La ministre norvégienne de l’immigration : « La sécurité nationale passe avant le bien-être des migrants. Il faut remettre en cause les droits de l’homme. »

Le ministre de l’Immigration et de l’Intégration Sylvi Listhaug a déclaré : « Il faut remettre en cause les droits de l’homme quand ça ne permet pas de protéger notre population ».

Sylvi Listhaug, membre du Parti du Progrès, un parti de droite populiste a rappelé qu’il fallait expulser les demandeurs d’asile s’ils ne quittaient pas  volontairement la Norvège après le refus de leur demande.

« Je veux dire que nous devrions contester la Convention européenne des droits de l’homme si cela conteste la légitimité d’un pays pour défendre ses citoyens ».

« La sécurité nationale passe avant le bien-être des demandeurs d’asile »

nrk.no via Fdesouche.com

14 commentaires

  1. Posté par SOLER NICOLE le

    si seulement cette PRISE DE CONSCIENCE était CONTAGIEUSE !!!

  2. Posté par Jiff le

    Calme, Mastok, calme ! Parce que vous-allez voir qu’elle ne va certainement pas tarder à être désavouée, voire remplacée, pour avoir proféré cela – à moins que les Norvégiens ne soient retombés de leur petit nuage socialaud-bizounours, mais ça, il-y-a peu de chances que ça soit le cas.

    @Willy

    Je suis bien d’accord avec vous, mais, si vous résidez en france, tenir un raisonnement sensé peut vous mener directement au tribunal pour non-assistance à personne en danger – et si jamais vous-êtes/avez été titulaire d’une licence de natation et/ou de sauvetage, votre condamnation est garantie sur facture…

  3. Posté par Astérix contre les islamistes le

    Revoir les droit de l’homme ça oui
    il y en a trop qui profitent
    les migrants on en a marre
    qu’ils soient des hommes ne leur permet pas de tout saccager chez nous
    Oui il y en a marre des droits de l’homme
    parlons a présents des devoirs de l’homme
    et là il y en a qui vont moins s’amuser

  4. Posté par colt seavers le

    Incroyable, une qui a osé dire ça , elle va se faire reprendre par toutes les associations anti racistes du pays et les médias gauchistes vont crier à « l inhumaine » elle sera mise à l écart et va subir l ostracisme et l opprobre

  5. Posté par rikiki le

    L’espoir sur le retour de dirigeants ayant une vision d’avenir en bannissant tous ceux qui n’acceptent pas nos lois démocratiques subsisterait donc !

  6. Posté par leone le

    L’Europe du Nord se réveillerait-elle? Serait-ce la fin des bisounours??? Espérons que cette ministre ne soit que l’avant-garde prélude à un changement radical de paradigme.

  7. Posté par Dominique Schwander le

    Bravo. Blocher l’avait aussi justement déclaré il y a des années.

  8. Posté par Loulou le

    Commencez par ne plus donner un rond à ces assocs « humanitaires ». Jetez les vêtements usagés, rendez hors d’usage ce que vous jetez. Moi j’ai arrêté de donner mon sang, les meubles à Emaüs et autres fripiers, j’ai même déchiré ma carte de donneur. Qu’ils aillent tous se faire voir, manger leurs morts.

  9. Posté par Bussy le

    Les droits de l’homme, ce sont les droits de tous les hommes, et les Européens ont le droit de ne pas vouloir se faire envahir et à terme vivre sous la charia ou des guerres tribales !
    Maintenant, si certains ont des plans pour l’Europe, ou si des Européens se soumettent à d’autres pour des questions de corruption ou de pétrole, aux peuples européens de ne pas se laisser avoir et se réveiller !

  10. Posté par sophie le

    On attend des actes de tous nos politique maintenant. C’est bien beau de nous dire que la situation est catastrophique en continuant de baisser son froc…Nous ce que l’on veut c’est que la volonté du peuple soit une fois pour toute respectée. Le peuple a dit stop, non au financement des autres avant les nôtres… vous savez.. le peuple…. celui qui paye pour toute cette mascarade… celui pour qui on ne trouve plus d’argent alors que c’est lui qui finance tout….

  11. Posté par Willy le

    Quand une personne se noie, le réflexe de certains est de vouloir sauver une vie à tout prix, être un héros. Et bien non, il est stupide de se mettre soi-même en danger et d’avoir au final 2 morts au lieu de 1. La première des règle est de bien évaluer les risques pour ne pas se mettre en danger et aggraver le cas. Cette règle devrait s’appliquer pour la situation que nous vivons actuellement avec cette immigration folle. En voulant sauver la terre entière nous risquons de compromettre nos propres vies, sécurité et système social, et en plus pour des clandestins et personnes qui ont pris le risque inconsidéré de traverser la mer en se mettant en danger tout seul, en connaissance de cause, donc c’est leur responsabilité.

  12. Posté par Claire le

    Juste du bon sens, qui manque cruellement à nos dirigeants d’Europe de l’ouest, qu’une partie des peuples bêlants continue pourtant à élire, sans parler du pape qui prêche la destruction de notre civilisation chrétienne, au lieu d’agir en Bon Pasteur pour protéger ses brebis.
    Combien de milliers de morts faudra-t-il encore pour que les peuples se réveillent et secouent le joug de l’UE qui les écrase et qui s’accompagne d’une doxa mondialiste et immigrationniste qui vise à leur destruction?

  13. Posté par Gérald le

    Bravo Madame et s.v.p. expliquez cela à nos idiots de gaucho-socialos.

  14. Posté par Sergio le

    Parole, parole, parole…soltanto parole.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.