6 commentaires

  1. Posté par G. Vuilliomenet le

    Voici où elle peut être contactée:

    Mme Doris Leuthard, conseillère fédérale
    Département fédéral de l’environnement, des transports, de l’énergie et de la communication
    Kochergasse 6
    3003 Berne

    doris.leuthard@gs-uvek.admin.ch

    Elle appréciera un petit mot l’invitant à prendre sa retraite bien avant la votation sur No-Billag que je soutiens sans réserve.

  2. Posté par Le Taz le

    @Aldo
    Excellent résumé, je suis mort de rire

  3. Posté par Antoine le

    Pour votre info, une Tesla consomme en moyenne 17.7kWh pour 100Km. Le kWh moyen consommé en Suisse produit environ 33g/CO2, soit 584g CO2/100Km.
    Référence : http://www.energyscope.ch/100-questions/p-pourquoi-notre-production-et-notre-consommation-d-electricite-varient-elles-durant-l-annee-et-pourquoi-sont-elles-en-decalage-p/p-la-suisse-emet-elle-comparativement-peu-de-co-sub-2-sub-grace-a-son-electricite-tres-propre-p
    Ma voiture (benzine) n’en rejette  »que » 140g CO2 / 100Km.
    Je me contenterai de ma voiture qui pollue beaucoup moins.
    A moins que le Conseil Fédéral envisage de couvrir tous les toits du Palais Fédéral de panneaux solaires photovoltaïques et que la recharge de la voiture de Mme. Leuthard ne se fasse que pendant les journées ensoleillées … je rêve.
    Concernant son futur successeur (M. Darbellay – PDC ??) je préfère avoir un (e) borgne qu’un aveugle !

  4. Posté par aldo le

    On a assez soupé de cette tartuffette toujours en goguette pour faire son cinéma. Déjà avec sa Tesla est a prouvé son imbécilité congénitale. https://www.google.ch/search?q=tesla+probl%C3%A8mes&ie=utf-8&oe=utf-8&client=firefox-b&gfe_rd=cr&dcr=0&ei=ouZYWvvOBbKaX5fyiugF Sans compter que la voiture électrique est comme Swisscom. Elle promet des vitesses de pointe et d’accélération énormes avec des artifices qui plombent les performances qui suivent le besoin de récupération de la batterie. http://www.lepoint.fr/automobile/actualites/norvege-tesla-dedommage-une-centaine-de-clients-mecontents-13-12-2016-2089983_683.php

    Bref une gourdasse qui fonce dans les arguments bidon du marketing. Et Swisscom et sa téléphonie IP obligatoire, c’est pareil, grande vitesses jamais atteintes avec consécutivement des bruits électroniques amplifiés qui créent des impossibilités de télécharger des PDF pourtant fortement utilisés par les entreprises, les médecins etc. Bref, on est victime d’abrutis qui expérimentent en réel alors qu’il pouvaient le faire en laboratoire. http://www.20min.ch/ro/news/suisse/story/Perturbations-dans-toute-la-Suisse-chez-Swisscom-23109155

    Donc Swisscom touche des commissions de Billag et c’est la Leuthard arbitre de choix en la matière, qui gobe tout ce qu’on lui dit avec le passage au tout numérique… sans expériences préablables, sauf sur la gueule des clients. NO-BILLAG NO-SWISSCOM NO-LEUTHARD la poubelle est déjà pleine de déchets, combien va-t-on devoir payer pour ces femmes quotas, encore pires que les plus médiocres des hommes. Que les parlementaires arrêtent de nous fourguer des cruches quota. Ils doivent prendre 3x par jour une gélule d’Anti-connasse. […]

  5. Posté par leone le

    C’est Juncker qui serait perdant…

  6. Posté par Le Taz le

    Allez, tire-toi, tu as fait assez de dégâts. Le problème étant qui va la remplacer??? Attention!!! Ce ne sont pas les traîtres, les corrompus et les crétins qui manquent à Berne…

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.