Les Pays-Bas suppriment le référendum. L’extrême droite furieuse.

pays-bas

Ce qui est qualifié d'extrême droite défend donc la démocratie... merveilleux aveu.

**********

Les partis de la coalition au pouvoir ont été échaudés. Ils ne veulent plus traîner le résultat des consultations comme un boulet.

Les députés néerlandais ont adopté par 76 voix contre 69, jeudi, un projet de loi qui prévoit la suppression du référendum consultatif. Jusqu'à maintenant, lorsqu'une pétition avait récolté plus de 300 000 signatures, le gouvernement se voyait contraint d'organiser un scrutin. Un référendum de ce type sur le pouvoir des services de renseignements est prévu le 21 mars. Ce pourrait bien être le dernier.

Le texte préparé par la ministre des Affaires intérieures, Kajsa Ollongren, met en fureur une partie de l'opposition. À commencer par le nouveau parti d'extrême droite Forum pour la démocratie qui, dans les sondages, concurrence désormais sérieusement le Parti pour la liberté du sulfureux Geert Wilders. « Kajsa Ollongren est l'assassin de la démocratie », a lancé le chef de Forum pour la démocratie, Thierry Baudet.

De 1952 à 2015, seuls deux référendums, dont celui qui a vu le rejet de la Constitution européenne en 2005, avaient été organisés aux Pays-Bas. Mais depuis peu, les consultations se multipliaient. En 2016, les Néerlandais ont dû répondre « oui » ou « non » à l'accord d'association entre l'Union européenne et l'Ukraine. Et en mars, ils doivent se prononcer sur les pouvoirs accordés aux services des renseignements néerlandais.

Dans le cas du référendum sur l'Ukraine, le « non » l'avait emporté. Pendant des mois, le gouvernement néerlandais avait traîné le résultat comme un boulet, avant de décider de ne pas remettre en cause l'accord entre Bruxelles et Kiev.

Source

Nos remerciements à Λlex Λ via Jérémy TRIBOQUE 

 

11 commentaires

  1. Posté par Antoine le

    Le fait de fouler aux pieds les fondements même de la Démocratie va déclencher une réaction qui va dévaster l’Europe. Les peuples souverains se font rouler dans la farine, lorsque le résultat va à l’encontre des décisions des zélites, ils inventent des astuces tel que :
    – Immigration de masse illégale remplacé par l’embauche préférentielle (inadapté et tardif)
    – Le peuple français a refusé d’adhérer à l’UE, cela a été remplacé par le traité de Lisbonne, responsable Sarko –>https://reporterre.net/Le-traite-de-Lisbonne-est-une
    Référence :
    Le 29 mai 2005, les Français se prononcent, par référendum, à près de 55% contre le Traité Constitutionnel Européen (TCE).
    https://www.lexpress.fr/actualite/politique/le-non-francais-a-l-europe-fete-silencieusement-ses-7-ans_1120040.html

  2. Posté par Paul le

    Quand un peuple se fait arracher ses droits légitimes il ne lui reste plus qu’à les reprendre PAR LA FORCE .
    Article 35. – Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs.
    Constitution du 24 juin 1793

  3. Posté par Arnold le

    Notre CF doit être jaloux. Cette démocratie, un frein au développement personnel de certains Mais cela ne saurait tardé aussi ici, comme le dit Myrisa.

  4. Posté par Sitting bull le

    l extrême gauche totalitaire et nazifiée a encore frappé , elle ne vaut pas mieux que le nazisme ou l islamisme pour supprimer la liberté des populations de souche et les faire taire …va falloir une révolution comme en 1789 pour se débarrasser de la gauche et réinstaller la démocratie la vraie

  5. Posté par Claire le

    Le peuple, populiste par définition et au mauvais sens médiatique du terme, pense mal. Donc il ne faut surtout pas le consulter. C’est ce qui se passe en France où le dernier référendum de 2005 sur le traité européen avait obtenu une majorité de non. Sarkozy est passé par-dessus la volonté du peuple et a fait passer le traité de Lisbonne via le Parlement rassemblé tout exprès à Versailles. Ce fut de la haute trahison. Depuis, plus aucune consultation populaire. Macron règne en maître par ordonnances. Nous sommes désormais en démocrature.

  6. Posté par oxygène le

    Le peuple gêne, supprimons-le !

  7. Posté par Le Taz le

    Un pas de plus de la dictature bolchevique en Europe et les crétins continuent à ne pas comprendre qui est à la manoeuvre… C’est à devenir fou!

  8. Posté par Vautrin le

    On peut aussi voter avec ses pieds… et avec son fusil !

  9. Posté par Jean Durand le

    Ceci est entièrement conforme au diktat de l’UE avec son système dans lequel les citoyens sont considérés comme étant trop idiots pour décider quoi que ce soit. Les citoyens doivent déléguer un max de compétences à l’état qui pense et dépense pour eux.

  10. Posté par Myrisa Jones le

    Attendez-vous aussi à cela en Suisse, dès que l’accord cadre aura été signé.

  11. Posté par Maurice le

    Pratique : quand le souverain, à savoir le peuple, dérange, c’est simple, il suffit de lui fermer la bouche…

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.