L’interdiction d’une crèche de Noël en mairie confirmée en appel

HÉNIN-BEAUMONT : La cour administrative d’appel de Douai a annulé ce jeudi la décision de la municipalité FN d’installer une crèche de Noël dans le hall de l’hôtel de ville d’Hénin-Beaumont en décembre 2015. Elle estime que la commune « a méconnu » la loi de séparation de l’église et de l’État.

Suite

6 commentaires

  1. Posté par SD-vintage le

    Si la Justice française est logique elle doit interdire Noel.
    Ici ce n’est pas l’Eglise qui a mis une crêche, mais une mairie. En revanche la nuit du Ramadan à Paris ne gêne absolument pas la Justice française.

  2. Posté par CAROLIS le

    bien dit LEO! vous m’avez devancé pour le commentaire !
    ne pourrait on pas ajouter que bien de mosquées sont financées par l argent public c’est à dire par les français qui eux sont pressés comme des citrons et bien souvent se suicident?

  3. Posté par Claire le

    @ Yolande: il y a bien longtemps qu’en France, plus personne ne souhaite « Joyeux Noël », du moins dans les grandes villes noyautées par les islamo-gauchistes. C’est « Joyeuses fêtes » . Quand on m’inflige cela, je m’empresse de répondre: « Joyeux Noël à vous ».
    Le mot « Noël » et toutes ses représentations symboliques, même païennes (le sapin) sont de plus en plus interdits partout. A Paris, Hidalgo interdit le traditionnel marché de Noël sur les Champs Elysées, qui n’est pas toujours du meilleur goût certes, car de nombreux produits sont faits en Chine, mais il y a tout de même des artisans français qui y vendent des objets traditionnels qu’ils fabriquent. Ces artisans vont avoir une perte de chiffre d’affaires puisqu’ils ne peuvent pas trouver de nouveaux débouchés au débotté. Comme s’il n’y avait pas assez de chômage en France, surtout dans les régions où vivent ces artisans traditionnels.
    En revanche, la même Hidalgo souhaite un joyeux ramadan à tous les musulmans. Là, pas de problème.
    Le conseil d’Etat interdit croix de Ploërmel et crèches, mais ne fait rien pour interdire les prières de rue.
    Il est de plus en plus évident que le but des mondialistes immigrationnistes est d’éradiquer le christianisme pour le remplacer par l’islam. Et les veaux supportent tout cela et votent pour ceux qui les mènent à l’abattoir…

  4. Posté par Astérix contre les islamistes le

    que l’on s’occupe d’abord des prières de rues à Clichy
    ou des groupes de culs en l’air bloque la circulation !

  5. Posté par Yolande C.H. le

    L’application stricte de cette loi impliquerait que les villes ne se parent plus des illuminations et des sapins de Noël et que les fonctionnaires de l’administration publique ne souhaitent plus un Joyeux Noël sur leur lieu de travail. Stop aux traditions chrétiennes, ouverture par contre aux diktats importés d’ailleurs.

  6. Posté par Léo C le

    J’en connais d’autres qui méconnaissent la loi de 1905 car ils s’en contrefoutent tous les vendredis au moins en levant le séant dans une direction opposée à leur pierre noire.

    Là nos édiles et instances judiciaires n’ont pas la même inclination à légiférer.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.