La Suisse doit s’associer à un Fonds Schengen

Sécurité - Le National a adopté l'accord additionnel avec Bruxelles qui règle la contribution financière de la Suisse au nouveau Fonds pour la sécurité intérieure.

La Suisse doit s'associer au nouveau Fonds pour la sécurité intérieure (FSI-Frontières) de l'espace Schengen. Le Conseil National a adopté mercredi l'accord additionnel avec Bruxelles qui règle la contribution financière de la Suisse, soit 20,6 millions par an.

Suivant le Conseil des Etats, il a donné mercredi son feu vert par 107 voix contre 74 et 9 abstentions. [...]

La participation de la Suisse est obligatoire, a rappelé pour la commission Jean-Paul Gschwind (PDC/JU). Si le développement n'est pas signé, la Suisse serait exclue de l'accord de Schengen avec des conséquences importantes. Il faudrait notamment compter avec une augmentation de 40% des demandes d'asile.

Sécurité accrue

«Ce fonds contribue à élever le niveau de sécurité à l'intérieur de l'espace Schengen. Il prévient également les entrées illégales tout en favorisant les entrées régulières, notamment les touristes», a indiqué M. Gschwind pour la commission.

[...]

Tous les Etats doivent participer pour soutenir les pays premiers concernés, a souligné la conseillère fédérale Simonetta Sommaruga. Pour les socialistes, c'est également une question de solidarité.

Les avantages que la Suisse retire de sa participation à l'espace Schengen l'emportent sur les obligations financières. [...]

Cette vision est partagée par le PDC, le PBD, le PLR, les Verts'libéraux, ainsi que par le Conseil fédéral. «Tout le monde souhaite la sécurité», a résumé Rosemarie Quadranti (PBD/ZH). Pour Alois Gmür (PDC/SZ), «mieux vaut stopper les entrées au sud de l'Italie plutôt qu'à Chiasso (TI)». Seuls l'UDC et les Verts s'y sont opposés.

Forteresse européenne

Pour les Verts, cet accord renforce «la forteresse Europe». L'Europe investit des montants importants pour bloquer les frontières et repousser les personnes. Cela a des conséquences dramatiques, a souligné Lisa Mazzone (Verts/GE). Certains migrants ont été expulsés de force et sont renvoyés sur des routes dangereuses.

[...]

«L'immigration illégale ne sera pas stoppée», a tenté d'argumenter Adrian Amstutz (UDC/BE). Cet accord est, selon lui, «limitatif» et un avant-goût de l'accord institutionnel avec l'UE.

Années 2014-2020

Pour 2014-2020, une enveloppe de 2,76 milliards d'euros a été fixée en vue de mettre en place le fonds (contributions des Etats associés non incluses). Selon les estimations du Conseil fédéral, la Suisse devrait verser 144 millions de francs sur sept ans, soit 20,6 millions par an. Une contribution «normale» vu les richesses de la Suisse, selon Carlo Sommaruga (PS/GE).

[...] Pour les années 2016 à 2018, une facture annuelle de 25 millions d'euros est prévue.

Le Fonds fournira en contrepartie à Berne des dotations destinées à l'élaboration de mesures sur le plan national. Berne devrait recevoir 20 millions pour l'ensemble de la période 2014 à 2020. [...] (ats/nxp)

Créé: 07.03.2018, 12h32

 Source et article complet: 24 heures

9 commentaires

  1. Posté par miranda le

    LA SUISSE PAIE DONC 20 MILLIONS DE FRANCS SUISSES par an
    pour que les frontières passoires de SCHENGEN puisse protéger l’entrée des envahisseurs.

    La suisse va donc devenir le pourvoyeur financier, non pas de l’entretien et la surveillance des frontières puisqu’elle ne semble pas demander de compte-rendus ou de rapports sur l’utilisation de cet argent :
    – comme le nombre de policiers surveillant les frontières,
    -le nombre d’appareils volants, le nombres de bateaux,
    – le nombre d’édifices de protections susceptibles de dissuader l’entrée aux frontières
    – et surtout le chiffre des renvois de migrants ILLEGAUX renvoyés chez eux

    . ALORS CET ARGENT A LE DROIT D’ALLER OU IL VEUT : dans le maintien de cette horrible machine à fabriquer du fonctionnaire européen SURPROTEGE et SURPAYE, repaire de carriéristes sans âme, puisqu’ils laissent leurs nations ETRE DETRUITES et n’en informent pas leurs peuples.

  2. Posté par Antoine le

    Je cite :  »Le Conseil National a adopté mercredi l’accord additionnel avec Bruxelles qui règle la contribution financière de la Suisse, soit 20,6 millions par an »
    Le peuple suisse avait une magnifique occasion lors des votations du 4 mars (TVA et IFD) de marquer fermement sa réprobation à utiliser à tort et à travers, par notre CF, des sommes folles.

  3. Posté par Hexgradior le

    20,6 millions par an, c’est un peu cher pour avoir la Passoire Schengen® dans sa cuisine…

  4. Posté par Antoine le

    Je cite :  » Bruxelles devrait payer » au moins la moitié des coûts de la clôture frontalière hongroise » Référence : https://lesobservateurs.ch/2018/03/08/orban-la-souverainete-est-la-clef-du-succes/
    Bruxelles ne veut pas payer les mesures sécuritaires prise par la Hongrie, ceci en se basant sur les accords de Schengen.
    Je cite :  »La Suisse doit s’associer au nouveau Fonds pour la sécurité intérieure (FSI-Frontières) de l’espace Schengen » . On croit rêver, l’insécurité n’a jamais été aussi élevée et les nombres de délits par toute cette racaille provenant de l’immigration de masse illégale..
    Je cite la Miss SS. :  »Tous les Etats doivent participer pour soutenir les pays premiers concernés, a souligné la conseillère fédérale Simonetta Sommaruga »
    Comme elle va chercher les migrants/immigrés en AVION (comme Mme Merkel) , cette mesure est complètement inutile et ruineuse.
    Référence : https://lesobservateurs.ch/2018/03/08/allemagne-pres-dun-tiers-des-demandeurs-dasile-disent-etre-arrives-en-avion/

  5. Posté par Antoine le

    Schengen est MORT en 2015 lors de la journée  »portes ouvertes » en Allemagne voulues par Mme Merkel la bolchévik !
    Je cite :  »Si le développement n’est pas signé, la Suisse serait exclue de l’accord de Schengen avec des conséquences importantes. Il faudrait notamment compter avec une augmentation de 40% des demandes d’asile. »
    – Ce sont des MENACES contre la Suisse !
    – Si les Conseil Fédéral se réveille et rétabli les contrôles aux frontières puisqu’on serait exclu de l’accord de Schengen, c’est 97% de MOINS de requérants d’asile (migrants/immigrés). La Suisse continuera d’accueillir les réfugiés de guerre, cela va de soit !
    La suite je cite  »Madame qui sait tout » :  »Cela a des conséquences dramatiques, a souligné Lisa Mazzone (Verts/GE). Certains migrants ont été expulsés de force et sont renvoyés sur des routes dangereuses. » Elle oublie, la péronnelle, que des Suisses/sses se font voler, violer, agresser, passer à tabac, escroquer, tuer, molester, etc … (liste non exhaustive des méfaits de toutes ces  »chances »). Les prisons qui débordent de racailles d’immigrés illégaux (70-90% !!), ce n’est certainement pas des gens très corrects ou gentils qui sont derrière les barreaux. Cette tête de linotte est co-responsable de l’insécurité grandissante en Suisse.

  6. Posté par Sam le

    Bravo a tout ceux qui ont voté non à l’initiative qui demandait que chaque décision qui entraine une dépense d’argent à l’internationale soit voté par le peuple!!

  7. Posté par monde-tombé-sur-la-tête le

    Le Machin a besoin d’argent! tous ces milliers de députés non-élus, avec leurs bonus faramineux, leurs salaires exorbitants sans même qu’ils soient obligés de travailler en contre partie ou même d’être présents, qui prennent les décision sur notre avenir et celui de nos enfants – il faut bien que quelqu’un paie tous ces millions!
    S’il y a des cons qui ne demande qu’à payer sans aucune contre partie, pourquoi l’ivrogne à la tête du Machin devrait-il refuser ces millions gratuits?

  8. Posté par aldo le

    L’EUROPE EST UNE ESCROQUERIE A RALLONGES DIGNE D’UN CONTRAT DE TELEPHONIE. On promet tout pour avoir finalement le minimum… et les emmerdes en plus. EXACTEMENT COMME AVEC ERASMUS OU ON PAYAIT LE TRIPLE DES AUTRES PAYS EUROPÉENS, SANS QU’AUCUN DES CES CULS PINCES DE LA SUISSE RICHE NE LEVE LE PETIT DOIGT POUR Y METTRE FIN. Billag et les autres rackets ça suffit ! LES MAFIAS DEHORS ET LES MAFIEUX AU PELOTON D’EXÉCUTION !

    Schengen est une gigantesque passoire, il faudrait 1000 fois plus et c’est bien les rallonges qui vont suivre, comme pour la TVA!!!. Les chiffres articulés sont prêts à prendre l’ascenseur avec les escrocs de l’U€RSS. Au contraire investissons plus pour nous et gardons une marge suffisante pour vider des chargeurs en cas de besoins urgents . Maintenant, les politicards veulent nous faire croire qu’ils ne sont jamais allé dans les pays censés assurer l’imperméabilité des frontières. C’est un défit impossible à cause des côtes liées au milieu aquatique que ce soit pour les mers, les lacs et les rivières. Un surveillance pareille n’est pas à l’ordre du jour.

    C’est encore des Sommaruga qui osent déconner avec leurs arguments éculés, « vu les richesses de la Suisse ». Ce sont là des propos totalement irresponsables et infondés dans un pays qui n’est plus à même d’assurer ses retraites, ses assurances maladies, des couvertures dentaires etc. etc. Les seuls but des ces baillis européens Sommaruga enkistés en Suisse c’est d’orchestrer l’animosité des étrangers idiots utiles, entretenues régulièrement par de tels propos.

    Il est évident que même les étrangers finiront par comprendre que ces crypto-communistes racontent des balivernes. Ce sont eux la véritable cause des leurs désappointements relatifs aux promesses d’une Suisse prétendument riche qui fini par les précitpiter dans le même degré de pauvreté qu’ils avaient quitté. L’INVASION APPAUVRIT TOUT LE MONDE SAUF LES TRAÎTRES. GARDONS NOS FRONTIERES ET LE POGNON !

  9. Posté par Mauron le

    La tête me tourne…
    Et après cela on vient nous dire qu’il n’y a pas d’argent pour consolider l’AVS !
    Les Chambres et avec le Conseil fèderal nous prennent pour des imbéciles…ce qu’en majotité, hélas, nous sommes devenus

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.