Autriche : des enfants catholiques forcés d’apprendre des chants islamiques à l’école primaire

Dans une école primaire de Linz-Auwiesen (école connue de la rédaction), les enfants doivent mémoriser et réciter des chants musulmans dans le cadre de la fête musulmane du Ramadan. Il n'y a pas de moyen d'y échapper: Si vous refusez, vous êtes envoyé chez la directrice !

Le site "Wochenblick" s'est entretenu avec une mère inquiète. Son fils Fabian (nom changé par la rédaction) est catholique et fréquente l'établissement.

Néanmoins, le garçon doit mémoriser les chansons musulmanes par coeur, bien qu'il ne le veuille pas - et cela depuis plus de deux mois! "Nous étions sur le chemin du retour quand il a soudain commencé à chanter" Allah, Allah ", déclare la mère choquée.

Comme le souligne la mère, elle n'a aucun problème avec les autres étudiants qui vivent leurs religions. «J'ai été choquée que tous les enfants aient dû participer», relève-t-elle avec émotion. Elle n'a aucun grief à l'encontre de la fête musulmane. Seulement chaque élève devrait avoir la possibilité de choisir.

(...)

Source Source2

Traduction libre Schwarze Rose pour Les Observateurs.ch

12 commentaires

  1. Posté par Grebet le

    Bonjour , mais nous sommes en train d’organiser cette grande invasion coranique . l’Europe est responsable de ce fléau. Les pays n’ont plus d’identité Nationale. Tout ce décide a l’Europe ! Drôle d’avenir !!!! Patrick GREBET

  2. Posté par Fake news ? le

    Il me semble que l’on pourrait publier le nom de l’école. Pourquoi ce mystère ? Les parents ont le droit de retirer leurs enfants de ce genre d’établissements. Je ne comprends pas leur manque de réaction. Unissez-vous, bon sang et faites un scandale, car cette manipulation, s’il ne s’agit pas d’une fake news, est inacceptable !

  3. Posté par Richard le

    Je ne savait pas que l’Autriche était maintenant un pays officiellement musulman. Si la charia y est obligatoire ce pays ne peut plus faire partie de l’Europe, ou notamment la femme est l’égale de l’homme.

  4. Posté par Parenti stephanie le

    L Autriche ? Curieux …

  5. Posté par Yolande C.H. le

    J’avais lu que le chant était interdit par l’islam. Récitatif de sourates, alors?

  6. Posté par Mady le

    Je n’arrive pas à y croire. C’est tout simplement inadmissible. Tout le monde s’agenouille devant cette religion d’amour et de paix !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Et les chrétiens se font massacrer un peu partout dans le monde musulman.

  7. Posté par Jean Durand le

    @Malou30 : tout le monde est devant la télé en train de regarder le foot.

  8. Posté par Malou30 le

    Pas de réaction des parents ? Pas de réactions du chancelier Kurtz ? Pas de réactions des patriotes ? Tout le monde est déjà en vacances ?

  9. Posté par kitty le

    La Directrice va donc obliger tous les enfants à apprendre les chants chrétiens lors de la fête de la Nativité . Comment non ?

  10. Posté par Jim Droz dit Busset le

    Bientot en Suisse, qu attendez-vous pour ouvrir vos grandes gueules ? Bien sur , je ne m adresse qu aux tres nombreux laches de mon pays !

  11. Posté par Maurice le

    Mince alors, j’ai cru que l’Autriche était redevenue normale.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.