Suisse: les violences contre agents sont en hausse

Les statistiques de la police cantonale [vaudoise] sont sans appel : la violence ou les menaces contre les représentants des forces de l’ordre (police, gardiens de prison, contrôleurs, etc.) ont augmenté de 70% entre 2016 et 2017, passant de 166 infractions à 283 au total. Les intéressés haussent le ton contre cette tendance nationale.

Article complet : 24 heures et Tribune de Genève, 7-8 avril 2018

 

Voir aussi :

RTS 13.04.2018 : La ville de Zurich veut des caméras embarquées sur ses policiers

[...] L’idée est de mieux protéger les policiers zurichois, qui font l’objet depuis quelques années de violences verbales ou physiques de plus en plus fréquentes, en particulier de la part de groupes, par exemple lors de manifestations ou de rencontres sportives. [...] Le port d’une caméra embarquée par les policiers a tendance à jouer un rôle plutôt pacificateur face à des groupes violents [...] notamment parce qu’elle contribue à diminuer le sentiment d’impunité. [...]

Un commentaire

  1. Posté par Loulou le

    Les caméras embarquées sont une très bonne idée. Cela obligera aussi la police à se comporter de manière correcte et polie, ce qui n’est pas toujours le cas. Je m’en rappelle d’un qui parlait à mon épouse comme à la dernière des connes, du haut de son Q.I. À deux chiffres. Une immense envie de le gifler était montée en moi.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.