France: L’écologiste Hulot accusé de viol par la petite-fille de Mitterrand

En 2008, Nico­las Hulot faisait l’objet d’une plainte pour viol comme le révèle l’enquête du maga­zine Ebdo sorti ce jour. Et l’iden­tité de sa victime n’est plus incon­nue.

Depuis jeudi, Nico­las Hulot est dans la tour­mente. Visé par une enquête du maga­zine Ebdo sorti ce vendredi et évoquant une plainte pour viol dépo­sée contre lui en 2008, le ministre de la tran­si­tion écolo­gique et soli­daire avait tenu à réagir au micro de Jean-Jacques Bour­din sur RMC : « Cette plainte a été clas­sée sans suite car non seule­ment l’af­faire était pres­crite […] mais parce que j’ai été audi­tionné par les gendarmes à ma demande […] la justice est passée ». Si, durant l’in­ter­view, Jean-Jacques Bour­din avait évoqué l’iden­tité de la victime – « la petite-fille d’un homme poli­tique célèbre » – aucun nom n’avait alors été précisé.

Mais depuis hier soir, un prénom est sur toutes les lèvres, celui de Pascale. Et la présu­mée victime n’est autre que la petite-fille de François Mitter­rand. C’est son avocat qui a confirmé la nouvelle via un commu­niqué trans­mis à l’AFP : « Le nom de Madame Pascale Mitter­rand a été asso­cié contre son consen­te­ment à une tempête média­tique visant Monsieur Nico­las Hulot […] Elle n’est en aucune manière à l’ini­tia­tive des révé­la­tions qui sont à l’ori­gine de la média­ti­sa­tion actuelle […] Elle n’avait aucun pouvoir de s’y oppo­ser. »

Née en 1977 dans le Sud-Ouest, Pascale Mitter­rand est la fille du second fils de François Mitter­rand, Gilbert et de sa femme Françoise Lafargue. Elle a vingt ans lorsqu’elle décide de porter plainte anony­me­ment contre Nico­las Hulot, anima­teur télé à l’époque, pour « viol ». Une affaire qui sera fina­le­ment clas­sée sans suite mais dont les réper­cus­sions pèsent aujourd’­hui sur ses prota­go­nistes. Comme Nico­las Hulot qui a « vu ses enfants pleu­rer », Pascale Mitter­rand souhaite proté­ger les deux siens…

Source

8 commentaires

  1. Posté par cardona michel le

    Hulot est un arriviste et un imposteur , un politique menteur , qui a réussi à se fabriquer une image écolo , . L’éventuel viol ne peut être prouvé , mais compte tenu du personnage cela n’aurait rien d’étonnant .

  2. Posté par Question le

    Contre-feu pour assourdir le silence sur le copain du fiston , viré par le c.s.a. ?

  3. Posté par aldo le

    C’est un écolo porteur médiatiquement, et c’est pourquoi il est avec Macron un tartuffe de plus du socialo-macronisme. D’une certaine manière, il a touché aux bijoux de famille de François Mitterrand. Là l’image se détériore, il ne va pas tenir très longtemps l’effet de pression sur Macron. Un écolo cuit, c’est déjà une preuve du réchauffement sexuel de la planète.

  4. Posté par conrad.hausmann le

    Je n’aime pas cet écolo qui roule en 4 x 4 et qui possède 6 voitures un bäteau-à-moteur etc…Mais amplifier des ragots et des histoires anciennes pour nuire, c’est pitoyable .

  5. Posté par rikiki le

    Encore un qui a été porté aux nues…Déjà toutes ses voitures vachement écolo et il avait même une façon bien bio de se faire plaisir… Un vrai bon exemple comme la majorité de ces gouvernants, de vrais opportunistes.

  6. Posté par thomas le

    Il n’y a pas de fumée sans feu. L’affaire a été classée à cause de la prescription (qui court après la majorité /viol=crime=10ans) ce qui ne signifie pas qu’il n’y avait rien sur le fond et que les faits n’étaient pas caractérisés. C’est sur une enfant mineure de 17ans, une des petites filles de Mitterrand, et donc une suspicion de pédophilie. Les parents n’ont pas déposé plainte de peur de salir leur nom prestigieux apparemment plus important que leur fille (attitude méprisable) mais la jeune a eu des réactions de rejet des siens et a quitté la France, ce qui est caractéristique d’une profonde souffrance intérieure. Maintenant, le canard qui a divulgué est tenu par un ancien ministre socialiste, Thierry Mandon, et donc pourquoi exploite-t-il cette histoire si tardivement, pour régler des comptes ou pour booster ses ventes? Concernant l’attitude de Hulot et de la médiasphère, c’est pitoyable. Il est venu pleurnicher chez Bourdin pour prendre les devants pour jouer les victimes et contre-attaquer avant la diffusion de l’article, et tous les médias du système ont soutenu Caliméro: ses pauvres enfants en auraient pleuré; et regardez les traits de son visage crispés qui démontrent combien il en souffre ; d’une voix unanime, ils ont tous stigmatisé la victime de 17 ans à qui la jeunesse a été volée . Pauvre France, si mal représentée par des individus dépravés sans aucun sens moral.

  7. Posté par miranda le

    ON A L’IMPRESSION D’ASSISTER A UNE GUERRE ENTRE DEUX CAMPS :
    1) trouver une faiblesse, une tâche dans le dossier du gêneur
    2) replacer cette « tâche » dans le domaine médiatique
    3) réussir à abattre le gêneur du paysage politique

    Quelle que soit la « FAUTE » de Nicolas HULOT, il est très étrange qu’elle soit remise sur le tapis aujourd’hui, alors qu’elle a déjà été jugée.

    Les autres gêneurs : DSK, FILLON, BAYROU ET TANT D’AUTRES ONT GOUTE A LA SAUCE.

  8. Posté par Dupond le

    C’est la fin de la France ….!!! tout n’est plus que vulgarité , tout n’est motivé que par l’appat du gain ,tout n’est plus que mensonge….de tout temps il y a eu des scandales ,mais en ce moment c’est l’apothéose dans un pays ou les mandiants tendent la main tous les dix metres : voir la dignité de nos dirigeants s’effacer d’un trait de plume est affligeant (surtout que certains se découvrent des talents de moralisateur)

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.