Suède: après le viol d’une femme de 92 ans le soir de Noël, un migrant ne sera pas expulsé car il a été naturalisé

Le délinquant sexuel récidiviste, âgé de 28 ans, ne sera pas expulsé après avoir commis une vague de crimes sexuels en Suède. Etant donné que l'homme a reçu un passeport suédois, selon la loi actuelle, il ne peut pas être renvoyé, révèle le site d'information Fria Tider.

Max Rödén, né Eliud Njugina, a émigré du Kenya en Suède en 1998 et a rapidement commencé sa carrière en tant que délinquant sexuel. Déjà à l'âge de 15 ans, il a été condamné pour sa première tentative de viol.

En juin 2014, il a été condamné à six ans de prison par la cour d'appel pour deux viols.

L'une des victimes était une femme de 92 ans habitant la commune de Töreboda, dans le comté de Västra Götaland. La femme âgée a été violée de manière vaginale et anale par le migrant la veille de Noël.

 

 

Simultanément à cette condamnation, il a également été condamné pour avoir agressé et violé une autre femme à l'extérieur dans le district de Bomhus à Gävle.

Après sa libération conditionnelle cette année, il a commis des crimes sexuels trois jours seulement après sa libération. Il a agressé sexuellement une femme handicapée et a montré ses parties génitales à deux filles de 13 ans.

A présent, l'homme a été condamné à seulement trois mois de prison et selon la législation suédoise, il ne peut pas être expulsé parce qu'il possède un passeport suédois.

Source

Traduction libre Schwarze Rose pour Les Observateurs.ch

 

 

 

9 commentaires

  1. Posté par Christian PIQUE le

    Je pense que nous méritons ce qui nous arrive. Par notre attitude, par nos votes, nous n’avons aucun droit de nous plaindre, nous sommes comme les gonzesses qui vous montrent leurs c.ls et viennent se plaindre d’avoir été violées. Le président, son gouvernement et tous les politiques en général ne doivent plus être des intouchables mais doivent rendre des comptes sur leurs biens et s’il le faut sur leurs vies. N’oublions jamais qu’ils gèrent notre pays au nom du PEUPLE et nous sommes le PEUPLE. Un PEUPLE qui dit ça suffit. A quand 1789 à l’envers et son cortège de régularisation de situation. Je précise que je ne suis pas royaliste

  2. Posté par soluan le

    Non mais c’est énorme ! si je voulais déclencher… ou, en tout cas,…. préparer une guerre civile, je m’y prendrais comme ça ! Choc ! … injustice !….. choc ! …. injustice ! … et j’attendrais que ça monte en température. Et ensuite, je lancerais la petite étincelle qui ferait tout embraser: Dieu merci, je suis croyante et j’arrive à me calmer en me disant que la Justice sera rétablie… mais mon Dieu, c’est horrible toute cette injustice, cette inversion des valeurs ! Au nom des droits de l’homme, on doit supporter le droit de viol et de torture de nos anciens. C’est même pas après ce débile mental infesté que j’en ai, mais contre tous les cyniques qui s’amusent à nous torturer ! quelle bande de cafards ! vade rétro….

  3. Posté par Anton le

    Pauvre Suède ! Ce qui attend toute l’Europe si pas de rébellion courageuse.

  4. Posté par Charles Alexis le

    @UnOurs
    « A terme, il faudra vraiment penser à ceux, parmi nos propres autorités, qui prennent ce genre de décisions … »
    Oh, que OUI !!!
    Castration physique pour cette immondice migrante ainsi que pour les autorités politiques et judiciaires qui la protègent et permettent à cette saloperie de récidiver !

  5. Posté par UnOurs le

    Un message très intéressant ici…
    http://www.fdesouche.com/1033377-cholet-49-une-sexagenaire-cambriolee-sequestree-et-violee-trois-jeunes-denviron-17-ans-interpelles
    … sur ce qui risque de nous arriver quand nous serons les derniers vieux Blancs du « quartier »:

    « александръ III groland news • il y a 2 heures
    J’ai 50 ans , et comme tout le monde , plus je vais vieillir plus je deviendrais vulnerable .. et dans 20 ans , 30 ans , si j’ai besoin d’être hospitalisé ou pris en charge je suis a peu près sur qu’on devra faire face a des cas de torture , de la maltraitance généralisée et peut être bien pire encore …
    Cette idée ne m’obsède pas encore , mais je sais qu’a la fin de ma vie , mon seul but sera de ne pas tomber vivant entre leurs mains .. »

    A méditer.

    PS: ce qui m’énerve puissamment, c’est quand on aborde ce sujet avec des « baby boomers »: eux, rien à foutre de tout ça, se sont goinfrés toute leur vie, n’ont aucun souci pour ce qui arrivera après eux. La pire génération que l’Occident européen a jamais connu.

  6. Posté par Stefen le

    Par respect et pudeur pour les personnes violées, en l’occurence cette dame de 92 ans, ne pas diffuser sa photo serait la moindre des choses.
    Sincèrement, vous vous sentiriez comment de voir votre tête un peu partout avec en plus les détails sordides de l’aggression?

  7. Posté par Marylin le

    @ Unours
    Comme « La Liste de Schindler » mais avec le nom de nos bourreaux.

    Retour de la peine de mort: guillotine, pendaison. Simple, économique et efficace…

  8. Posté par UnOurs le

    « A présent, l’homme a été condamné à seulement trois mois de prison… »

    A terme, il faudra vraiment penser à ceux, parmi nos propres autorités, qui prennent ce genre de décisions …
    Déjà, faire des listes.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.