Fernand Melgar a quitté Lausanne. Son quartier était miné par les dealers africains

Quid des Suisses qui ne possèdent pas assez d'argent pour quitter le quartier miné par votre enrichissement chers socialistes? Les problèmes multiculturels, c'est pour les autres n'est-ce pas?

**********

A-t-il eu peur des menaces proférées à son encontre? Interrogé il y a une dizaine de jours, le documentariste a admis ne plus vivre dans ce quartier. «J’ai dû partir pour des raisons privées, explique-t-il sobrement. J’habite depuis quelques mois dans un chalet dans un village.»

Le cinéaste habite désormais officiellement dans le Nord vaudois.

(...)

Source et article complet

Nos remerciements à Wilhelm's Back

13 commentaires

  1. Posté par Gaston siebesiech le

    Comme dit Roumanof:“on ne nous dit pas tout…“

  2. Posté par Gaston siebesiech le

    Sd-vintage, oui des riches gauchistes…. merci de spécifier!

  3. Posté par Gaston Siebesiech le

    Les journalistes marchent, courrent à fond. Melgar une fois de plus nous roule dans la farine, fait son cirque. Son prochain film sera un selfy, ou il pourra s‘apitoyer sur lui même et cette Suisse pas à la hauteur de ses valeurs progressites! Il a sa Conscience pour lui… et pourtant le plus drôle finalement c‘est le refus des grands artistes en herbes genevois qui ne veulent pas un prof pas assez gauchiste….. un véritable mélodrame de riche d‘enfant gâté.

  4. Posté par Tommy le

    Le problème que Fernand Melgar a dénoncé , la droite l’ a pointé du doigt durant 20 ans, sans provoquer quelque réaction que ce soit de la part des gauchistes au pouvoir.

    Ceci dit, le cinéaste a eu l’ honnêteté d’ admettre qu’il s’était trompé.
    Il a joint le geste à la parole.

    Par contre, les innombrables thuriféraires de l’ asile ont, eux, toujours vécu dans la luxueuse banlieue lausannoise, les beaux quartiers de la ville ou sur l’ arc lémanique , sachant ainsi se prémunir contre la cohabitation avec leur protégés .
    Chapeau, Fernand!!

  5. Posté par Jacques Beckie le

    S’il pouvait se faire très discret cette fois et éviter de venir distiller sa « bonne » parole dans le nord vaudois cela nous éviterai d’avoir Lausanne à Yverdon.

  6. Posté par Sergio le

    Eh! Oui, on quitte le navire. Encore faut-il en avoir les moyens. Les idées de gauche sont bonnes sur le papier. Quand il faut affronter la réalité c’est courage, fuyons.

  7. Posté par World War Z le

    Nous tenons le nouveau petit padawan cinématographique de Clint Eastwood. Fernand Melgar est désormais prêt pour jouer le rôle de Paul Kersey, un architecte initialement objecteur de conscience,… comme ça évolue la paisible Lausanne-en-Suisse sera bientôt plus dangereuse que New York. C’est déjà le cas pour Paris et Londres.

  8. Posté par SD-Vintage le

    C’est déjà bien d’avoir montré qu’il y a un problème, surtout de sa part. Tout le monde ne le fait pas.
    La conséquence de cette politique ce sont les pauvres qui les subissent. C’est le mépris de classe habituel des riches.

  9. Posté par G. Guichard le

    Je viens de voir sur Bing l’animation sur les flux de réfugiés et, bizarrement, ils se retrouvent avant tout dans les ex-pays de l’Europe de l’Est et viennent apparemment beaucoup de pays plus ou moins liés à l’ancien Bloc de l’Est. Encore un piège à … ??

  10. Posté par UnOurs le

    Intéressant.
    Un quartier débarrassé de ses dealers (ou d’une partie de sa « diversité ») voit instantanément la valeur immobilière de ses biens (comme on dit maintenant) augmenter.

  11. Posté par Alain le

    Je pense qu’il faudra certainement aussi quitter cette (affreuse) ville gauchiste.
    Pour aller soit dans une vallée des Grisons ou un autre pays comme la Hongrie.

  12. Posté par bigjames le

    Tous les mêmes ces socialistes.
    La diversité c’est surtout pour les autres !!! Faux-cul !!!

  13. Posté par Antoine le

    Référence : https://www.lematin.ch/suisse/fernand-melgar-quitte-lausanne/story/30004887
    Posons-nous la question suivante : Pour qu’elles raisons M. Melgar a-t-il dénoncé (tardivement) le deal de rue, en bas de chez au Maupas, lui alors qu’il n’y habitait plus … ?
     ».. il semble avoir été contraint d’officialiser cette situation qui dure depuis l’hiver dernier »
     »Le cinéaste habite désormais officiellement dans le Nord vaudois. »
    – Ce n’est pas à cause des ses enfants (les jumeaux sont au gymnase et le cadet n’irais au collège de St.-Roch que dans 2 ans). Puisqu’ils ont déménagé dans le Nord vaudois, ce n’est plus un problème.
    – Ce n’est pas à cause de son travail à Lausanne.
    – C’est peut être en relation avec la sortie prochaine de son dernier film (publicité gratuite ?)
    – Ce réveil tardif de M. Melgar concernant un de ses anciens voisins ( il y a 10 ans) qui serait mort dû à la drogue ?
    – autres suggestions ….

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.