Après des années de pertes financières, le Matin devient exclusivement numérique.

Le couperet est officiellement tombé, après des mois de rumeurs et des années de pertes financières: après 125 ans d'histoire(s), le quotidien payant le plus lu de Suisse romande va cesser de paraître le samedi 21 juillet. Il deviendra le premier quotidien suisse à faire le pas du tout numérique.

Cette restructuration impactera «au maximum 41 personnes, dont 24 dans la rédaction», a annoncé jeudi l'éditeur Tamedia. «Ce seront soit des licenciements, soit des réductions du temps de travail», a expliqué Patrick Matthey, responsable de la communication pour la Suisse romande.

(...)

Source

Nos remerciements à Λlex Λ

 

Rappels:

Grégoire Nappey, rédacteur en chef du Matin: « Il faut accepter que l’univers musulman fasse partie de notre paysage »

Le Matin vole au secours d’Ada Marra : « Un torrent de boue sur une élue »

Le gag du jour vous est offert par le Matin Dimanche: « Sommaruga entend décourager les candidats à l’exil. »

Le Matin: « Des petits Suisses de l’EI prennent du galon »

Le Matin : manipulation des lecteurs, de la théorie à la pratique

Le Matin: « Le Pape devrait se recueillir pour les enfants en devenir qui terminent leur existence dans un enfant de choeur »

Lorsque le Matin publie un commentaire qui fait l’apologie du meurtre de Donald Trump

Fusillade de Zurich: Le Matin continue sa propagande d’extrême gauche en titrant que le tireur est un « Suisse » alors qu’il est d’origine ghanéenne

14 commentaires

  1. Posté par Gaston Siebesiech le

    Un matin sans Matin, quelle belle journée!

  2. Posté par Fleeps le

    De toute façon même numérique moi je suis pas du matin…..

  3. Posté par aldo le

    Ouf, je respire partiellement !

  4. Posté par Jacques Beckie le

    Ils n’auront pas plus de succès avec un numérique. Pourquoi perdre un temps si précieux à lire un torchon de gauche ? Bon chômage à tous les collabos du matin et bienvenue dans le vrai monde !

  5. Posté par aldo le

    Finalement l’immigration a emm… tout le monde et pour finir même ses soutiens les plus acharnés, comme la presse crypto-communiste Tamedia-Pravda qui envahit l’Europe. Voilà la diversité… de presse en Suisse et au Luxembourg http://www.20min.ch/ro/news/faits_divers/story/-J-ai-tue-Ma-lys–C-etait-comme-dans-un-jeu-video–18874278 http://www.lessentiel.lu/fr/news/france/story/J-ai-tue-Maelys-c-etait-comme-dans-un-jeu-video-27580000

    Et dans les soutiens les plus acharnés, il y a eu aussi les avocats qui ont attendu que tous les citoyens subissent les conséquence de l’ouverture des frontières pour finalement devoir enfin subir l’autorisation octroyée à leurs confrères d’ailleurs à s’installer et à plaider en Suisse. Mais ils l’ont freinée des quatre-fers. Idem pour les médecins et le corps médical, ce qui explique nombres de bavures, de victimes et d’escroqueries supplémentaires qui ont profité des frontières passoires pour compliquer les investigations de leurs délits. Ici aussi le coût des soins comme de la justice a pris l’ascenseur, sauf pour les migrants évidemment qui touchent avant d’avoir planté un seul clou pour des frais qui devraient être imputés à leurs pays d’origine. Une médecine de luxe vis-à-vis de la leur pour zéro francs, ça attire du monde.

  6. Posté par Yolande C.H. le

    Au téléjournal, il a été rappelé la diversité de la presse romande d’autrefois et qui s’est drastiquement réduite. Pas d’accord: voyez le nombre de quotidiens différents présentés dans les kiosques du centre de Lausanne: OK, ils ne sont pas écrits en français, mais la diversité, elle est bien là, et encouragée par ces journaleux qui pleurent aujourd’hui de se retrouver au chômage.

  7. Posté par UnOurs le

    Un organe de propagande systémiste qui disparaît: champagne !
    Ils auraient dû y aller mollo, les journalopes; à force, même une oie qu’on gave finit par tout déballer, si on exagère sur la dose.

  8. Posté par Matelot le

    Bon débarras. Lequel sera le suivant?

  9. Posté par JeanDa le

    C’est une bonne nouvelle pour le papier blanc qui sera ainsi un peu moins noirci par des mensonges et manipulations.
    Le Matin se passe du papier. Bien.
    Maintenant c’est le tour de la RTS à se passer … des ondes …

  10. Posté par G. Vuilliomenet le

    Un torchon, qu’il soit en papier recyclé, en papier glacé ou électronique, reste un torchon.

  11. Posté par bobpholos le

    Tout ces journaux de tamedia sont des copiés collés orientés à gauche toute sans passer par la case « impartial » ….ils connaissent pas même si certains torchons en porte le nom.Un jour à fêter et j’invite les futures chomeur-ses à immigrer dans les nombreux pays d’ou viennent nos ingénieur-es tellement plébiscité..

  12. Posté par fabiola le

    Tout devient numérique, connecté… Lire ou relire « projet aurore rouge », peu échapperons à ce nouveau système qui est pensé depuis des lustres.
    ID = identité numérique. Schaffhouse devient le premier canton à introduire une identité numérique pour ses habitants. Ces derniers pourront régler les questions administratives avec leur smartphone…

  13. Posté par Sergio le

    Quand un journal disparait, on pousse un soupir de soulagement, car c’est un brûlot de gauche qui fait naufrage. Billag fait des économies.

  14. Posté par Fanfouet le

    Voilà le résultat d’années de matraquage écolo-bobo-gaucho, qui finit même par dépasser la capacité d’absorption de nos socialos vaudois… J’en connais quelques uns qui, à force, se sentaient gênés des parti-pris quasi dogmatiques pratiqués aussi bien par nos quotidiens romands que par notre insupportable RTS…
    Alors… Pan ! au milieu de la figure, une bonne claque aux vilaines odeurs de rance et de renfermé, et peut-être une chance à saisir pour donner plus de pluralité au discours du Matin, ce qui pourrait impacter positivement la durée de sa future vie numérique…

    Les honneurs seront rendus sans toucher la main…

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.