La Suisse va garder les ressortissants dont les pays ne veulent plus : les apatrides pourront rester en Suisse déclare Sommaruga.

Tous les apatrides doivent pouvoir travailler en Suisse, a estimé lundi le Conseil des Etats, par 31 voix contre 9 et 2 abstentions. Qu'ils soient sous le coup d'une expulsion ou non, aucun Etat ne les reconnaît et ils ne peuvent donc pas être renvoyés, a rappelé la conseillère fédérale Simonetta Sommaruga.

Les sénateurs ont décidé de ne pas faire de différence entre ceux qui sont sous le coup d'une expulsion et les autres. Une minorité a tenté en vain d'interdire aux apatrides délinquants de travailler. Cela envoie un mauvais signal, a lancé Peter Föhn (UDC/SZ).

Il ne s'agit pas ici de requérants d'asile qui ont détruit leur passeport, mais de personnes à qui leur Etat d'origine a retiré la nationalité, parce qu'il ne reconnaît pas leur minorité. Ces personnes "n'ont pas de passeport", a rappelé Mme Sommaruga.

Elles ne sont reconnues par aucun Etat. "Vers quel Etat voulez-vous les expulser", a-t-elle demandé aux sénateurs. Les alternatives sont soit l'aide sociale, soit les laisser travailler. Et mieux vaut les laisser travailler, a-t-elle lancé.

Source

13 commentaires

  1. Posté par JeanDa le

    Apparemment il ne leur serait pas venu à l’idée de sanctionner les pays qui ne reconnaissent pas leurs ressortissants, par exemple en coupant toutes subventions qu’on leur donne (comme on jette du pain aux mouettes), par exemple en interdisant toutes les transactions financières avec ces pays, etc ????
    Mais pour cela il faut une diplomatie qui connaisse d’autres méthodes de travail que l’a-plat-ventrisme !

  2. Posté par jonas Varone le

    Ils veulent permettre le transfert en Suisse des 1,5 à 3 millions d’islamistes rohingyas… (que l’on dit apatrides)? En tous cas, je ne doute pas une seule seconde que les rohingyas ont tous d’excellentes compétences professionnelles et qu’ils trouveront tous rapidement un emploi en Suisse. Aucun d’eux ne finira à l’assistance sociale.

  3. Posté par Neufmm le

    En d’autres termes, un état qui veut se débarrasser de ses criminels, cinglés, asociaux, etc., leur retire leur passeport et se « débrouille » pour les expulser en Suisse. C’est d’ailleurs ce qui se passe déjà à grande échelle avec la filière scélérate dite de « l’asile ».

  4. Posté par bigjames le

    Allo Parmelin, allo Maurer, y a quelqu’un ???

  5. Posté par aldo le

    Elle respecte les injonctions de la secte laïque des hypocrites Camilliani, sorte d’ONG bonne conscience avec leur sainte alibi du même nom, impliquée dans de très grandes escroqueries. Ainsi, elle ne se mouille pas trop la Sommaruga. On peut rappeler à cette traîtresse très pro, que même le tueur de Susanna a subitement retrouvé son passeport disparu, pour fuir la justice et la police avec toute sa famille. Rien que cela suffit à penser que Madame Sommurga soutient des criminels qui utilisent juste le statut d’apatride pour nous emmerder et nous imposer leur culture d’égorgeur, d’étrangleur, tortionnaire charognard https://lesobservateurs.ch/wp-content/uploads/2018/06/media_xll_10461039-448×288.jpg
    Voilà du carburant pour savoir qu’en Italie Sommaruga c’est un nom très suspect une fois la bonne conscience poutzée.
    https://www.google.ch/search?source=hp&ei=pXYiW4aSKJj1gAbbw4OoDA&q=camilliani+scandalo&oq=camilliani+&gs_l=psy-ab.1.6.0i19k1j0i30i19k1l9.8823.16126.0.19351.5.4.1.0.0.0.161.544.0j4.4.0….0…1c.1j2.64.psy-ab..0.5.554…0j0i13k1.0.K4Eg8gmjpG0
    https://www.google.fr/search?source=hp&ei=U3giW7mtMsS0gQb2jKT4Ag&q=Germana+Sommaruga+santa&oq=Germana+Sommaruga+santa&gs_l=psy-ab.3..33i160k1l3.9335.13385.0.16022.7.7.0.0.0.0.159.798.0j6.6.0….0…1c.1j2.64.psy-ab..1.4.499…0i22i30k1.0.YSQ7z4bhFoE

  6. Posté par Derek Doppler le

    Pour ceux qui en ont assez de ce territoire en stade terminal et qui souhaitent aller voir à l’Est: http://lesakerfrancophone.fr/demenager-en-russie
    On est un petit peu les dindons de la farce. Un tout petit peu.

  7. Posté par Antoine le

     » … aucun Etat ne les reconnaît et ils ne peuvent donc pas être renvoyés, a rappelé la conseillère fédérale Simonetta Sommaruga »
    C’est magnifique, nous avons récolté la  »crème de la crème » comme migrants/immigrés !!
    Vu le manque de contacts diplomatiques avec les autres pays, notre système diplomatique est à destituer immédiatement ! Il ne sert donc à rien !
    Nous avons des lois qui doivent être respectées ainsi qu’une Constitution.
    Mme Sommaruga devrait s’en rappeler le bon souvenir …
    Elle continue de dire n’importe quoi pourvu que cela l’arrange … elle essaie de nous enfumer encore une fois !!

  8. Posté par coocool le

    Et bien sur, SS ne veut pas négocier avec l’État en question… Mauvaise volonté, traître, ou incapable ?

  9. Posté par sophie le

    Donc le signal est donné par Sommaruga, venez tous en Suisse, détruisez votre passeport et vous pourrez rester en étant pris en charge par les assurances sociales à vie… leur niveau ne leur permettant pas de trouver un emploi!! Bien joué!!

  10. Posté par JeanDa le

    Et madame sommaruga ? Vers quel pays pourrait-on l’expulser ? Peut-être l’Allemagne ? Ou la France ? On pourrait même se cotiser pour rendre le transfert plus alléchant pour l’acquéreur !
    Il faudrait bien préciser « sans possibilité de reprise ultérieure » !

  11. Posté par Chouette le

     » personnes à qui leur Etat d’origine a retiré la nationalité, parce qu’il ne reconnaît pas leur minorité. »

    leur état ne reconnaît pas leur minorité??? Sérieusement, c’est là l’explication qui est donnée pour imposer aux contribuables Suisses de financer ces personnes à long terme?

  12. Posté par Jacques le

    Cette brave dame est clairement irrécupérablë.

  13. Posté par Socrate@LasVegas le

    – Aucun apatride ne doit plus entrer en Suisse.
    – Changer la loi pour renvoyer les migrants criminels APATRIDES OU PAS!

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.