Caritas et la Deutsche Bahn encouragent les jeunes filles à attirer les étrangers.

Caritas et la Deutsche Bahn encouragent les jeunes filles à attirer les étrangers.

Alors que les autorités berlinoises veulent enfermer les femmes et les jeunes filles allemandes à l'occasion des festivités du Nouvel-an dans des tentes de Bédouins considérées comme la plus grande Burka du monde, l'association islamophile Caritas et les chemins de fer allemands encouragent les jeunes allemandes blondes à permettre à des étrangers de voyager gratuitement avec elles. Il y a un an, la Deutsche Bahn, en collaboration avec Caritas, a lancé le programme *+1", qui s'adresse à de jeunes utilisateurs des transports en commun pour permettre à des "réfugiés" de voyager gratuitement avec eux en partageant leur titre de transport. Pour se faire reconnaître, ils doivent arborer un macaron sur leur vêtement. Ce programme remporte un grand succès, surtout auprès des jeunes filles et ce n'est pas un hasard, car la publicité pour cette action présente l'image d'une jeune fille d'âge tendre, d'aspect presque enfantin, très sans défense, très allemande, très blanche, blonde tirant sur le roux, aux longs cheveux, jolie, souriant timidement, aux yeux bleus - le parfait appât, la parfaite victime.

http://www.journalistenwatch.com/2017/12/31/fluechtlinge-mitnehmen-bahn-und-caritas-locken-junge-weisse-wehrlose-maedchen-fuer-fluechtlinge-video/

Traduction (Claude Haenggli) : Ne nous rappelons-nous pas tous les exhortations de nos parents de ne surtout pas suivre des étrangers, quelle que soit leur couleur ? Comment est-il possible que l'on encourage de gentilles jeunes filles d'âge tendre à quasiment s'offrir, dans leur candeur, à une catégorie d'hommes dans laquelle il est prouvé qu'un pourcentage plus élevé que la moyenne d'auteurs de violences et de violeurs se cache ? Est-ce par bêtise ou intentionnellement que cette action des chemins de fer et de l'association catholique Caritas soumet nos jeunes filles à un pareil danger ?

Claude Haenggli, 31.12.2017

17 commentaires

  1. Posté par Sitting bull le

    ils jettent leur propres filles en pâture aux lions , celles-ci innocentes ne savent pas ce qui peut leur arriver , décidément les gauchistes sont des monstres et me dégoutent de plus en plus, ils sont impitoyables

  2. Posté par kitty le

    Mon Dieu, pourvu que ces jeunes filles ne tombent pas dans le piège. Les allemands doivent maintenant imprimer à grande échelle une photo d’une bande d’africains et les coller à côté de celle-ci.

  3. Posté par Le Taz le

    La mise en place stricto facto des écrits de Kaufmann et de Coudenhove-Kalergi! Lisez idéalisme pratique et l’Allemagne doit périr, c’est assez édifiant…

  4. Posté par Lolo le

    Belle l’ Allemagne elle jette les jeunes filles en pâture….

  5. Posté par Tommy le

    Et vu que tous les réfugiés se prétendent mineurs, ils auront droit au demi-tarif?

  6. Posté par pepiou le

    Vous avez sobrement raison Bussy ; ces bons sentiments jouent avec le feu. Bonne année à vous et aux vôtres.

  7. Posté par Loulou le

    En même temps cela concerne de jeunes gauchistes. Certains sacrifices sont nécessaires pour faire avancer la cause.

  8. Posté par Eurosceptique le

    Une ONG de plus à BOYCOTTER !!! (La liste s’allonge)

  9. Posté par Aude le

    Gravissime.
    Caritas et & deviennent des proxénètes.
    Tout pour le bien de ces barbares, aucune sécurité pour les Jeunes Filles.
    Fous à lier.

  10. Posté par Damien Francois le

    Regardez la photo « Ich bin mitten drin ». Mitten drin in was? Wer ist mitten drin? Les jeunes filles au millieu d’un gang bang Taharush? Le rapefugee mitten drin im jungen Mädchen : Vorn oder hinten? Caritas et DB = à condamner devant un tribunal martial.

  11. Posté par Vautrin le

    Cette incitation ‘est carrément criminelle. Qui ose ainsi mettre les agneaux dans la gueule des loups ? Quelle époque de malades mentaux !

  12. Posté par G. Guichard le

    Toute cette bonne volonté, ça pouvait passer tant qu’on était entre soi. Mais avec ces populations divers communistes, bonne volonté devient signe de faiblesse et appel à abus! Restons entre nous!

  13. Posté par Yolande.C.H. le

    La marchandisation de la charité qui se fait une PUB gratuite grâce à de jeunes et candides bénévoles à qui on fait croire que ce n’est pas citoyen de vouloir se protéger.
    Ils sont plus responsables, les pays où, dans les écoles, les enfants apprennent les techniques de self-défense.

  14. Posté par Steve N. le

    La manipulation des masses via la désinformation est la clé de voûte de notre chute. Empêchez vos proches de rester devant la télévision afin de les en libérer. Créez vos réseaux afin de pouvoir vous en sortir. L’individualisme nous tue collectivement.

    Le rôle de l’église était de créer un lieu de rencontre neutre pour régler les conflits et réparer le tissu social, malheureusement les hautes sphères de cette institution sont corrompues.

    Il convient des lors de la refonder par le bas. N’oublions pas que l’église c’est nous!!!

    Ceci est juste une bouteille à la mer d’un athée repentit…

  15. Posté par Bussy le

    Caritas et Deutsche Bahn prennent des risques…. le moindre dérapage et ils vont regretter leur naïveté ou idiotie !

  16. Posté par rikiki le

    Caritas n’est pas l’ONG dont le chef Belzebuth François est son dirigeant ?…

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.