Suisse: Un Roumain obligeait sa femme à se prostituer. Il la frappait régulièrement et dépensait son argent.

Un jeune Roumain sera expulsé de Suisse pour avoir contraint son épouse à se prostituer entre Fribourg et Genève. Il dilapidait les revenus de madame en jouant en casino.

L’accusé a admis avoir organisé l’exploitation sexuelle de son épouse d’un an sa cadette, et mère de ses trois enfants. Une compatriote illettrée, «achetée» en 2008 à sa belle-famille – par le paiement d’une dot –, qu’il admet avoir régulièrement frappée.

(...)

Source

 

 

 

6 commentaires

  1. Posté par Michel le

    Les juges n’ont donc pas été sensibles aux risques financiers pris par ce pôvre maquereau. Quand même, il a investi toutes ses économies au paiement d’une « dot » et maintenant que le rendement de son petit fond de commerce est au beau fixe, des juges cassent la petite économie familiale ! C’est à dissuader tout entrepreneur d’investir…

  2. Posté par steve le

    @ Antoine: un peuple abruti par la drogue ne pense plus à se rebeller. C’est tout sauf illogique vu que nos gouvernants veulent nous imposer des choix destructeurs. Donc plus on s’abrutit, plus c’est facile pour eux…

  3. Posté par Joseph le

    Au moins lui reconnaît les faits contrairement à d’autres ;-), il est vrai que les roumains sont chrétiens, ceci expliquant peut-être cela.

    Ce que je retiens, c’est que l’on expulse des européens mais pas les petits protégés de Sommaruga provenant d’outre méditerranée… Pourquoi ce deux poids deux mesures? Ah oui, suis-je bête, il y a des abrutis qui ont réussi à refuser l’itiniative visant à expulser les criminels étrangers pour laisser le pouvoir de décision aux juges de gauche. Tout cela car la SSR a réussi à faire croire au secondos naturalisés que leurs parents non naturalisés risquaient de se faire expulser pour une infraction au code de la route! Mais quand est-ce que les moutons vont commencer à réfléchir par eux-mêmes au lieu d’écouter les conneries des journalistes???

  4. Posté par Sergio le

    Je suis un maquereau. Levons des fonds et créons un collectif pour venir en aide à ce pauvre gars victime d’un racisme vicieux. Les avocats commis d’office et payés par la collectivité sont près. Les juges rouges connaissent le verdict d’avance. Mais n’oublions pas que ce type aura besoin de notre aide financière pour le restant de ces jours.

  5. Posté par monde-tombé-sur-la-tête le

    Pourquoi expulser le pauvre? c’est inhumain! Et s’il va être triste quand il sera de retour dans son pays? et s’il ne va pas pouvoir avoir le même niveau de vie qu’en Suisse? Madame pipi, au secours!
    Tout le monde sait que s’il a fait prostituer sa femme et l’a battu, c’était parce qu’on ne lui a pas assez donné- il a surement été réduit à ca contre sa volonté, parce qu’il ne recevait pas assez d’allocations ou qu’on n’était pas assez gentil avec lui!!
    Surtout gardons l’épouse et les 3 enfants ici au chaud, pour qu’elle puisse continuer à l’entretenir de loin avec les allocations versées per le contribuable suisse, et surtout pour qu’il puisse avoir une bonne raison pour pouvoir réclamer son DROIT de rester ici et ne pas être expulser, voire de revenir tout de suite si par malheur il est quand même expulsé!!

  6. Posté par Antoine le

    Pour un proxénète violent, c’est l’expulsion quasi immédiate, mais pour les dealers (vendeurs de MORT) de rue de Lausanne, on prend des pincettes et on les garde au chaud … comprenne qui pourra !!

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.