Allemagne : Elle perd son travail après avoir dénoncé plus de 500 migrants fraudeurs

Nous sommes à l’été 2015. Les employés de l’Agence d’accueil de l’état Niedersachsen à Braunschweig (LAB) ont du pain sur la planche. Ils doivent enregistrer les demandeurs d’asile, délivrer des certificats de performance et leur verser de l’argent de poche. L’une d’elles est Nadia Nischk, aujourd’hui âgée de 49 ans. Avec un collègue, elle découvre que certains demandeurs d’asile semblent acquérir de fausses identités pour obtenir plusieurs enregistrements.

Les deux femmes trient les affaires, créent des listes et organisent des photos numériques. Au début, ils en récoltent les louanges. Mais quand Nadia Nischk va plus loin et essaie de ramener des cas anciens, déjà traités, et veut enfin signaler à la police des centaines de cas présumés de fraude, l’humeur du LAB change. Elle devrait apporter les dossiers à la cave, elle a été appelée par les supérieurs, se souvient-elle plus tard. Elle ne s’y tient pas, et se rend à la police après une nuit blanche. Il va commencer l’enquête en 2016. Contre des centaines de prétendus fraudeurs sociaux, mais aussi contre l’autorité d’accueil de l’Etat elle-même, Nadia Nischk, qui a tout fait rouler, perd son travail. Les incidents seront connus début 2017.

Les enquêtes continuent

Depuis février, le parquet de Braunschweig enquête maintenant sur la Landesaufnahmebörde pour suspicion de déloyauté. Un résultat final est toujours en attente. La police enquête sur la fraude sociale de plus de 500 migrants. Dans 7 cas, les auteurs ont déjà été condamnés et des accusations ont été portées dans 15 affaires.

Nadia Nischk toujours au chômage

Et Nadia Nischk ? Les lecteurs de la “Braunschweiger Zeitung” l’ont élue “Braunschweiger de l’année” en novembre. Elle n’arrive pas à y croire. Elle n’a rien fait de spécial, dit-elle humblement après la cérémonie. Elle n’avait sauvé aucune vie ni risqué la sienne. Elle a seulement dit la vérité. Bien que cette vérité lui ait coûté son travail et qu’elle soit toujours au chômage, elle ne regrette rien. “Je le ferais encore et encore.”

Source

Via Suavelos.eu

9 commentaires

  1. Posté par miranda le

    Est-ce que tout cela ne repose pas sur « plusieurs soumissions » ?

    1) parce que nos élites Islamo-gauchistes des hauteurs des états européens sont « approvisionnées en « pétrodollars » pour leur survie.

    2)- et alors, les pourvoyeurs de pétrodollars demandent que l’on respecte » leurs envahisseurs coreligionnaires musulmans de tous pays »

    3) – les mondialistes nous sachant pris à ce piège, sont très heureux d’y ajouter leur part d’exigences, tel Mr SOROS.

    Puis on arrive à se demander si les mondialistes ne manipulent pas les pourvoyeurs de pétrodollars pour que nous soyons enfermés dans ce piège.

    Toutes ces questions amènent à penser, que pour les zélites, les fonctionnaires zélés deviennent évidemment gênants, très gênants car le « pot au roses » peut être découvert.

  2. Posté par pierre frankenhauser le

    Avec les moyens technologiques extrêmement pointus dont dispose l’Occident de nos jours, c’est quand même incroyable qu’il n’y ait pas une banque de donnée européenne ou mondiale, avec toutes les infos personnelles et difficilement falcifiables sur les migrants, qui seraient recueillies dès qu’ils posent le pied sur sol européen, ainsi qu’à chaque centre d’enregistrement, et chaque caisse sociale. Des données incluant les empreintes dentaires, l’ADN, la taille et toutes les données biométriques (empreintes digitale, iris, réseau veineux d’une main, etc.). Ainsi, ce genre de tricherie deviendrait absolument impossible. Mais comme il n’y a aucune volonté politique, le foutoir continuera.

  3. Posté par Marco le

    « Herlitz se voit définitivement condamné à verser près de 500.000 couronnes suédoises – près de 50.000 euros – pour avoir violé le secret professionnel »

    Le secret professionnel ne tient plus lorsque un individu viole la loi.

  4. Posté par Léo C le

    On a les mêmes parasites en France, depuis longtemps, qui plus est.
    Une mienne connaissance qui y avait travaillé m’avait rapporté le cas d’un « divers » qui avait arnaqué la CAF.
    Sachant que ces caisses sont départementales, c’était aisé de déposer un dossier dans chacune d’entre elles avec un domicile différent à chaque fois (ils ont moult cousins).
    Une identité falsifiée à chaque fois (ou peut-être pas) et c’est la cagnotte chaque mois.
    Aucun contrôle, pensez-vous, et les droits de l’homme ?

    Sachant qu’aucune copie conforme n’est plus exigée, qui d’ailleurs ne contrerait plus rien.
    Comment s’y prendre ? Nul doute que nos édiles et parlementaires ont planché sur leur copie !!
    Toutes ces usurpations et falsifications d’identité n’émeuvent personne. Tant que les documents d’identité ne comporteront aucune empreinte immédiatement contrôlable (empreinte digitale visible, rétinienne ou ADN) ça continuera.

    Mise en place de moyens de contrôle appropriés et adaptés à ces exigences.

    J’entends déjà les droits-de-l-hommistes…..

    Pendant ce temps on essaie la prédation numérique sur internet après la routière, resserrée il y a 10 jours.

    Toujours sur les mêmes.

  5. Posté par Vautrin le

    Honneur à cette Femme honnête et courageuse ! Honte à Merkel et à ses sbires !

  6. Posté par Anna le

    Un « réfugié » qui pense en premier lieu à frauder le système social n’est pas un « réfugié » mais quelqu’un qui bien prendre un « abondant butin », comme le lui promet son livre saint. Nos systèmes sociaux ne peuvent fonctionner qu’avec le sens du bien commun qui est absent chez ceux qui ont été élevés dans le « eux » (les mécréants qu’il faut combattre, piller et mépriser), et « nous » (les musulmans qui doivent combattre pour Allah et aller piller le butin chez les mécréants).
    C’était pourtant beau cette idée que la communauté se cotise pour assurer la survie des plus faibles. Ils vont détruire les belles idées nées en occident, et ensuite quand nous les regretterons il sera peut-être trop tard.

  7. Posté par Joseph Nagy le

    ..Interdiction formelle / VEBOTEN !! de crever le PASSOIRE d’intérêts supérieurs de l’ ÜBERALLES -LAND!! ..à ELLE le grain ; aux sous- européens l’ivraie ! Selon la nouvelle formule : vous êtes désignés VOLONTAIRES punkt- schluss EXÉCUTION !!!!

  8. Posté par oxygène le

    C’est du même acabit que pour l’assistant dentaire suédois ; ceux qui sont au coeur du système et dénoncent la fraude, doivent le payer de leur vie professionnelle. (réinformation tv) Bernt Herlitz, assistant dentaire, définitivement condamné en Suède pour avoir signalé des migrants se faisant passer pour mineurs
    9 juillet 2018 14 h 00 min·

    La plus haute cour de Suède compétente en matière sociale vient de rendre son jugement dans l’affaire de Bernt Herlitz, assistant dentaire, qui avait perdu son emploi l’an dernier pour avoir signalé à l’Agence des migrations suédoise des cas de « réfugiés » se faisant passer pour des mineurs. Lesdits migrants avaient en commun d’avoir des dents de sagesse pleinement formés, ce qui permettait de constater avec certitude qu’ils avaient menti sur leur âge. Après diverses péripéties juridiques, Herlitz se voit définitivement condamné à verser près de 500.000 couronnes suédoises – près de 50.000 euros – pour avoir violé le secret professionnel.

  9. Posté par jp le

    c est pas étonnant les fonctionnaires sont les chiens de l état deux sur dix font leur boulot le reste est a foutre dehors.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.