Suisse. Kriens: les migrants se révoltent et saccagent le centre d’hébergement en raison de la baisse de leur allocation

Kriens LU

A Kriens, la police est intervenue vendredi dans un centre de transit pour requérants d’asile en raison de débordements, indique-t-elle. Elle a dû avoir recours au spray au poivre et a arrêté trois personnes. Des dégâts matériels sont à déplorer mais aucun blessé. Vers 21h00, la situation était rétablie.

Silvia Bolliger, responsable du service de l’asile et des réfugiés, relativise la situation. Il n’y a pas eu de violence entre requérants ni envers le personnel du centre, a-t-elle précisé à l’ats. La réduction de l’aide sociale est à l’origine des échauffourées.

(...)

Source

Nos remerciements à Victoria Valentini

20 commentaires

  1. Posté par Eddie Mabillard le

    Ah! quand Donald Trump dit la vérité sur ces pays, les islamogôchistes montent aux créneaux.
    Selon un sondage 54 % des suisses sont mécontents du gouvernement et 66 % sont contre le milliard trois de cohésion et ceci est pour des civilisés européens. Alors quand va-t-on les culbuter hors de notre territoire les envahisseurs mécontents?

  2. Posté par Dissen le

    S’ils sont nourris logés blanchis aux frais de la princesse… Pourquoi leur verser des allocations ?

  3. Posté par pepiou le

    Moins d’allocs, ça les énervent alors ils se foutent sur la gueule à coup de couteau (sans violence précise la pouf de service). Virez moi tout ça hors de nos frontières et qu’on en parle plus.

  4. Posté par Liberté et patrie le

    Oh les pauvres réfugiés qui ont tellement souffert dans leur pays de sales trous de corruption et de l’enrichissement des leaders corrompus, ils doivent manger dans le réfectoire et ils ne reçoivent plus de cash pour les repas du weekend et ça ils n’aiment pas, car le fric c’est chic!

  5. Posté par monde-tombé-sur-la-tête le

    Il est evident qu’il faut non seulement restituer l’allocation, mais l’augmenter, aussi, pour indemniser ces pauvres qui sont si mal accueilli ici….

  6. Posté par Gabrielle le

    Bolliger « relativise » la situation… ça en dit long sur le néant cérébral de cette pro-racaille.

  7. Posté par Pépé Le Moko le

    et nous, honnêtes citoyens suisse qui sommes traqués sur les routes par les radars et tondus par les impots, la Suisse n’est plus le paradis qu’ont connu les plus de 50 ans.

  8. Posté par Tommy le

    Alors qu’ils apportent leur pique-nique depuis la brousse!

  9. Posté par Socrate@LasVegas le

    Surtout ne pas réparer ce qu’ils ont saccagé!!…Qu’ils croupissent dedans!

  10. Posté par Sergio le

    « Il n’y a pas eu de violence » déclare la gaucho-pétasse de service. Alors pourquoi l’intervention de la police ? Pourquoi devoir utiliser des sprays au poivre ?

  11. Posté par Le Taz le

    Alors vous rangez vos piaules, les draps pliés, les clefs sur les portes et vous retournez crècher dans vos pays de débiles! Voilà exactement comment nous devrions réagir avec ces sauvages!

  12. Posté par philippe le

    tous les requérants impliqués à une rixe ou déprédation devraient voir leur statut provisoire de réfugiés prolongé d’un an au moins.

  13. Posté par Antoine le

    On EXPULSE toute cette racaille (retour au bled) qui ne sont là que pour des allocs !
    Cela crée du désordre et ces bagarres au couteau sont INTOLÉRABLES sur notre territoire.
    Il y en a MARRE de cette insécurité.

  14. Posté par Garibaldito le

    Vous donner trop facilement de l’argent aux illegaux qui ne travaillent pas et vous casse vos maisons.
    C’est trop fou de voir nos pays pareillement se detruire par les assaillants.
    Vous pouvez pas faire cela dans les pays maghrebins sinon c’est l’enfermement.

  15. Posté par Yves le

    Déduire le montant des dégâts des allocations :-)

  16. Posté par rikiki le

    Qu’une solution. Un grand rassemblement et retourner tous ces insatisfaits à l’expéditeur, le plus loin possible ! Ils ne seront jamais reconnaissant de ce que leurs apportent tous ces pays d’EU et nous.

  17. Posté par J.J. le

    C’est vraiment à gerber….

  18. Posté par bdr le

    Il y a eu du matos pété, des arrestations mais les clandos se sont tenus à carreau, mauvaise foi absolue de cette Silvia B. et si ces trous de balles de clandos se comporte comme des salman ben sali 1er, faut pas venir nous demander d’être tolérants derrière !!! Abrutis de gauchistes dégénérés.

  19. Posté par JeanDa le

    Alors on supprime les allocations pour quelque temps … j’espère !

  20. Posté par Bussy le

    Trois personnes ont été blessées mais selon la responsable du service de l’asile et des réfugiés il n’y a pas eu de violence entre requérants ni envers le personnel du centre, a-t-elle précisé à l’ats. Alors… les blessés ?
    La réduction de l’aide sociale est à l’origine des échauffourées ? S’ils sont nourris et logés, et certainement blanchis et soignés, de quelle aide sociale ont-ils encore besoin ?

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.