France. Islam : Le rappeur Médine est étudié dans les manuels scolaires pour les élèves de terminale

Un extrait d’une chanson de Médine apparaît dans un manuel scolaire d’Histoire destiné aux élèves de terminale.

Apparaître dans un manuel scolaire et être étudié par des élèves. N’est-ce pas la plus belle consécration pour un artiste et encore plus pour un rappeur ? Médine l’auteur du sublime album Prose Acérée, a reposté un tweet d’une élève qui a photographié la page de son manuel d’Histoire, en y ajoutant la légende : “Est-ce que c’est ça rentrer dans l’Histoire ?” On confirme, c’est bien cela.

 

 

Médine rentre dans l’Histoire

Une page entière (dans la partie Guerre d’Algérie) est consacrée à l’apprentissage du texte de son morceau “17 octobre”, un texte fort et engagé qui traite du massacre du 17 octobre 1961, issu de son album Table d’écoute paru en 2006.

Le 17 octobre 1961 à Paris, sous les ordres des hautes autorités, a eu lieu une répression sanglante qui a causé de nombreuses interpellations, ainsi que des morts de manifestants, principalement algériens. Cet épisode douloureux, Médine a choisi de le raconter à sa manière. Avec la force, le storytelling et l’engagement qu’on lui connaît. Réécoutez ou découvrez le morceau ci-dessous, avec les paroles de nos confrères de Genius, c’est mieux !

(...)

Source

Nos remerciements à Victoria Valentini

2 commentaires

  1. Posté par Trafapa le

    Thèse , antithèse , synthèse ; 17 octobre 1961 , c’est un canular ; lisez les historiens qui nient la version des staliniens , et faites vous votre opinion . . . seul .

  2. Posté par Mains Propres le

    Sacré nettoyage à faire à l’ « éducation nationale » ; c’est plein de saloperie !

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.