Grande-Bretagne. High Wycombe: Deux hommes et deux femmes blancs tabassés par des immigrés (Vidéo)

Suite de l'article déjà paru ici mais avec les détails traduits.

Bien entendu, vous ne lirez pas cela dans nos médias, nos journalistes préférant les fake news où la diversité est victimisée.

**********

Deux hommes et deux femmes ont été blessés à la suite d'une rixe qui a éclaté dans un "chicken shop" (restauration rapide de poulets) à High Wycombe.

 

 

Que s'est-il passé?

  • Samedi 11 novembre, entre 3h50 et 4h15, deux hommes et deux femmes, tous dans la vingtaine, sont entrés au Peri Peri Chicken Delight à Oxford Street, High Wycombe.
  • Un groupe d'environ six à huit hommes a alors entamé une dispute avec les deux hommes et les deux femmes. Le groupe de six à huit hommes a ensuite attaqué les deux hommes.
  • L'un des victimes a été assommée, à la suite d'un coup de pied au niveau de la tête, après avoir été frappé au sol. En conséquence, il a subi une commotion cérébrale et des coupures au visage.
  • L'autre victime a également été frappée au visage, recevant des coupures et des ecchymoses.
  • Les deux femmes ont tenté d'arrêter le combat et l'une d'entre elles a été poussée au sol, ce qui a provoqué une fracture du poignet.
  • L'autre victime a également subi des écorchures et des ecchymoses aux genoux et aux jambes.
  • Les victimes ont été soignées à l'hôpital Wexham Park, elles en sont sorties.

Que sait-on?

  • Les délinquants sont décrits comme étant six à huit hommes de type asiatique (Nd Christian Hofer: Les Pakistanais sont classés comme étant "asiatiques" au Royaume-Uni), âgés de 18 à 26 ans, portant des vêtements de sport, certains ayant des capuches.
  • Les délinquants sont partis dans une berline couleur argent et un van blanc.

L'agent en charge de l'enquête, la détective Caroline Timmis, du Local CID basé à High Wycombe, a déclaré:

"Suite à cette agression, nous faisons appel à des témoins."

"Nous sommes conscients qu'il y avait peut-être plusieurs personnes dans le restaurant au moment de cette agression et nous demandons à toute personne qui a des informations de se manifester.

"Toute personne ayant des informations devrait appeler la police de Thames Valley en citant la référence 43170335682."

Source Source2 Source3 Traduction Libre Schwarze Rose pour Les Observateurs.ch

4 commentaires

  1. Posté par J.J. le

    Voyez ces merdes dans toute leur lâcheté génétique!!! Ils n’ont jamais réussi à remporter une guerre ou un combat à la seule bravoure… préfèrent s’acharner comme des chacals sur beaucoup moins nombreux qu’eux et après ça ose rouler des mécaniques mais quelle honte! Ils savent pertinemment qu’à un contre un ils se feraient laminer la gueule dans 75% des cas!!!

  2. Posté par maury le

    Nous sommes en danger car ces sauvages fondent sur leurs victimes sans crier « gare » n’importe qui peut être visé et servir de punchingball car ils ont la haine envers les autochtones !!!
    nous devons en être conscients et nous armer!! l’instinct de survie nous poussera à répliquer et à défendre notre famille !!!

  3. Posté par Aude le

    Observez la tactique de ces chiken’s poilus. Toujours nombreux contre un ou deux blancs.
    On isole et on entoure en cercle la future victime près et plus près encore et hop au frappe au plus dur. À terre encore à qui mieux mieux.
    Des mercenaires ignares mais pliés au tactiques guerrières.
    Bande de salopards.
    Ne cherchez jamais dialogue avec ce genre de bruts. Ne leur donner aucune occasion de frapper.
    C’est leur dada. Humilier et cogner du blanc, leur sport favori. Des frustrés de naissance avec une couche d’Islam abruti au surplus, quel cocktail.
    Un jour, ils se trouveront face aux militaires et ça va barder.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.