Allemagne. Ramadan: Deux émeutes dans des centres d’accueil. Les requérants d’asile ne voulaient pas respecter les règles alimentaires.

Environ 25 résidents se sont rués sur le service de sécurité.

La police a déclaré que le personnel de sécurité avait été attaqué avec des chaises et par des jets de pierres. Un couteau a également été utilisé.

Trois agents de sécurité ont été blessés et ont dû être soignés. L'un d'eux est arrivé à l'hôpital avec des blessures par arme blanche. La police a pu identifier cinq participants présumés. Un Macédonien, deux Tunisiens et deux Libyens ont été provisoirement arrêtés.

La cause du tumulte concernerait la distribution des repas peu après 21h00. Les agents de sécurité ont voulu empêcher la violation des règles de l'établissement et ont été attaqués.

Un porte-parole a déclaré par écrit: «Un résident du centre d'accueil a pris de grandes quantités de nourriture de la salle à manger, en violation avec les règles de la maison. Il a été informé par le personnel d'encadrement que la nourriture devait être consommée dans la salle à manger .

Il a ignoré l'avertissement. La réglementation est conçue pour promouvoir l'hygiène dans le logement et aussi pour empêcher l'accumulation de nourriture dans les chambres."

Attaque avec un couteau, des pierres, des planches

Le porte-parole poursuit: "Par la suite, il y a eu une discussion entre le résident et un responsable, au cours de laquelle un autre résident de centre a attaqué un gardien avec un couteau. L'attaque a été repoussée par plusieurs agents de sécurité. Suite à cette situation, un groupe de résidents a attaqué les agents de sécurité et le responsable en jetant des pierres, des chaises, des pieds de table et d'autres objets

"Dans le centre de premier accueil, les produits alimentaires doivent être consommés dans la salle à manger de l'établissement, même pendant le Ramadan. Pendant la période du Ramadan, des horaires de repas supplémentaires sont offerts durant la nuit.

Durant le Ramadan:
01:00 – 03:00 Uhr
20:30 – 22:00 Uhr

 

Confrontation également à la Hamburger Straße

Au centre d'accueil de la Hamburger Straße, un conflit a également eu lieu entre les résidents et les employés d'une entreprise de sécurité.

Selon l'enquête, un Tunisien a eu un différend avec le service de sécurité dans une tente de ravitaillement. Peu de temps après, le jeune homme de 25 ans a frappé l'un des employés avec une barre de fer et l'a atteint au bras. D'autres résidents de l'hébergement sont intervenus dans le conflit. Les employés ont finalement réussi à calmer la situation. (...)

L'administration de la ville a également des règles spéciales pour le Ramadan

La ville de Dresde a également des règles spéciales pour ses logements collectifs.

Dans les installations communes, la ville a annoncé que les horaires d'utilisation seront étendus durant la période du Ramadan: "Par exemple, dans l'établissement de Karl-Stein-Straße 24, il y a des cuisines collectives. Au lieu d'être limitées à 22h00 comme d'habitude, elles sont disponibles toute la journée.

Dans les hébergements en pension complète, la distribution des repas peut être décalée si besoin. (...)

Source Traduction libre Schwarze Rose pour Les Observateurs.ch

10 commentaires

  1. Posté par top gun le

    Ramadan INTERDIT point!!! Plus d’accommodements pour la troupaille point. Retour case départ, fin de l’histoire!

  2. Posté par Tillaume Guell le

    Ces réfugiés agressifs qui s’attaquent au personnel de centre d’hébergement ou à la sécurité doivent être renvoyés dans leurs pays. On ne doit pas accepter qu’ils puissent faire la loi par intimidations, menaces ou violences. C’est clair ?

  3. Posté par cfoutu le

    Avez-vous déjà vu une tique suçant le sang de votre chien quitter son hôte pour retourner sur son brun d’herbe? Non, il faut traiter l’animal avec de l’ether et une pince à épiler . La tique est un parasite qui par sa salive peut donner la mort par empoisonnement du sang. Le chien doit être traiter urgemment avec un puissant remède pour sauver sa vie. Le chien a pour nom EUROPE, donnez le nom que vous souhaitez à la tique.

  4. Posté par fred le

    purée on se foutra en quatre pour ces musulmans et ça ne suffit toujours pas !

  5. Posté par Socrtate@LasVegas le

    *** Merci de remplacer mon message par celui ci-dessous ***

    Oui Anna, « drôles de réfugiés! »

    D’abord ils l’étaient…réfugiés de pays en guerre/menacés; moins nombreux et bien plus discrets…
    Puis 1er glissement, vinrent des réfugiés économiques…
    Puis 2è glissement, les arrivants n’étaient vraiment plus assimilables à des réfugiés, « on » a tout simplement changé leur nom: réfugiés -> migrants, ce qui efface 2 notions capitales:
    – ils ne doivent plus nécessairement être en danger dans leur pays d’origine…
    – les migrants ne sont plus seulement là provisoirement…
    Enfin on a ouvert les portes au regroupement familial de ces envahisseurs (le plus svt musulmans) y compris à leurs épouses multiples et/ou MINEURES!!! (voir récent document du parlement européen)

    A noter, quelques perles en provenance de la nauséabonde ue:
    réfugiés —> migrants…(tellement plus bucolique!)
    accord cadre institutionnel —-> « traité d’amitié »

    Comme le disait Goebbels: « Nous ne voulons pas convaincre les gens de nos idées, nous voulons réduire le vocabulaire de telle façon qu’ils ne puissent plus exprimer que nos idées »

    Pour préserver les citoyens, nous devons retrouver le contrôle du pays et frontières par un NON à l’accord cadre et à Schengen (illégitime, puisque obtenu sur un mensonge au Peuple)

  6. Posté par Blaise le

    Pour un musulman il est haram d’émigrer dans un pays où il ne peut pas pratiquer l’islam. S’il ne peut pas pratiquer l’islam il doit émigrer dans un pays où il pourra le pratiquer. Il ne faut donc pas les encourager à pratiquer l’islam : pas de menus sans porc, pas d’horaires spéciaux pour le ramadan, rien du tout. Et la crise des « migrants » va par miracle se tasser.
    Avez-vous remarqué qu’il y a la guerre en Ukraine et PAS DE REFUGIES UKRAINIENS ?
    De qui se moque-t-on ?

  7. Posté par Antoine le

     »la ville a annoncé que les horaires d’utilisation seront étendus durant la période du Ramadan »
    En encore quoi ? Il faut arrêter de faire des menus spéciaux confectionnés pendant des horaires spéciaux … pour des muzz  »spéciaux » qui ne respectent rien !
    Il y a des bagarres, on ferme ces centres d’accueil.
    Il y a des attaques aux couteaux, on expulse à vie de l’Europe ces personnes violentes.
    Ils manifestent que la nourriture ne leur convient pas. Tant pis il y aura rien d’autre. A prendre ou à laisser !

  8. Posté par Astérix le

    Mettez les à la diète et ils seront calmés !
    ensuite après cette diète forcée de plusieurs jours , qu’on les ramène chez eux !
    Là ils boufferont ce qu’ils veulent !

  9. Posté par Anna le

    Drôles de « réfugiés »

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.