Vaud. Aide sociale: Un couple de Bosniens habitant Aigle reconnu coupable d’escroquerie

argent

Un couple de quinquagénaires bosniens habitant Aigle vient d’être reconnu coupable d’escroquerie.

Tous deux bénéficiaires de l’aide sociale, ils travaillaient sans l’avoir déclaré, lui dans un vignoble, elle à faire des ménages. Entre 2002 et 2009, ils ont touché indûment près de 85'000 fr. d’aides.

Source et article complet

4 commentaires

  1. Posté par Goupil mains rouges le

    900 francs d’amende et 18 jours-amende avec sursis !!!!!! On n’exige même pas le remboursement des sommes touchées indûment !!!! Vous avez dit justice ?

  2. Posté par Gaston Siebesiech le

    Oui, l’industrie du Social marche bien. Leers Managers, Patrons eux vont bien aussi!

  3. Posté par UnOurs le

    Ne feront pas de peine.
    Ne rembourseront rien.
    Ne seront pas expulsés.

  4. Posté par Nicolas le

    Escroquerie à l’aide sociale. Mieux payé et beaucoup, mais alors très beaucoup moins risqué qu’un braquage, une activité en pleine expansion au pays des kouffars. Après un jugement aussi grotesque, radio brousse et le téléphone arabe en surchauffe chez les cafards.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (100'457 commentaires retenus sur 3'464'976, chiffres au 2 novembre 2016) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.