Suisse : Le contrôle d’identité dégénère à la gare d’Yverdon. Un étranger blesse un policier.

«Alors que des agents voulaient contrôler l’identité d’un individu, ce dernier a fortement lutté, assure Raphaël Cavin, capitaine de la Police Nord vaudois. Il a porté des coups aux policiers et en a blessé un légèrement.»

L’individu était en infraction avec la loi fédérale sur les étrangers (LEtr).»

(...)

Source et article complet

 

Nos remerciements à Wilhelm's Back

12 commentaires

  1. Posté par Tommy le

    Encore un Norvégien qui avait perdu son passeport!

  2. Posté par Rolf Zwicky le

    Venant d’arriver de Genève par le train, et attendant mon bus à la gare d’Yverdon, j’ai été témoin de ce fait. Je suis un peu surpris par la relation journalistique qui écrit textuellement « un homme a été plaqué au sol sans ménagement à la gare d’Yverdon par les forces de l’ordre, devant des passants ébahis. »
    Cette dernière phrase suggère de la brutalité de la part de la police, et le fait que des passants « ébahis » l’auraient été par cette brutalité policière. Et je me demande comment on peut immobiliser « avec ménagements » un individu hurlant et s’agitant en tous sens pour se dégager.
    Pour ma part, s’il y a lieu d’être « ébahi », c’est surtout par la relation journalistique.
    Les faits tels que je les ai observés, j’étais à quelques mètres :
    Trois hommes marchaient devant la gare, se dirigeant vers le poste de police, soit un Africain menotté, et deux policiers. L’un d’eux tenait, je crois par le bras, le menotté. Derrière, son collègue poussait les deux vélos des policiers. Arrivés près de l’arrêt du bus, l’Africain s’est mis soudain à hurler et s’agiter comme s’il tentait de se dégager. Il criait quelque chose comme « you break my heart ». Cela signifie plus ou moins « vous me brisez le coeur ». Mais ayant travaillé dans des pays africains anglophone, j’ai pu observer que parfois certaines expressions anglaise y avaient d’autres significations. Bref, le menotté était fort mécontent, et par ses hurlement et sa soudaine violence, tentait d’éviter d’être conduit au poste. En se démenant avec force, il s’est retrouvé par terre. Je ne peux me souvenir s’il est tombé seul, ou si le policier l’a amené dans cette position en attendant que son collègue (qui parquait les vélos) puisse l’aider. Mais je me suis efforcé d’observer s’il y avait ou pas « brutalités » du ou des policiers, et j’affirme que, compte tenu de l’état d’excitation de l’Africain, l’attitude des agents me paraissait particulièrement calme. J’ai même pensé à cet instant que ce genre de cas était peut-être entraîné à l’école de police, ce qui expliquait le calme et la maîtrise des agents. Mon autobus étant arrivé, je n’ai pu voir la fin de l’incident.
    Quant aux passants « ébahis » (sic) selon 24Heures, ils observaient simplement un fait comme il y en a trop souvent avec ces « chances pour la Suisse ». J’ignore en quoi le journaliste a pu relever de l’ « ébahissement », si tant est qu’il ait été présent. Pour ma part, ce n’est pas la première fois que j’observe un tel fait en gare d’Yverdon.
    J’ai donc appris ce jour que l’individu en infraction avec la LEtr, et après avoir « fortement lutté » et « porté des coups à un policier », a été relaxé. J’en suis plus qu’ébahi, soit vivement indigné et profondément révolté.

  3. Posté par Julie Rochat le

    Le spectacle quotidien de la gare d’Yverdon. Ces « chances » à capuche + fofone qui squattent les environs de la gare et font les malins à longueur de journée. Bon, pas trop tôt le matin, faut bien qu’ils de reposent (de quoi ??) ces braves types…. Plus que marre de voir ces criquets partout qui se foutent bien de notre gueule !!

  4. Posté par Mady le

    Et ils l’ont relâché !!!!!!!!!!! Toujours la même chose. Ces crapules peuvent faire ce qu’elles veulent et ne risquent souvent pas grand chose. Il était en infraction sur la Loi sur les étrangers et la suite c’est quoi ???? On lui refile encore 100 balles !!!!

  5. Posté par cynocéphale le

    Expulser il faudrait mais la sommaruga elle, elle impulse.
    sommaruga: le comble de l’impuissance compensée.

  6. Posté par Tommy le

    On l’ a donc gentiment prié de quitter la Suisse…
    Un criquet goudronné à casquette et à cannette de bière à 8 heures le matin? Il y en a tous les jours.

  7. Posté par Hotch le

    Infraction à la Létr (donc probablement destiné à être expulsé) + violence sur les agents = on le relâche, au lieu de le garder au frais en attendant de le virer dans les plus brefs délais.
    Avec de telles pratiques il n’est pas étonnant que la chienlit s’installe dans le pays.

  8. Posté par Marcassin le

    Je suis rassuré, il a été relâché.

  9. Posté par Gérald le

    Pour un excès de vitesse un Suisse va en taule, un étranger sans papier qui blesse un policier est relaxé. Dans ce pays la justice devient une grande mascarade et ces magistrats me font vomir. Avec la pianiste incontinente qui dirige tout ce bazar ça ne risque pas de s’ améliorer. Messieurs, Mesdames continuez de voter à gauche.

  10. Posté par bonardo le

    Mais non d`une pipe que faut t`il de plus pour comprendre que cela va dégénérer !!!!!

  11. Posté par combattant le

    POLICE NORD VAUDOIS,invitez donc DAME Sommaruga AMIE de ces criminels,à un STAGE d’un mois sans rénumération pour elle bien sûr,afin quelle puisse sortir SES YEUX de son palais fédéral du genre BUNKER donc protégé contre l’invasion de FAUX REFUGIES agressifs,pour CONSTATER LE MERDIER de cette immigration voulue afin de nous DETRUIRES nous les braves,travailleurs,payeurs,respectueux des lois établies,PATRIOTES,soldats pour la protection et défense de nos libertés,nos vies,nos enfants et femmes et NOTRE PAYS LIBRE !

  12. Posté par Antoine le

     »L’individu était en infraction avec la loi fédérale sur les étrangers (LEtr) ».
    On expulse tout individu en situation illégale, violent et dangereux !
    Encadré par 2 gendarmes jusqu’à la frontière ! Et un grand coup de pied au c..l !
    Il faut arrêter ! on va déposer plainte, il sera condamné à xy jours-amendes qu’il ne paiera pas, bla bla du juge etc … de l’enfumage !
    Il faut AGIR !

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.