Scandale Benalla : Marine Le Pen charge Castaner à l’Assemblée (Vidéo)

La députée du Pas-de-Calais a fustigé le secrétaire d’Etat qui ne s’est pas encore expliqué devant les députés sur “le scandale d’Etat monstrueux” qu’est l’affaire Benalla.

Le ton est monté dans les couloirs du Palais Bourbon entre Marine Le Pen et Christophe Castaner ce samedi 21 juillet. Sortant de l'hémicycle après la suspension anticipée des débats pour la pause du dîner, la présidente du Rassemblement national (ex-FN) s’en est pris au secrétaire d’Etat chargé des relations avec le Parlement en train de parler avec des journalistes dans la salle des Quatre Colonnes, alors que selon elle, « tout le monde (le) réclame » dans l’hémicycle pour qu’il s’explique sur l’affaire Benalla.

 

 

 

Marine Le Pen s'exprime également à l'assemblée nationale sur cette affaire face aux politiciens de La République en marche:

 

« Vous allez partir vous planquer en rasant les murs »

« C'est hallucinant (...) Vous êtes en train de faire une conférence de presse, de diffuser vos éléments de langage », lui a lancé la députée du Pas-de-Calais. « Je ne suis pas obligé de me caler sur ces moments rares où vous êtes dans l'hémicycle », lui a rétorqué le délégué général de LREM, sans répondre à sa question sur son absence devant les députés. « Vos amis de LREM refusent de vous convoquer, pourquoi? », a demandé Marine Le Pen, entourée par des caméras, dont celle de BFMTV. « Si je suis convoqué par la commission d'enquête, je viendrai. Et j'apprécierais que vous en fassiez autant si un juge vous convoque », a assuré le secrétaire d’Etat. Ce à quoi Marine Le Pen a répondu : « Comme d'habitude, vous allez partir vous planquer en rasant les murs ».

Source Valeurs Actuelles

3 commentaires

  1. Posté par Christian Bardellini le

    Cette pauvre femme est tellement dans les ennuis financiers qu’elle cherche désespérement à nuire à qui se ballade dans les couloirs du Palais. On voit qu’avec elle le dialogue n’est pmus possible. Au fond Marine me fait de la peine quand elle ne sait plus garder raison. Je pense sa fin et la fin de sob partis assez proche…

  2. Posté par Claude Haenggli le

    Ce pauvre homme de Castaner, transfuge du parti socialiste, est bien embêté, comme tous les autres qui ont retourné leur veste et qui découvrent quelle est en réalité la « bande à Macron », dont Ben Allah, proche de la ligue de défense judiciaire des musulmans, était semble-t-il un élément central :
    https://m6info.yahoo.com/info-m6-affaire-benalla-lavocat-karim-achoui-nous-avons-ete-tres-proches-pendant-deux-ans-144942179.html?guccounter=1

  3. Posté par toyet le

    Qu’elle dégage elle a fait assez de mal à la France, et dire que l’UDC prend le même chemin.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.