’est ce qui aurait sauvé les Yougoslaves, s’ils avaient eu ce type de matériel. « Vous lancez des opérations aériennes contre mon pays depuis la base d’Aviano, ok, nous allons envoyer des missiles sur vos quartiers d’habitation et vos monuments historiques en Italie et nous verrons alors si votre opinion publique marche toujours dans la combine. »

    Bon, tout cela est totalement dépassé pour la Suisse (rappelons que l’aviation suisse avait même envisagé des missions-suicide nucléaires avec des Mirage IIIS), car là on se placerait dans une situation où il y aurait toujours une volonté de défense et quelque chose à défendre. Or, nous n’avons plus ni l’un ni l’autre.

  5. Posté par UnOurs le

    « Alors comment prouver que ceux-ci n’auront pas prévu de quoi désactiver nos coûteux appareils? »
    C’est déjà le cas pour les F/A-18.
    Quand un Hornet décolle de Payerne, on le sait aux USA.
    Il y a également des « boîtes » sur cet avion que les mécaniciens suisses
    ont l’interdiction d’ouvrir.

  6. Posté par G. Vuilliomenet le

    Pour faire suite au commentaire de P. Tell, il faut le faire savoir au CF en charge du Département fédéral militaire par courrier en stipulant en caractères majuscules et gras que notre vote en faveur du prochain système de défense aérien sera conditionné par la future loi sur la détention ds armes à la maison par les particuliers. Voici donc le message que j’envoie via la messagerie de son département:
    « A Monsieur Parmelin, Conseiller fédéral en charge du département de la DPPS,

    J’apprend que votre parti l’UDC – mais représentez-vous encore son programme ou êtes-vous un parjure – lance un appel pour le renouvellement de notre défense aérienne.
    Je peux vous garantir, Monsieur le Conseiller fédéral, que je voterai NON à l’achat de nouveaux avions de combat et de systèmes de défense anti aérien si la loi sur la détention d’armes concoctée par vos pairs, et vous même vu que vous vous taisez à ce sujet, qui vous soumettez aux diktats de l’UE venait à passer.

    Recevez, Monsieur le Conseiller fédérale, mes meilleurs respects à minima.

    G. Vuilliomenet »

    Pour ceux qui aimeraient réagir, voici le lien pour le contact:

    https://www.vbs.admin.ch/fr/home/service/contact.html

    @ UnOurs
    Bien vu au sujet de la manière de représenter nos compatriotes qui deviennent de simples « habitant de ce pays » parmi d’autres.

    @Françoise
    Normalement la situation a évolué. Notre aviation de veille ne vole plus qu’aux heures de bureaux.
    Mais nous restons en droit de cracher à la gueule de ceux qui ont amené notre pays à cet état de fait, notre Patrie ayant été la risée du monde entier.
    Nous n’avons pas d’argent pour notre sécurité nationale, par contre ça coule à flot pour la cinquième colonne qui demain nous mènera une guerre intérieure. Des changements sont opérés et normalement, notre aviation fera son boulot correctement d’ici 2020:

    http://blogdefense.overblog.com/2016/09/police-aerienne-24-interview-du-colonel-emg-peter-bruns-1.html
    http://blogdefense.overblog.com/2016/07/police-aerienne-24-interview-du-colonel-emg-peter-bruns-2-et-fin.html
    http://psk.blog.24heures.ch/tag/pa24
    http://psk.blog.24heures.ch/tag/police+du+ciel+pa24

  7. Posté par Jean-Francois Morf le

    Quand Lausanne sera devenue 100% mahométane, 100% des maisons ayant été squattées par les mahométans adorateurs de Mahomet, 100% des églises ayant été incendiées et utilisées comme pissoirs, et que Lausanne sera devenu une source de terrorisme mahométan dans toute la Suisse, alors on sera bien content d’avoir des bombardiers suisses pour rayer Lausanne de la carte, sans état d’âme pour les chrétiens Lausannois déjà dépossédés…
    Voir Kosovo, Liban, Algérie, et la cinquantaine de pays mahométans qui ont été 100% volés aux milliard de chrétiens qui y habitaient.
    Mahomet=AntiChrist, était un faux prophète de Dieu mais le vrai prophète de Satan.
    Lisez la vie de Mahomet, et vous comprendrez.
    Satan, unique, se fait passer pour Dieu et reproche à Dieu d’être triple.
    Au minimum 1 milliard de mahométans trouve la violence formidable parce que Mahomet était violent, violeur, voleur, menteur, assassin, pédophile, misogyne, etc, etc.

  8. Posté par FA-dièse le

    Bien d’accord avec Françoise et avec P.Tell. C’est ahurissant de voir à quel point la plupart des politiciens UDC prennent leurs électeurs pour des demeurés!
    Admettons qu’on maintienne et renforce l’armée, pour garantir au besoin militairement une indépendance devenue largement illusoire d’après la provenance de notre nourriture.
    Si on achète des avions de combat et une DCA sérieuse, on aura le choix en gros entre 4 pays fournisseurs: USA, Russie (qui ont du meilleur matos moins cher!), France et Angleterre.
    Exactement des pays à qui on devrait pouvoir interdire notre espace aérien!
    Alors comment prouver que ceux-ci n’auront pas prévu de quoi désactiver nos coûteux appareils ? En demandant gentiment aux Ricains le code source de l’avionique?
    Quant à patrouiller pour protéger le Forum de Davos, qu’ils aillent se faire f….

  9. Posté par Claude Haenggli le

    Si l’on n’a pas d’armée forte, on risque bien d’en avoir une étrangère chez soi.

  10. Posté par pépé le moko le

    Si l’ UDC ne recentre pas très vite son discours sur l’ immigration je pense qu’elle perdra peu a peu ses soutiens.
    Bien sur qu’en dénonçant l’ immigration l’ UDC sera diabolisé, dénoncé, vilipendé il faut du courage pour subir cela.
    Il serait aussi bon que l’ UDC soutienne anonymement ou pas, les observateurs.ch

  11. Posté par Françoise le

    L’UDC veut continuer à investir des milliards pour des coucous qui volent aux heures de bureau et qui ne seront d’aucune utilité face aux attaques terroristes auxquelles sont actuellement confrontés les pays européen (et même les FA-18 américains ont été inutiles face à une attaque aérienne le 11-Septembre).
    Et dire qu’il y en a pour s’étonner que ceux qui ne votent plus pour la gauche islamolâtre (comme moi) préfèrent jeter leur bulletin de vote à la poubelle que de voter UDC…

  12. Posté par pépé le moko le

    Ridicule: la menace de vient nullement des airs !
    La menace est déjà la, l’ immigration massive et inextinguible de populations du tiers-monde qui ne sont la en grande majorité que pour profiter de nos assurances sociales et les vider a terme.

    Balladez-vous a Lausanne en semaine il n’y a quasi plus que des noirs et des entorchonnées.

    La Suisse n’a plus rien a défendre, l’ armée suisse ne sert plus arien hormis pour les manifestations sportives et catastrophes naturelles.

    L’ Udc est la a coté de la plaque!

  13. Posté par UnOurs le

    Je ne suis pas un « habitant de ce pays », je suis un Suisse.
    A quoi bon de avions de combat pour protéger une Suisse où les Suisses
    sont en voie de devenir minoritaires ? (bien entendu, « rab » de la nationalité de papier)

  14. Posté par P. Tell le

    Je suis d’accord avec Mr Zuberbühler, l’indépendance de la Suisse vis à vis de l’OTAN et un nouvel avion sont vitaux pour la Suisse. Là où j’ai un problème c’est le soutien du chef du DDPS à la nouvelle directive de l’UE sur les armes. Interdire voir confisquer les fusils des citoyens d’un côté et de l’autre leur demander de voter un crédit pour l’acquisition d’avions me parait totalement incompatible et indéfendable politiquement. Comment peut-on soutenir une telle incohérence de la part d’un conseiller fédéral qui pourtant n’appartient pas au PS ? Mon soutient au DDPS dépendra certainement de la reprise ou non de la directive sur les armes imposée par l’UE: si l’on me prend mon fusil qui constitue le premier échelon de défense du pays, il n’y aura pas de soutient pour de nouveaux avions. NO GUN NO PLANE. Le chef du DDPS devrait tenir compte que le soutient d’une (grande) partie des tireurs, chasseurs, propriétaires d’armes etc sera sensible à sa prise de position et, pour le moment, c’est mal parti.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.