Islam. Alexandre Mendel : Vers la partition de la France ! et sur TVlibertés, 2.1.2018

 

Journaliste indépendant, Alexandre Mendel a été l’auteur d’un essai qui a marqué les esprits « La France djihadiste ». Il revient avec un livre explosif : « Partition ». Une référence à peine voilée à cette phrase de François Hollande ; « Comment peut-on éviter la partition ? Car c’est quand même ce qui est en train de se produire ! ». Menant une enquête poussée et argumentée, l’auteur sillonne la France, l’autre France où l’on pratique la prière de rue, où les femmes ne sont plus admises dans certains cafés, où le sport est devenu halal, où l’on répudie ses épouses, où les mosquées salafistes pullulent... Un pays en guerre, où l’on ne combat pas ses ennemis mais où, au contraire, on les choie.

En l’espace de vingt ans seulement, les territoires perdus de la République sont devenus des territoires abandonnés à l’islamisme. De véritables califats se sont établis dans une nation rongée par le déni et qui laisse la charia s’installer impunément sur son sol. Le livre d’Alexandre Mendel est la chronique ordinaire de la sécession islamiste en France. A partir d’exemples plus scandaleux les uns que les autres,il nous souhaite la bienvenue dans la France de la partition. Celle du renoncement et des compromissions.

 

Extrait de: Source et auteur

Suisse shared items on The Old Reader (RSS)

4 commentaires

  1. Posté par miranda le

    Alexandre Mendel évoque un scénario pour le moins difficile à accepter : celui de l’ emménagement des « intégristes ou salafistes », dans les campagnes afin de vivre tranquillement leur « foi ».Et pourtant cela se passe.

    Citoyens, citoyennes des villages soyez très très prudents. Car les enfants peuvent être fascinés par « la nouveauté », par l’addiction hynotique que sont capables de créer certaines religions.

    C’est ainsi que des parents ont vu leurs enfants, soit se convertir, soit devenir djihadistes. Personne n’est à l’abri de « tomber » dans le piège.

    En attendant que la France SORTE DE SON INERTIE MORTIFERE et envoie tous ces gens dans leur pays d’origine (certains d’ailleurs retournent dans leur village d’origine et c’est tant mieux)
    veillez sur vos enfants et faites en sorte qu’ils évitent le contact avec ces gens là. ET SURTOUT INVENTEZ DES FETES QUI CREERONT DE LA CONVIVIALITE, DE LA COHESION SOCIALE entre vous habitants du village depuis toujours, afin que vos enfants aient le sentiment de faire partie d’une grande famille que rien ne peut défaire. Car la nature A HORREUR DU VIDE.

    Si des enfants vivent dans un village mort, un village sans dynamique, sans sens du partage, sans goût de la rencontre, ils seront automatiquement intéressés par « l’étrange venu d’ailleurs ».

    Car l’occupation des villages commence. Des petits Calais commencent à se mettre en place.
    et des venues de Salafistes confirmés aussi.
    QUE VOS MAIRES SOIENT VIGILANTS. Qu’ils conscientisent les propriétaires de terrains à NE RIEN CEDER.

    N’acceptez pas que vos maires fassent n’importe quoi sans vous consulter. ALLEZ LES VOIR POUR LES INFORMER que vous n’accepterez pas n’importe quel INTRUS dans la vie de votre village. ANTICIPEZ ET ALLEZ EXPRIMER CELA A VOS MAIRES AVANT QUE CELA NE SE FASSE.

    ET POUR QUE CELA NE SE FASSE PAS DANS L’AVENIR, C’EST AUJOURD’HUI QU’IL FAUT VOUS SOUVENIR QUE LE PROCHAIN VOTE DEVRA ETRE PATRIOTE. Ca se prépare dès aujourd’hui et pas quatre mois avant l’élection.

  2. Posté par Astérix contre les islamistes le

    Il n’y aura pas de partitions , il y aura une guerre civile
    et ne comptez pas sur la police pour vous défendre ,
    la police se fait lyncher
    on l’a vu dernièrement comment la racaille agit
    en meute
    donc si macron et compagnie laisser entrer ces sauvages
    on sait ce qui nous attends
    je conseille à tous de s’armer de se défendre

  3. Posté par Johan cultou-nioules le

    Mhum pas d illusions ! Les Francais adorent ce genre de situation et comme en 40 les anciens Front Pop promettaient de l ordre !

  4. Posté par poulbot le

    Voila ou conduit la politique du déni, la politique du politiquement correct ; cette politique de gauche . Bientôt il ne sera plus possible de faire quoi que ce soit pour « l’autochtone » sans devoir verser une obole a ces mécréants . Il y a des années JMLP avait annoncé que nous aurions un président muz, personne ne la cru ; pourtant c’est bien parti pour, étant donner la lobotomisation de la population par des gouvernements ouvertement pro muz, par des média dissimulant la réalité . La population a peur qu’a la moindre réflexion , au moindre mouvement allant contre cette politique de remplacement , on lui envoi d’abords la police puis la troupe pour la faire rentré dans le rang des moutons.La population courbe le dos , il va bien falloir un jour qu’elle relève la tête comme l’on fait ses ancêtres et chasse non seulement les mécréants mais également tout ceux et celles qui ont permis cela , sous peine de revenir en un siècle ou le servage était de mise.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.