Le deuxième amendement

Le shérif du comté de Harris (Géorgie, États-Unis) a installé un panneau très controversé à l'entrée du territoire sous sa protection pour accueillir les visiteurs.

[...]

«Nos citoyens portent des armes. Si vous tuez quelqu'un, nous pourrions vous tuer en retour. Nous n'avons qu'UNE SEULE prison mais 356 cimetières. Profitez de votre séjour!»

source: 

8 commentaires

  1. Posté par Boby le

    Moi j’hesite entre la Hongrie et la Géorgie pour finir ma vie

  2. Posté par Philippe Houdement le

    Ce type est juste un homme, quoi… Un vrai, comme ses concitoyens. Des gens qui se regardent dans une glace sans rougir.

  3. Posté par leone le

    Ce mec en a une paire de grosses entre les jambes… Stetson bas Monsieur.

  4. Posté par Antoine le

    Une seule prison (presque vide) et 356 cimetières en train de se remplir …
    Au moins les croque-morts ne sont pas au chômage !
    Cela me rappel les méthodes d’un autre shériff qui avait fait construire un camp par les prisonniers eux-mêmes avec du matériel de l’armée US …
    Il y a toujours des solutions quand on VEUT, on PEUT !

  5. Posté par Humour Humour le

    Si ça vous déplaît , c’est que vous êtes un con.trop.versé dans l’angélisme .

  6. Posté par Sitting bull le

    spécial en effet mais génial quand même ..lui au moins ce n est pas un gauchiste humaniste pleurnicheurs ,larmoyant a la stupidité mièvre et ridicule

  7. Posté par coocool le

    Leur taux de criminalité de ce comté doit être extrêmement bas; à la différence de toutes ces villes de gauche qui interdisent les armes aux honnêtes citoyens, les laissant uniquement en mains des criminels, comme Chicago…

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.