Bavière : pour juger un islamiste afghan, il décroche le crucifix du tribunal

Dans une procédure contre un demandeur d’asile originaire d’Afghanistan, un juge des mineurs a fait retirer le crucifix de la salle d’audience. Son message : en Bavière, la religion n’est pas au-dessus de la loi.

L’accusé, âgé de 21 ans, devait répondre de ses actes devant la justice, parce qu’il avait menacé de mort un compatriote après que ce dernier soit devenu chrétien. […]

Le juge Klaus-Jürgen Schmid a décroché lui-même la croix avant l’audience. D’une part, explique-t-il, les symboles religieux ne sont en principe pas obligatoires dans la salle d’audience. La décision du juge Schmid avait en outre une motivation éducative.

« […] j’ai réfléchi à la manière de faire comprendre à un jeune homme dont on affirme qu’il dénie à ce chrétien le droit à la vie et dont on affirme qu’il est un taliban, j’ai donc réfléchi à la manière de lui faire comprendre de façon pédagogique qu’il doit se détourner de sa croyance en un djihad entre chrétiens et islamistes. Et là, je n’ai pas jugé opportun de le condamner sous ce crucifix bien visible. […] »

(Traduction Fdesouche)

BR24 via Fdesouche.com

7 commentaires

  1. Posté par G. Vuilliomenet le

    Ce que ce con de juge n’a pas compris, c’est que l’islam n’est pas seulement contre les chrétiens ou les juifs, il est contre tout ce qui n’est pas musulman.

    Pourtant c’est clairement dit dans cette saloperie de Coran:

    ” Et combattez-les jusqu’à ce qu’il n’y ait plus d’association et que la religion soit entièrement à Allah seul” (coran 2:193 et 8:39)

    ” Et Nous ne t’avons envoyé qu’en tant qu’annonciateur et avertisseur pour toute l’humanité. Mais la plupart des gens ne savent pas” (coran 34:28).

    (Source: http://blog.sami-aldeeb.com/2015/04/23/les-non-musulmans-doivent-se-soumettre-ou-lislam-en-guerre-contre-les-kuffar-et-loccident-feint-de-ne-rien-voir/ )

  2. Posté par Claire le

    Tout ce que cet islamiste aura compris, c’est que les chrétiens sont des lâches qui abjurent leur foi en face d’un musulman: une vraie réussite.

  3. Posté par Maurice le

    Et cet islamiste n’a pas montré sa bonne foi en priant le juge de raccrocher le crucifix là où il était ?

  4. Posté par Sitting bull le

    Moi j aurais laissé la croix et j en aurais mis une plus grande de la taille d une maison en face de sa tronche pour lui rappeler qu ici il est en terre chrétienne et pas le bienvenu, j aurai ajouté Jésus plus une crèche

  5. Posté par Yolande.C.H. le

    Les musulmans serinent qu’il faut mieux comprendre l’islam; mais ils ne feront sans doute pas eux-mêmes l’effort de connaître le christianisme dont le message profond a permis l’émergence de nos états de droit, en invitant chacun a devenir responsable de ses actes, et non pas d’obéir à des diktats d’un dieu.

  6. Posté par Sergio le

    Quelle science, qu’elle classe qu’elle intelligence pédagogique ce juge. Voilà qui va ravir il Satanico Bergoglio.

  7. Posté par Antoine le

    Explications alambiquées d’un juge qui doit rendre justice avec toute la rigueur voulue.
    Pour ces menaces de mort, le juge l’aura condamner à 2 jours amende soit la somme de ZÉRO € vu que c’est un réfugié. S’il doit payer une amende, ce sera encore avec NOS impôts !!
    Donc un magnifique auto-goal !
    Ces gens DANGEREUX sont à expulser de suite !

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.