Espagne : Des étudiants chassés de leurs logements pour faire de la place aux migrants de l’Aquarius

Des centaines d'immigrants arrivent de l'Aquarius, accostés hier après-midi à Alicante, où leurs enfants, âgés entre 12 et 17 ans seront sous la garde des travailleurs sociaux.

Plusieurs étudiants de la résidence étudiante locale sont maintenant forcés de quitter leur logement malgré le paiement de leurs frais d'hébergement afin que les migrants, arrivant de Libye, puissent être logés, selon le quotidien en ligne Actualidad Valdepeñas.

Rubén, un jeune étudiant en langue allemande à Alicante, qui envisage de vivre et de travailler en Allemagne dans son avenir, a payé 750 € par mois pour sa chambre, a été contraint de partir avec d'autres étudiants qui y sont logés.

Sa mère a déclaré que son fils avait dû quitter la résidence pour faire de la place aux migrants de l'Aquarius: «Ils nous ont dit qu'ils ne peuvent pas restés là parce que les migrants viennent avec de nombreuses maladies, donc c'est un problème sanitaire ».

"C'est comme si nous résolvions un problème en causant d'autres, et c'est un gros problème parce qu'à l'heure actuelle il n'y a nulle part à Alicante pour que mon fils puisse vivre et continue ses études. Nous allons y aller pour voir si nous pouvons trouver quelque chose, mais ce sera très difficile puisque tout est déjà réservé pour les mois d'été », explique-t-elle.

La mère de Rubén ne croit pas que cela puisse être dû à un «problème de santé», sans quoi les autorités locales ne logeraient certainement pas des centaines de migrants malades au centre d'une ville touristique animée comme Alicante.

Samedi 16 juin, les autorités ont annoncé que Rubén et ses collègues n'avaient que 24 heures pour récupérer leurs biens et quitter la résidence.

 

Source Source2 Traduction libre Schwarze Rose pour Les Observateurs.ch

 

A noter qu'en Suisse, notre administration a déjà pratiqué de telles mesures:

Genève : Des étudiants sommés de laisser leur logement aux migrants

Vaud. La Tour-de-Peilz: 70 migrants imposés sans discussion dans un bâtiment neuf destiné initialement aux étudiants

 

 

16 commentaires

  1. Posté par geni le

    On ne peut pas être « pro-immigration-gauchiste » et « révolté », il faut faire un choix. le gouvernement espagnol le fait pour les indécis. Pour les expulsés, ce n’est pas la récompense qu’il attendaient, mais c’est la volonté des vainqueurs aux élections. La prochaine fois……qu’ils se renseignent avant de déposer leur bulletin. AUX PERDANTS D’ASSUMER !

  2. Posté par AZERINE le

    quand les gens n’auront plus de plumes sur le dos , alors peut être vont ils se rebiffer ….. mais en attendant, avec la complicité des bouffons gouvernementaux , les  » migrants emplumés  » vous font un sacré doigt d’honneur en prenant votre place …….

  3. Posté par Angie ALF le

    Cette décision est absolument SCANDALEUSE ! Ces étudiants ont payé leurs frais de logement, ils travaillent pour la plupart, pour payer leurs études et leurs frais. De quel droit doivent -ils faire de la place à des gens qui n’ont rien à offrir en échange ? On deshabille Pierre pour habiller Paul ? MERDE ALORS ! Il n’y a pas de structures d’accueil d’urgence en Espagne ? Personne de volontaire pour accueillir une famille ici ou là ? J’espère qu’ils vont se rebeller. « A force de baisser la tête, on te vois le cul » proverbe espagnol.

  4. Posté par Dominique Schwander le

    La droite espagnole n’a qu’à exiger un nouvel impôt généralisé à tous les Espagnols pour couvrir les frais de cette immigration. Cela fera réfléchir ces angéliques qui dépensent l’argent des autres mais qui ne paient guère d’impôts.
    Ces étudiants sont des lâches. Ils pouvaient se barricader dans leurs logements, puis si délogés de force y mettre le feu.

  5. Posté par BZH le

    si c est les cas les espagnols sont aussi cons que les français , il y a une autre méthode très efficace c est d envoyer des familles de roms pour foutre le bordel dans les immeubles pour que les autres locataires ou propriétaires d appartement foutent le camp la méthode est très sournoise mais efficace mais seulement gros problème les logements ne se vendent plus ou presque et c est monnaie courante dans le Finistère et je suis même étonné que les bretons ne bougent pas.

  6. Posté par Bobophobe le

    Salvini ou non, après l’Aquarius, la marine italienne continue à oeuvrer en faveur de l’invasion de l’Italie et de l’Europe (rappelons qu’une armée devrait en principe servir à repousser des envahisseurs, à l’instar de la marine australienne par exemple !) :
    https://www.romandie.com/news/ZOOM-Un-navire-des-garde-c-tes-italiens-accoste-avec-plus-de-500-migrants-en-Sicile/929151.rom
    Quant à Macron, la créature de Jacques Attali, il ne fait qu’appliquer le programme que ce dernier proclame haut et fort depuis des années (afin de détruire la France et les français de souche) :
    https://www.youtube.com/watch?v=XYaakBreKAM

  7. Posté par Sans Dents & Rien le

    C’est très très bien ! Quand on vote comme des ânes , on est traité comme des bourricots . Et encore , je pense qu’une ponction directe sur les comptes bancaires par virement au profit des mendiants qui arrivent , lâches et fainéants , serait tout à fait justifiée . Bonsoir !

  8. Posté par Jeanne d'Arc le

    En 1968, les étudiants se seraient groupés pour désobéir et tout casser. Aujourd’hui, ce sont devenus des mollachus qui se laissent faire sans sourciller. Lamentable !!!!! L’avenir appartient à ceux qui auront le courage de s’opposer à des décisions scandaleuses de gouvernements corrompus.

  9. Posté par Philippe le

    C’est une nouvelle version du film de « L’Auberge espagnole ». Un peu moins amusante mais plus réaliste…. pour certains.

  10. Posté par Socrate@LasVegas le

    Excellente stratégie!
    Dégager les étudiants en partie étrangers n’ayant donc pas le droit de vote…Pour les autres, souvent gauchistes à cet âge et gaâce au lavage de cerveaux de leurs enseignants.

    Salvini n’est que l’incarnation du mécontentement populaire de + en + généralisé, mais n’est malheureusement qu’une marionnette prenant des mesurettes, juste histoire de faire les gros titres d’une presse gauchiste moribonde…

    1) Sortir de l’ue par l’article 50
    2) Sortir de l’€

    Ce sera douloureux 3 ou 4 ans mais la liberté est à ce prix!
    Pour comprendre: https://youtu.be/k40RpYZlvkQ

  11. Posté par yelle le

    C’est tres bien. La plupart de ces jeunes sont pro immi.
    C’est equitable.

  12. Posté par bonardo le

    Lamentable ,scandaleux .

  13. Posté par Antoine le

    Maladies exotiques  »diplomatiques »
    Quand cela les arrange, les services sociaux utilisent les maladies (imaginaires) comme prétexte !
    «Ils nous ont dit qu’ils ne peuvent pas restés là parce que les migrants viennent avec de nombreuses maladies, donc c’est un problème sanitaire »
    Je ne vois que cette alternative :
    – Soit ils (les migrants/immigrés) sont contagieux et doivent être isolés (camp de rétention, hôpitaux spéciaux, etc …)
    – Soit c’est encore un mensonge de plus !!

  14. Posté par Antoine le

    Et un scandale de plus !
    Quand on vous dit que c’est d’abord les autres AVANT le NÔTRES !!
     »Plusieurs étudiants de la résidence étudiante locale sont maintenant forcés de quitter leur logement malgré le paiement de leurs frais d’hébergement afin que les migrants, arrivant de Libye, puissent être logés, selon le quotidien en ligne Actualidad Valdepeñas. »

  15. Posté par Becaud maryse le

    C’est un peu scandale. Je e trouvé pas les mots pour traduire mon indignation

  16. Posté par JeanDa le

    Toutes les dictatures ont besoin de l’arbitraire et de l’injustice pour parvenir à leurs buts.
    CQFD

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.