Autriche. Le sauvetage de l’Occident a-t-il de nouveau débuté au Kahlenberg, où a été présenté le futur gouvernement autrichien ?

Le sauvetage de l'Occident a-t-il de nouveau débuté au Kahlenberg, où a été présenté le futur gouvernement autrichien ?

 

Le 12 septembre 1683, après deux mois de siège, les Turcs échouent à s'emparer de Vienne. C'est la seconde fois que la ville doit affronter un siège par les Turcs, le premier ayant eu lieu en 1529. La bataille du Kahlenberg marquera le début de la fin de la domination musulmane en Europe. Un journaliste étranger a demandé au nouveau premier ministre Sebastian Kurz pourquoi son accord de gouvernement avec le parti nationaliste FPÖ avait été présenté sur cette hauteur historique. Kurz a répondu avec malice que c'est parce que c'était très beau et qu'il ne fallait pas donner à ce choix trop d'importance symbolique, ce que le quotidien français Le Monde, visiblement irrité, a interprété comme une décision prise au hasard. Le quotidien allemand Die Welt est plus clairvoyant.  

 

http://www.pi-news.net/oesterreichs-neue-tuerkis-blaue-regierung-startet-am-wiener-kahlenberg/

 

Traduction (Claude Haenggli) : Sebastian Kurz a le sens des symboles. Lors de la bataille du Kahlenberg, les Habsbourg ont réussi, avec l'aide du roi de Pologne Jean III Sobieski, à battre l'armée ottomane et à libérer Vienne des Turcs. L'homme fort de la Pologne Jaroslaw Kaczynski incarne-t-il la résurrection de ce sauveur éclairé de l'Occident ? Il le serait probablement volontiers. En tout cas, les autres Européens peuvent se préparer à des relations étroites entre Autrichiens, Polonais, Hongrois et Tchèques. Cette alliance de conviction va maintenant se montrer encore plus sûre d'elle-même face à la politique d'immigration de l'Union européenne et de la République fédérale d'Allemagne.

 

Cordialement

 

Claude Haenggli, 17.12.2017

 

3 commentaires

  1. Posté par jsg le

    Voila, tout est dit, ceci explique le reflexe d’auto-défense des Autrichiens qui sont vaccinés par les pratiques de l’islam. Les Polonais vont suivre à juste raison, et le reste avec. Quant aux grandes gueules qui jouent les vierges éffarouchées, qu’ils se plongent dans ISESCO et EURABIA, à moins qu’ils ne sachent pas lire ou qu’ils soient complètement abrutis. Avec l’islam, l’histoire repasse les plats. Qu’ils s’imprègnent de la phrase de Charles de Gaulle: « Les musulmans ne sont pas des Français; ceux qui pronent l’intégration ont une cervelle de colibri »
    En plus, toutes les sourates mortifères qui infestent le coran ce livre de « paix et de tolérance », sont toujours d’actualité et servent d’excuse à tous les morts occidentaux, car, tous ceux qui sont imprégnés de part leur origine de culture juive ou chrétienne, sont des souillures…

  2. Posté par rikiki le

    On ne peut que l’espérer.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.