L’UE cherche comment mettre en œuvre un nouveau niveau de censure

CensureBon

Une commission de l'UE planche sur une solution finale contre la "désinformation sur le net"

Par Hanno Vollenweider

Bruxelles s’inquiète de plus en plus de la "désinformation" des citoyens sur Internet, raison pour laquelle un "groupe d'experts" composé de chercheurs, de journalistes et de représentants des plates-formes se réunit actuellement à Bruxelles et remettra ses propositions à la Commission européenne en vue d'une solution finale pour empêcher cette "désinformation".

[…]

En Allemagne, les médias dits "alternatifs" gagnent en popularité, tandis que les journaux "anciens" comme Bild, Spiegel, Stern, Focus, perdent de plus en plus de lecteurs. La raison en est claire: la cour inconditionnelle qu’ils font au régime de Merkel.

Un si grand nombre d’articles positifs sur la migration de masse étaient des mensonges si éhontés qu'ils étaient une insulte à l'intelligence des lecteurs. L’heure est maintenant au retour de manivelle et cela ne va pas s’arrêter facilement.

[…]

Quoi que propose le groupe d'experts dans son rapport final, nous ne le saurons pas, car la plus haute autorité a déjà ordonné que tous les documents restent confidentiels!

Il y a actuellement deux propositions:

• "Interdire" complètement les "fake news". […] Qui décidera ce qui est "fake" et ce qui ne l’est pas, on vous laisse deviner.

• Donner une plus grande visibilité aux concurrents des "fake news", c'est-à-dire aux médias "corrects" [...]. On compte aussi sur des mesures éducatives, notamment à l’école, pour sensibiliser la population au problème des "fake news".

[…]

Article en allemand :

EU-Kommission plant die Endlösung zur Vermeidung von „Desinformation im Netz“

Traduction anglaise : EU Seeks Methods To Implement New Level Of Censorship

Note de la traduction anglaise: Voir aussi la déclaration initiale d’Andrus Ansip, vice-président de la Commission européenne: "Discours de haine, populisme et fausses nouvelles sur les médias sociaux - vers une réponse de l'UE". C'est assez clair sur les vrais objectifs:
Hate speech, populism and fake news on social media – towards an EU response

18 commentaires

  1. Posté par mc le

    Fake news ???
    Demander a ces oligarches de définir une démocratie sans les « demo » ???

  2. Posté par stg le

    Plus ils insistent, plus ils ont de difficultés à rester crédibles. Ce qui se trame derrière tout ça, empêcher les opinions de faire la synthèse des arguments avancés par les idéologues européens. Ils sont cuits d’avance, car tout gouvernement qui musèle la vraie information, se classe de fait dans la catégorie des dictatures. Internet est une révélation mondiale, certainement le plus grand progrès de l’histoire de l’humanité. les désinformations contre lesquelles ils prétendent lutter, ne sont que les armes dont ils se servent depuis des lustres pour manipuler les peuples, avec la complicité des médias. Malheureusement pour eux, cette époque est révolue, et la harangue publique a atteint ses limites. Alors votre lutte contre la désinformation, c’est un peu désâffuter un couteau de cuisine parce qu’il pourrait servir à tuer, c’est infantile comme raisonnement, on ne gouverne plus contre les peuples.

  3. Posté par lucie le

    ➖ Ainsi, mais la Commission Europeenne va t’elle s’y prendre ? Fermer toutes les pages de reinformation ? Nous envoyer en prison pour avoir voulu dire la Verite ?Fermer facebook ? Si oui, ce serait alors la PREUVE IRREFUTABLE que l’UE est bien une DICTATURE comme on en a jamais vu… On voit bien la pub deguisee sur Euronews surtout que « l’UE est un organisme qui parle d’une societe moderne, post communiste, entendez Nouvel Ordre Mondial ». Et oui nous allons droit vers le totalitarisme d’Etat, sous le couvert d’Etat de Droit et de la pseudo democratie  » ➖

  4. Posté par Lucie le

    Ainsi, mais la Commission Europeenne va s’y prendre ? Fermer toutes les pages de reinformation ? Ce serait prouver que l’UE est bien une dictature. On voit la pub deguisee sur Euronews surtout que « l’UE est un organisme qui parle d’une societe moderne, post communiste, entendez Nouvel Ordre Mondial ». Et oui nous allons droit vers le totalitarisme d’Etat, sous le couvert d’Etat de Droit et de democratie.

  5. Posté par genau le

    A la lecture des commentaires faits par M.Macron, excusez-moi, je suis un français de basse extraction, on a l’impression qu’il souhaiterait assainir la vie politique en évitant les grosses ficelles de l’intoxication répandue sur des réseaux peuplés de gens pas très très très cultivés ou curieux. S’il en était autrement, la politique n’arriverait pas à s’imposer. Comme la France s’acharne, par ses fonctionnaires ENA, à compliquer ce qui est simple, on peut penser que la position de Macron est plus avancée que celle de l’Europe. Mais l’Europe n’a jamais donné de signe de sa force: sentimentale, elle est devenue marchande, puis financière, mais n’a jamais été populaire. Il est donc à craindre qu’elle veuille se donner une importance qu’elle n’a pas.

  6. Posté par miranda le

    ILS VEULENT MUSELER LES EUROPEENS. Et bien les langages codés ça existe. Par exemple pour l’immigration-invasion on pourra dire « le chocolat commence à déborder »
    ou encore, la prière fesses en l’air donne froid au c…  » etc. Bon je divague, je délire un peu.

    Mais comme les russes l’ont fait par le passé, les livres circulaient sous le manteau. Eh bien pour nous ce seront « les disquettes, les MP3 et autres bienfaits de la technologie. Peut-être même qu’on aura chacun son mini drone qui transportera vite fait bien fait, la clef USB chez les copains.
    Les humains ont une réelle capacité à « contourner » ce que l’oppresseur leur tend. L’Amérique s’est cassée les reins avec les réseaux souterrains dans les forêts vietnamiennes. Nous avons tous de l’imagination.
    La seule découverte qui est la plus effroyable et c’est pour ça que LES ELITES MONDIALES MALFAISANTES ne doivent pas durer, c’est le projet d’agir sur nos cerveaux par l’intermédiaire de procédés maîtrisant l’utilisation des ondes.
    Mr BREZINSKY (conseiller des cinq derniers présidents) parle de toutes ces fantaisies TOTALITAIRES (comme la maîtrise du climat d’un ou de pays ne se soumettant pas à leurs exigences) dans ces « merveilleux livres ».
    ILS sont allés tellement loin, que leur présence, leur existence nous sera intolérable car ce sont des jusqu’auboutistes du délire et de la connerie.

  7. Posté par Socrate@LasVegas le

    @Aware Je n’ai pas dit que ce serait facile…mais je pense en effet que c’est engagé!

  8. Posté par coocool le

    Il manque vraiment l’équivalent du 1er amendement de la constitution américaine dans les textes européens.

  9. Posté par Dupond le

    L’UE fait comme radio paris sous l’occupation ,elle fait sa propagande et diffuse ses mensonges (a ceux qui veulent y croire) et essaye le brouillage comme il fut fait pour radio londres
    ………………………C’EST TROP TARD ……………

  10. Posté par Mains propres le

    Et écrire sur les murs , aux endroits de grands passages , ils y ont pensé , les « dieux » ?

  11. Posté par Aware le

    @Socrate… : Vous prenez vos désirs pour des réalités. Les banquiers internationaux ne vont pas lâcher leur os (l’UERSS), leur créature, leur monstre, facilement. Ils préféreront (ils préfèrent déjà, voir en Grèce par exemple) faire crever les peuples plutôt que de renoncer à leur projet messianique de pouvoir total.

    @Marjolaine : « La prochaine étape, c’est quoi ? » Réponse : des prisons/goulags/camps de concentration ! En URSS, 10% de la population était condamnée au goulag (camps de concentration, travail forcé). Ils sont prêts à rééditer la performance, en Europe occidentale cette fois (Les pays de l’Est sont sur leurs gardes, voir le groupe de Visegrad, car ils commencent à comprendre que l’UE est une nouvelle version de l’URSS). Notons que d’ors et déjà, pour simple délit d’opinion, des personnes quasi-centenaires sont jetées en prison en Allemagne et ailleurs en Europe. Quant à l’invasion africaine, on n’en parle même pas; elle est mortelle pour les blancs.

  12. Posté par pepiou le

    Pour l’UE parler de réponse aux « discours de haine » est d’une hypocrisie crasse car si l’UE existe aujourd’hui c’est qu’elle s’est construite avec comme dénominateur commun la haine de la démocratie et des peuples libres et indépendants, la démocratie est haïe car limitant le pouvoir des hauts fonctionnaires, alliés naturels de la globalisation et du pouvoir des financiers sur les masses salariées. Voilà pourquoi ceux qui haïssent nos libertés sociales et religieuses sont les alliés objectifs des maîtres de l’Europe; bien qu’en toute hypocrisie, ils s’en défendent et s’en offusquent.

  13. Posté par Marjolaine le

    Trop tard pour eux , ce coup la un des rares qu’ils non pas vue venir , mais les européens mécontents et qui s’oppose aux gender , a la propagande sexuelle inepte a l’école primaire a l »enseignement de l’arabe etc …Vont en prison ou sont menacés de toutes sorte de représailles la prochaine étape c’est quoi !

  14. Posté par G. Vuilliomenet le

    Tiens! L’UERSS veut nous imposer sa PRAVDA?

    « 1984 » était une fiction, elle devient réalité!

    Oui à No Billag pour en finir avec une information orientée digne de 1984 !

  15. Posté par Socrate@LasVegas le

    L’ue sent sa fin…inéluctable malgré ses inutiles convlsions: les peuples des pays de l’ue ont commencé à se réveiller et à voir clair dans le vrai dessein de cette association de malfaiteurs mondialistes…

  16. Posté par monde-tombé-sur-la-tête le

    Ils n’ont qu’a mettre en place un Ministère de la Vérité- le reste suivra- on connait l’histoire…

  17. Posté par Antoine le

    L’UE veut imposer la CENSURE sur Internet !
    Cela a déjà commencer, il n’y a qu’à voir le nombre de comptes Twitter ou Facebook qui ont été fermés !
    La dictature de la pensée unique ! Réfléchissons, pourquoi l’UE ferait-elle cela ?
    Juste pour nous diriger comme un troupe de moutons qui va à l’abattoir !!
    Réagissons ! Ne nous laissons pas manipuler !

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.