Lausanne: L’UDC Jean-Luc Chollet traite Résistance Helvétique de « nazillon » (Vidéo)

Intervention de l'UDC Jean-Luc Chollet débute à 14:20 de la vidéo.

Résistance Helvétique au menu du Conseil Communal

Mardi soir, le Conseil Communal de Lausanne s'est réuni. Au menu figurait bien sûr l'intervention urgente de M. Louis Dana (PS), qui a d'ailleurs porté plainte contre nous. M. Dana a donc interpellé le Municipal en charge de la Sécurité publique, M. Hildbrandt, au sujet du grand danger que représenterait Résistance Helvétique pour l'ordre public, en raison d'une ronde organisée à Genève par notre mouvement. Comme nous l'avions écrit précédemment, et contrairement aux affirmations mensongères de M. Dana, jamais Résistance Helvétique n'a appelé à "se substituer aux forces de l'ordre", ni à "faire justice soi-même", ni à enfreindre la loi de quelque manière que ce soit. Cela n'a pas d'importance pour la gauche, l'essentiel étant de salir, dénigrer et calomnier tous ceux qui osent s'opposer aux idéologies mondialistes et au "politiquement correct".

On attendait, sans surprise, le soutien des partis de gauche et d'extrême gauche à M. Dana. Personne n'a été surpris non plus par la servilité des partis du marais (PLR, PDC et consorts). En revanche, nous nous devons d'attribuer la palme du "moi, moi, moi aussi, je suis de gauche!" à M. Jean-Luc Chollet, s'exprimant au nom du groupe ... UDC ! En vrai représentant de la "droite" la plus courbe, M. Chollet rivalisa avec la gauche dans l'injure, en nous traitant de "nazillons". La seule exception au milieu de cette tempête de bêtise et de malhonnêteté fut M. Valentin Christe, représentant le PLC.

La gauche a réussi à piéger tout le Conseil Communal, en utilisant son éternelle tactique: attirer et enfermer ses adversaires sur son propre terrain. Ainsi, tous les groupes du Conseil Communal, à l'exception du PLC, ont oublié le deal de rue, les clandestins, les violences quotidiennes, les "incivilités", la dégradation de la vie à Lausanne en général, les plaintes des habitants et commerçants du Tunnel, du Maupas, de la Riponne et tant d'autres quartiers. Tout cela n'existait plus. Seul comptait désormais de tirer sur la menace que représenterait Résistance Helvétique.

Dernier détail piquant: le débat suivant fut lancé par M. Pierre Conscience (SolidaritéS). Fort de sa victoire, il interpella la Municipalité sur la mort d'un dealer clandestin. Et aujourd'hui, des policiers sont désormais sous le coup d'une procédure pour "homicide par négligence". Messieurs et Mesdames les Conseillers Communaux, vous vous laissez manipuler, mais sachez que vos actes ont des conséquences.

 

 

 

Source: Résistance Helvétique - Section Vaud

 

 

17 commentaires

  1. Posté par Liberté le

    Pour supprimer la plus grande partie des dealers il faut commencer par libéraliser le cannabis qui est nettement moins dangereux que l’alcool! En plus l’argent ainsi récupérer pourrait encore améliorer les résultat financier de la confédération et enfin donner l’aide sociale que devrait se permettre un pays aussi riche que la Suisse!
    Comment comprendre que la droite soit contre cette libéralisation et ainsi perdre plus d’un milliard d’entre fiscales par année! A moins qu’elle profite déjà de ce trafic sans payer la redevance!!!
    A qui profite le crime?

  2. Posté par c.i.a. le

    L`homicide d`un dealer,à tous les gauchiasses qui sont tristes, pour cette perte « enrichissante pour la société« , CELA S`APPEL UN NETTOYAGE DE LA VERMINES, les policiers devraient casser quelque bras, de toutes cette racailles, (Et les gauchistes compris ),CELA S`APPEL DE LA LÉGITIME DÉFENSE OU ENCORE L`AUTORITÉ!, ce que la gauchiasse ne connaît pas!
    Les policiers méritent une médaille d`honneur, pour leur capacité de se retenir, POUR NE PAS LEUR TIRER UNE BALLE DANS LA TÊTE À TOUT CES RATS!!
    Pour Résistance Helvétique, BONNE INITIATIVE, si les « guide de la charia « ont le droit de se pavaners,(Ce qui est un non sens et une provocation plus qu`évidente!), alors on n`a le droit nous aussi de s`afficher CONTRE CETTE MERDE DE CHARIA!

  3. Posté par Julie Rochat le

    Jour après jour je me réjouis d’avoir démissionné de l’UDC Vaud, ce parti de mollachus qui ne sert à rien. On ne sait plus exactement de quel côté est l’UDC, elle donne l’impression de tanguer dans tous les sens sans trop savoir où est sa place et quel est son rôle. Alors participer à son financement, certainement pas !

  4. Posté par Le Taz le

    Quand on voit les neuneux qui siègent au conseil communal de Lausanne tout comme au grand conseil, il y a de quoi s’inquiéter. La grande majorité de ces gens ne connaissent absolument rien du dessous des cartes, mais alors rien de rien de rien de rien! C’est affligeant! Lausanne est devenue une ville du tiers monde par la faute des gauchistes.

  5. Posté par SD-Vintage le

    « grand danger que représenterait Résistance Helvétique pour l’ordre public » : précisions demandées…

  6. Posté par Maurice le

    Valentin Christe ne s’y est pas trompé : il a quitté l’UDC lausannoise…
    Pourvu que les Lausannois reconnaissent ce jeune courageux qui n’a pas peur de la réalité, et qui sait la regarder en face sans ciller. Quels veinards ces Lausannois d’avoir une telle personnalité dans leur commune ! En espérant qu’ils plébisciteronst Valentin Christe à chaque occasion.
    https://m.24heures.ch/articles/57b8aa5eab5c372d8c000001

  7. Posté par Aude le

    Au fait, Patriotes Lausannois, pour qui allez-vous voter demain?
    Toute catégorie politique confondue, je n’en vois, aucun, capable de relever le défi. Le black Out total.

  8. Posté par dan le

    résistance, le gouvernement ne veut aucune résistance au mondialisme, désolé, cela n arreteras rien ! meme la résistance ! le peuple en a marre d etre l esclave d un peuple immigré

  9. Posté par Le Taz le

    Il y a des politiciens qui se prétendent UDC qui n’ont rien à faire dans ce parti! Place aux jeunes à l’UDC Vaud, se sont eux les vrais UDC!

  10. Posté par Aude le

    Peine à soutenir des propos dits dans cet hémicycle.
    Conscience ( porte mal son nom) prétend à un harcèlement policier le fait de contrôler plus strictement les dealers. Voir, que les agents de l’ordre agissent de manière raciste avec le «  contrôle au faciès »
    Oh, mais qui vend actuellement la drogue dans les rues de Lausanne? Des anges incarnés peut-être ?
    On enchaîne : justification de l’activité des dealers, ils n’ont pas d’autres moyens de vivre!
    Certes. Il ne vient nullement à l’idee de ce gugus que certains migrants font le pénible voyage précisément et uniquement pour cela? Pensez-vous? Il ne s’interesse nullement aux filières alimentées par les migrants de certaines régions du monde.
    En clair, justifier le trafic sous couvert de la pauvreté, y a de quoi s’inquieter. Et pourquoi tous les pauvres ne font pas trafic, à ce tarif?
    Le trafic de drogues fait partie, désormais du PIB français, entre autres, preuve que ça rapporte gros, même pour ceux déjà abreuvés d’aides sociales dans les banlieues françaises.
    Utiliser le racisme pour justifier le deal, c’est la dernière trouvaille de l’extrême gauche et ça marche.
    Quoi de nouveau? Cette municipalité lausannoise monte au créneau et crie au faschisme pour des milices de rue, mais perd un temps fou à blablater sur les pauvres dealers harcelés par la police(..?) . Vu que Conscience en bon fouteur de merde, utilise le décès d’un pauvre dealer pour accuser la police d’exces de zèle de répressions injustifiées, sinon de harcèlement planifié à l’encontre de ces malheureux migrants, dealers par obligation.
    Là, on atteint un degré de fange inégalé.
    Lausannois, vous avez de quoi vous faire du soucis. L’absence de dealers de mort, c’est pas pour demain! Et continuez de payer vos impôts, et de voter pour cette gauche qui vous amène au chaos!

  11. Posté par Alain le

    Cela montre bien la position de cette aile molle de UDC (issue du PAI: M. Chollet est un ancien paysan) dont les deux CF en font bien partie.

  12. Posté par UnOurs le

    Oui, comme le PLR et le PDC sont plus ou moins devenus l’aile droite de la gauche, il ne faudrait pas que l’UDC devienne à son tour l’aile droite de l’aile droite de la gauche.

  13. Posté par Jacques Beckie le

    Ce monsieur à fait son temps, c’est un UDC mou qui s’écoute parler et n’est pas capable de conduire un congrès UDC correctement. A force de ce genre d’UDC mou il va se créer un autre parti en suisse qui sera vraiment un parti de droite et non de collabos du PLR.

  14. Posté par Peter K le

    Bravo Messieurs, ce sont toutes et tous des ******* […], spécialement les municipaux, qui ne défendent pas la police contre les gauchiasses, pourquoi encore bosser pour la muni? Mettez vous en greve du zèle, appliquez a 100% le règlement vis a vis des consommateurs de came, va les emm….au plus haut point!

  15. Posté par Antoine le

    M. Hildbrand avec son droit régalien exercé par la police a encore de beaux jours devant lui.
    Cette séance nauséabonde lutte contre Résistance Helvétique, elle ne lutte pas contre les dealers et les incivilités qui règnent dans la ville dépotoir de Lausanne.
    C’est dans la même lignée, presque avec les mêmes acteurs (partis politiques) que lors du vote au Conseil National concernant le financement des mosquées. On vote contre le parti qui propose une solution, le problème reste entier … c’est de la politique politicarde de bas étage. Les citoyens/nnes ne se retrouvent plus dans ces bagarres idéologiques. Ce qui devrait être résolu ne l’est simplement pas ! On discute et on agit contre des initiatives, on ne lutte pas contre le MAL (dealers, agressions, insécurité, viols, vols, immigration de masse illégale, etc …) on dirait que tous les partis politiques de toutes les tendances sont COMPLICES et laissent faire …

  16. Posté par Loulou le

    Chollet n’aura pas ma voix aux prochaines élections. Je bifferai le nom de ce sous-marin visiblement contaminé.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.